Appel de Tanor, «un chantage contre Macky » pour les khalifistes

19 - Mars - 2019

L’appel lancé aux transfuges du parti socialiste ( PS) lors du bureau par le secrétaire général Ousmane Tanor Dieng n’a pas trouvé un écho favorable auprès des soutiens de l’ancien maire de Dakar.

Pour le secrétaire général au niveau du département de Kaolack, lui qui était 7e sur la liste des exclus » c’est un chantage, une menace voilée contre le président Macky Sall pour avoir plus de ministres dans le prochain gouvernement. Ce n’est pas sincère, puisque nous n’avons jamais quitté, mais ils nous ont chassé. »

L’adjoint au maire Diokel Gadiaga de renchérir en dénonçant l’acharnement et le mépris nourris envers Khalifa Sall par Tanor et sa clique, » depuis 25 mois, il est en prison aucun membre du bureau politique ne lui a rendu visite. Il a perdu son oncle, son frère, personne n’est allée lui présenter ses condoléances. »

À l’en croire, ils ne sont pas dans une logique de capitulation mais dans un combat de reconquête et de reprise en main du parti et de son siège à Colobane.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...