Fronde: Naissance du Front pour la vérité et la justice au Ps…

14 - Mai - 2019

Un vent de révolte souffle au Parti socialiste. Certains responsables socialistes n’ont pas encore digéré les reconductions de Serigne Mbaye Thiam et Aminata Mbengue Ndiaye dans le gouvernement. Ils ont mis en place un Front pour la vérité et la justice au Parti Socialiste. Abdoulaye Gallo Diao, qui n’a jamais caché sa déception à la suite de ces nominations, est le porte-parole du front. Membre du Bureau politique et secrétaire national adjoint chargé des TIC, il indique que le Parti socialiste traverse une seconde crise extrêmement grave due à la confiscation de l’intérêt général, la frustration et le mécontentement de l’écrasante majorité des militants et responsables socialistes. A l’en croire, cette frustration a atteint des proportions rarement égalées. Il informe que des responsables membres des instances de base et de la direction, sont en train d’organiser une grande résistance à l’intérieur et à l’extérieur du parti, en vue de mettre fin à cette conspiration inédite, à travers un front dénommé : Front pour la vérité et la justice au Ps. Pour le moment, le front cherche des solutions de sortie de crise. A cet effet, il travaille pour la convocation dans les plus brefs délais, d’une réunion du Comité Central qui ne s’est réuni qu’une seule fois depuis le 15e Congrès ordinaire de 2014. Ce qui est inadmissible et inacceptable, à leurs yeux, au regard du mode d’organisation et de fonctionnement du Parti. Abdoulaye Gallo Diao et compagnie envisagent une tournée de sensibilisation et de mobilisation auprès des responsables socialistes, membres du Comité Central, pour une session urgente de l’instance. Toutefois, le front recadre ceux qu’il qualifie « de conspirateurs et de comploteurs au sein du Parti socialiste que sont Aminata Mbengue Ndiaye et Sérigne Mbaye Thiam ». Selon Abdoulaye Gallo Dia, « ils ne sont que des voleurs de postes de ministres du Ps ». A l’en croire, la réunion du secrétariat exécutif national (SEN), convoqué samedi dernier, n’est rien d’autre qu’une tentative de légitimer leur holdup, parce qu’elle est totalement illégale et illégitime. Pour cause, dit-il, le SEN élargi aux élus nationaux n’est pas statutaire ni réglementaire car n’étant pas prévu par les Statuts du Parti. En outre, souligne Abdoulaye Gallo Diao, l’absence à cette réunion du secrétaire général, de ses deux adjoints, du secrétaire général du mouvement des jeunes, de la présidente des Jeunesses féminines socialistes, du porte-parole et de son adjoint et d’autres responsables enlèvent à cette séance toute sa légitimité et sa légalité, car n’ayant pas atteint le quorum de ses membres pour statuer sur quoi que ce soit.

source L’As

Commentaires
1 commentaires
Auteur : Posté le : 14/05/2019 à 15h07
(5/5)

j’ai rencontré cet homme extraordinaire pour mon problème d’impuisance et de couple.
il a pu m’aider et pourra faire de meme pour vous aussi
CTCT MARA 002296*0401523
dah est son nom.
vive le sénégal et bien à vous au pays
AWA DIOP

Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

24 - Mai - 2019

DIALOGUE NATIONAL : MACKY SALL SOUHAITE LE CHOIX D’UNE "PERSONNALITÉ INDÉPENDANTE ET CONSENSUELLE"

Le chef de l’Etat souhaite le choix d’une personnalité indépendante et consensuelle pour diriger le processus du dialogue national dont le lancement est prévu,...

24 - Mai - 2019

FRANCE: UN RESPONSABLE SOCIALISTE TIRE À BOULETS ROUGES SUR LA DSE

Dans un post récent , j'avais étalé mon indignation suite au honteux spectacle que certains militants aperistes avaient produit à un jet de pierre de la tour Eiffel...

24 - Mai - 2019

INSÉCURITÉ : LE SÉNÉGAL DE L’APR APELLE A LA MOBILISATION ET À LA VIGILANCE

Le Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Alliance pour la République s’incline pieusement devant la mémoire de Bineta Camara et Coumba Yade...

24 - Mai - 2019

Royaume-Uni : la Première ministre Theresa May annonce sa démission

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé vendredi sa démission, suite à son échec à faire adopter son plan de retrait de l'Union...

24 - Mai - 2019

La cour suprême "enterre" l’arrêté Ousmane Ngom

L'affaire va sans doute faire jurisprudence. Bref, le fameux arrêté Ousmane Ngom, brandi systématiquement pour interdire les marches ou sit-in en centre-ville, vient de subir...