FRANCE : CARTON ROUGE A L’AMBASSADE DU SENEGAL !

22 - Octobre - 2017

Une preuve supplémentaire du manque de considération de Bassirou Sène, ambassadeur du Sénégal en France ; et de ses collaborateurs vis-à-vis de la presse sénégalaise établie à Paris. On se souvient encore que lors de la visite d'Etat du président Macky Sall, en décembre dernier, ils s’étaient illustrés par une insupportable discrimination à l'égard des journalistes sénégalais de France au point que ces derniers s'étaient vu obliger de se fendre d'une tribune pour dénoncer cet état de fait. Le différend fut résolu grâce à l’implication du journaliste Samba Mangane, du consulat du Sénégal à Lyon.
On alors pensait que Bassirou Sène et son équipe avaient pris conscience de leur bourde et qu’ils s’étaient amendés. Mais voilà, les faits semblent montrer qu’ils ont signé un long bail avec le dédain, la discrimination, l’ingratitude….
En effet, le 26 septembre dernier, ils avaient invité les journalistes (sénégalais et français) à l’ambassade du Sénégal, à Paris pour une conférence de presse sur les préparatifs de la 4ème édition du Forum Internationale sur la Paix et la Sécurité en Afrique, prévue les 13 et 14 novembre, au Centre international de conférence Abdou Diouf, à Diamniadio. Les journalistes sénégalais avaient naturellement et spontanément répondu à l'invitation. Inutile de vous dire aussi qu’ils avaient assuré le job après le face-à-face avec les organisateurs. Pourtant, ce sont d'autres journalistes, en tout cas pas ceux du Sénégal en France, qui auront eu droit aux remerciements de l'ambassade grâce à la magie du téléphone. Quelle ingratitude suis-je tenté de dire ! Certains lecteurs diront certainement que c’est parce qu'ils nourrissent encore un complexe d’infériorité vis-à-vis des journalistes du pays de l’ancien colonisateur.
Précisons que les journalistes sénégalais de France n’ont pas l’habitude d’être couverts de remerciements après la couverture d’un événement. Et cela n’avait jamais posé de problème. Ce qui est cependant révoltant, c’est manifester une considération obséquieuse pour les uns, du mépris pour les autres !
Cheikh Sidou SYLLA

 

Autres actualités

11 - Décembre - 2018

Dépôt de candidatures au Conseil constitutionnel : Mimi Touré ouvre la porte

Les dépôts de candidatures au Conseil constitutionnel devraient démarrer dans les prochaines minutes. Le service d'ordre a fini de reprendre les choses en main et force est de...

11 - Décembre - 2018

Le Conseil constitutionnel sous haute tension : des ministres malmenés

Comme on le craignait, le dépôt des candidatures au niveau du Conseil constitutionnel n'est pas de tout repos. Les mandataires des candidats à la candidature à la...

11 - Décembre - 2018

Présidentielle 2019 : Khalifa Sall demande à Cheikh Bamba Dieye de soutenir sa candidature

Dans une lettre adressée au Secrétaire général du Fsd/Bj, Khalifa Sall a d'abord magnifié "le soutien sans faille" que lui apporte Cheikh Bamba Dieye avant de...

11 - Décembre - 2018

Pourvoi en cassation : Khalifa Sall jugé le 20 décembre

L’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, qui s’est pourvu en cassation, sera jugé le 20 décembre, à quatre jours de la clôture du dépôt des...

10 - Décembre - 2018

APR : LA CAUSE PROFONDE DU REPORT DU CONGRES DE MANTES-LA-JOLIE

La DSE France a-t-elle dit la vérité, toute la vérité sur le report du congrès d’investiture de Macky Sall, initialement prévu le samedi 15...