ÉTUDE : LA PLUPART DES PRODUITS MENAGERS QUE NOUS UTILISONS AU QUOTIDIEN SONT EN REALITE DANGEREUX POUR NOTRE SANTE

12 - Avril - 2019

Ils vous promettent un intérieur impeccable, aux douces senteurs florales et à la propreté éclatante. Mais la plupart des produits ménagers que nous utilisons au quotidien sont en réalité dangereux pour notre santé ou notre environnement, dénonce 60 millions de consommateurs dans un hors-série en vente vendredi 12 avril et consacré à la pollution de l'air intérieur. "C'est le paradoxe de ces produits : on les utilise pour assainir sa maison et on obtient l’effet inverse", commente Christelle Pangrazzi, rédactrice en chef adjointe du magazine.

Pour dresser ce constat, le magazine a décortiqué la composition de 60 produits ménagers, en scrutant leurs étiquettes mais aussi les fiches de données de sécurité que doivent remplir les fabricants. Le résultat est édifiant : "la très grande majorité" de ces "stars du ménage" "n'a pas trouvé grâce" aux yeux de 60 millions de consommateurs. "Beaucoup contiennent une ou plusieurs substances toxiques, nuisibles à notre santé ou à l’environnement", écrit le magazine. Voici les grandes lignes de cette enquête.

Parmi les composés problématiques figurent les isothiazolinones, des conservateurs toxiques retrouvés dans 67% des produits examinés, des parfums "extrêmement" allergisants et des ammoniums quaternaires – notamment présents dans les produits censés "tuer 99,9% des bactéries" ou "détruire tous les virus, champignons et bactéries". Ces biocides utilisés jusqu'ici à l'hôpital sont "reconnus comme l'une des premières causes d'asthme professionnel chez le personnel soignant" et sont soupçonnés de favoriser la résistance bactérienne, à l'instar des antibiotiques, explique 60 millions de consommateurs.

Acaricides, désodorisants, liquides vaisselle, lessives, tablettes pour lave-vaisselle, arbres magiques pour voiture, encens ou bougies parfumées… Aucune catégorie de produit n'est épargnée. Le spray Febrèze antitabac contient par exemple du benzisothiazolinone, un conservateur toxique et allergisant, le nettoyant désinfectant en spray de Briochin est fabriqué avec trois allergènes et deux solvants et on trouve du benzalkonium, un ammonium quaternaire, dans les lingettes désinfectantes Saint-Marc. L'eau de Javel, que l'on retrouve dans de nombreux produits, est pointée du doigt pour ses propriétés irritantes pour la peau et les poumons.

Le magazine épingle enfin des produits présentés comme fabriqués avec des produits naturels, mais dont les "ingrédients vertueux" sont souvent présents en très petite quantité, aux côtés de conservateurs toxiques. "Dans cette catégorie 'greenwashing', vous avez onze produits à proscrire et un passable sur douze", résume Christelle Pangrazzi.

Avec Franceinfo

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

Réaction du préfet de Dakar : «Il n’ya pas eu de manifestation à la place de la nation »

«Il n’ya pas eu de manifestation à la place de la nation. Toutes les dispositions sécuritaires ont prises pour empêcher la tenue d’une manifestation à...

15 - Juin - 2019

Rassemblement de la Plateforme “Aar li nu bokk” : toutes les personnes interpellées ont été libérées

Plusieurs personnes ont été arrêtées par les forces de l’ordre, hier vendredi à la Place de la Nation (ex-Obélisque). La police a...

15 - Juin - 2019

Le Commissaire Keïta « fouille » l’enquête de BBC

Le Commissaire Cheikhna Keïta se questionne sur l’affaire Petro-Tim, l’implication de Aliou Sall et les sommes « exorbitantes » révélées dans le...

15 - Juin - 2019

Aliou Sall dépose son recours sur la table du médiateur de la BBC

Accusé de corruption par la BBC, le jeune frère du chef de l’Etat, le nommé Aliou Sall, a déposé son recours sur la table du médiateur de la chaine...

15 - Juin - 2019

Attribution du contrat d’affermage à Suez : La Cour Suprême et l’Ofnac entrent en lice

L’attribution du contrat du contrat d’affermage à la société française Suez au détriment de la la Sénégalaise des eaux SDE a...