APPEL AU DIALOGUE LANCE PAR MACKY : LE PDS PARTANT A CONDITION QUE….

14 - Avril - 2019

Invité de l’émission dominicale de RFM, « Grand jury », El -Hadji Amadou Sall s’est prononcé sur l’appel lancé par le président Macky Sall au lendemain de la proclamation officielle des résultats de la présidentielle. Selon lui, le parti libéral est disposé à prendre part à un dialogue à condition que cette rencontre, explique-t-il, porte sur des « questions essentielles ».

« Nous sommes ouverts à un dialogue mais la concertation doit porter sur les questions essentielles de notre démocratie. Notamment, il faut dialoguer sur l’audit du fichier électoral et le processus des parrainages afin de réinstaurer le consensus de toute la classe politique. (…) Nous sommes pour un dialogue politique et non pour des accords politiques. Nous ne discutons pas de postes mais le Pds réitère son attachement au dialogue et à la concertation, fondements d’une démocratie mature et apaisée», a dit Me Sall.
Macky Sall avait appelé à un dialogue inclusif pour échanger sur l’état de la démocratie sénégalaise. Et l’un des points les plus importants de sa déclaration était l’invite faite à ses prédécesseurs, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade de prendre part à cette rencontre.
LS

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...