Appel aux retrouvailles ds socialistes : Khalifa Sall ne se presse pas pour répondre

19 - Mars - 2019

Khalifa Sall ne s’est pas encore prononcé sur l’appel du Bureau politique du Parti socialiste (Ps). En effet, depuis sa cellule de Rebeuss où il purge une peine de 5 ans dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar, l’ancien maire préfère se donner un temps de réflexion, mais aussi, obtenir plus d’éclairage avant de s’épancher sur la question.

Le leader de Taxawu Senegaal, qui avait reçu lundi ses proches, n’a pas pour le moment indiqué la ligne de conduite à ses partisans, informe le journal L’As. Mais d’emblée, certains de ses lieutenants ont donné leur position. C’est le cas notamment de Barthélémy Dias, Bamba Fall, entre autres.

Si le premier milite pour la poursuite de leur combat pour un «socialisme des valeurs», le second exige d’Ousmane Tanor Dieng de faire de Khalifa Sall le leader de la formation socialiste dans la capitale sénégalaise, entre autres préalables.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...