Arrestation de Moustapha BA et Cie : La LD « condamne fermement »

26 - Décembre - 2016

Le Secrétariat Permanent de la Ligue Démocratique « condamne fermement [la] tentative d’intimidation » des paysans de la commune Diokoul Diawrigne et l’arrestation de Moustapha Bâ, secrétaire général de la fédération de Kébémer et membre du Bureau Politique de la LD, suite à la contestation par les populations de la délibération du Conseil municipal affectant une superficie de mille (1000) hectares dans ladite Commune à la société SENEGINDIA, indique un communiqué.

Tout est parti de la contestation par les populations de la Commune de Diokoul Diawrigne de la délibération du Conseil municipal du 23 juin 2016 « approuvée » par le sous-préfet de Ndande , le 07 août 2016 , affectant une superficie de mille (1000) hectares dans ladite Commune à la société SENEGINDIA.
Déterminées à s’opposer à tout bradage de leurs terres, les populations des villages de Diokoul, Gad-Kébé, Mérina Diegue et Mbadar Mboya, ont mis en place un collectif de défense de leur patrimoine foncier, renseigne le communiqué. « Devant la volonté inébranlable des populations de refuser toute spoliation de leurs terres, le litige foncier les opposant à la société SENEGINDIA a été porté devant les juridictions compétentes. Dans l’attente d’une décision de justice, les populations de la Commune de Diokoul Diawrigne ont été surprises de constater que la société SENEGINDIA a mis en place un matériel de construction, le mercredi 21 décembre 2016, en vue de débuter les travaux de mise en valeur du site objet de litige », poursuit le document.
Face à cette opération de provocation que le Secrétariat Permanent de la LD trouve inqualifiable, le collectif de défense s’est réuni pour décider des actions de riposte appropriées. En lieu et place d’une solution d’attente acceptable pour les deux parties, explique le document, le commandant de la gendarmerie de Kébémer, suite à une plainte de la société SENEGINDIA, aurait mis aux arrêts Moustapha Bâ et cinq (5) autres membres dudit collectif.
« Fidèle aux principes de justice sociale et de défense des intérêts du peuple sénégalais, le Secrétariat Permanent de la Ligue Démocratique condamne fermement cette tentative d’intimidation et appelle l’attention des autorités et de l’opinion publique sur les conséquences économiques et sociales désastreuses de ce bradage du patrimoine foncier de la Commune de Diokoul Diawrigne », lit-on dans le communiqué.
« Convaincu que mille (1000) hectares de terre attribués à des privés au détriment des paysans vont appauvrir ceux-ci en les privant de leur unique source de revenus, le Secrétariat Permanent de la Ligue Démocratique demande au gouvernement une intervention d’urgence pour éviter toute dépossession des terres des paysans de la Commune de Diokoul Diawrigne », conclut le texte.
Moussa Camara (infos15.com)

 

Autres actualités

18 - Juillet - 2018

Idrissa Seck cherche des sous

L’instance dirigeante du parti Rewmi qui s’est réunie hier, a dénoncé l’incapacité du régime de Macky Sall à assurer...

18 - Juillet - 2018

Abdoulaye Wade menace encore

Le pape du Sopi est sorti de sa réserve pour proférer des menaces de sabotage de l’élection présidentielle. En effet, interpellé par notre confrère...

18 - Juillet - 2018

LE FPDR TIRE À BOULETS ROUGES SUR MACKY SALL

Réunie le lundi 16 juillet 2018 à Dakar, la Conférence des Leaders du FPDR a examiné plusieurs points inscrits à son ordre du jour, notamment : 1- SUR...

18 - Juillet - 2018

PROPOS DE MERCREDI : LES DELIRES D’UN AVOCAT MARRON

Probablement ébranlé par la marée humaine du 13 juillet, le directeur de cabinet du président de la République a tenu, à Thiadiaye, des propos dont la...

17 - Juillet - 2018

Thierno Alassane Sall secoue le dossier du Prodac

Le leader du Mouvement République des Valeurs qui poursuit ses tournées politiques, a remué hier le couteau dans la plaie dans l’affaire du Programme national des...