Grâce à Mamadou Oury Diallo: Le plus gros scandale judiciaire sous Macky

14 - Mai - 2019

Amadou Woury Diallo et son coaccusé Bara Sylla, reconnus coupables pour trafic de faux médicaments, ont été condamnés, le 4 décembre 2018, respectivement à 5 et 7 ans de prison ferme. En sus de 200 millions de francs CFA qu’ils devaient payer, chacun, à titre de dommages et intérêts, à l’Ordre national des pharmaciens et au Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal. Insatisfaits de cette sentence, ils avaient interjeté appel. Le procès devait se tenir, ce lundi, à la Cour d’appel de Thiès mais, il a été renvoyé jusqu’au 27 mai prochain pour cause. L’un des prévenus en l’occurrence Mamadou Woury Diallo n’a pas déféré à la convocation. Ce dernier aurait bénéficié d’une grâce présidentielle le 4 avril dernier. Ce qui, aux yeux de Me Abdoulaye Babou, avocat de l’ordre des pharmaciens, est un scandale judiciaire. « Une grâce obéit à des conditions. La condamnation de la personne doit être définitive donc qui n’est plus susceptible de recours. Si vous faites appel, le procès n’est pas encore terminé. Mamadou Woury Diallo n’était même pas éligible à présenter un dossier de grâce. Le président de la cour était stupéfait. Il n’a rien trouvé dans le dossier, même pas un seul papier qui parle de grâce. Or une personne condamnée, à la fin de sa condamnation, on lui donne un papier d’élargissement. Le président a renvoyé le dossier jusqu’au 27 mai prochain 27 pour connaitre la situation carcérale de Mamadou Woury Diallo », a expliqué Me Babou qui estime que ce dernier ne devait même pas quitter la prison. « C’est le plus gros scandale de la justice sénégalaise. On n’a jamais vu ça. C’est un cas unique dans l’histoire judiciaire du Sénégal. Il n’y aucune trace, un seul objet qui montre que Mamadou Woury Diallo bénéficie d’une grâce ou d’une liberté provisoire », dénonce-t-il. Dans cette affaire, il y a une mafia. « D’abord, comment deux pauvres types de rien du tout peuvent-ils réunir la somme de 1 milliard 500 millions pour acheter de faux médicaments. C’est sûr qu’il y a de gros bonnets derrière et ils sont tapis dans l’ombre. »

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

24 - Août - 2019

AMATH DANSOKHO : "SI JE MEURS, JE NE VOUDRAIS PAS D’HOMMAGE…"

Dans une interview prémonitoire accordée en 2010 au défunt quotidien Walf Grand Place, Amath Dansokho martelait des propos qui avaient valeur de testament : "Si je meurs, je...

24 - Août - 2019

Sen Café Actu de ce Samedi 24 Août 2019 : Le résumé de l’actualité au Sénégal

A la Une : Amath Dansokho tire sa révérence, le Sénégal perd son baobab et champion des conquêtes démocratiques; Inondations; Serigne Mbaye Thiam se...

24 - Août - 2019

DANSOKHO, LE DERNIER MOSSI ! (PAR ABDOULAYE THIAM )

Le Sénégal est une démocratie. C’est une réalité. Nous sommes un peuple libre. Libre dans ses pensées et ses actes. Mais pour en arriver là,...

23 - Août - 2019

Sen Café Actu de ce Vendredi 23 Août 2019 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une: Les pluies inondent plusieurs zones du Sénégal, 2 enfants emportés par les eaux à Bambilor; Contre la main mise de la génération du concret de...

23 - Août - 2019

RESSOURCES NATURELLES, APRÈS LA MENACE, LE MENSONGE ET LA MANIPULATION, AUTOUR DE LA PEUR

Le tableau en illustration de ce texte suivi d’explications, illustre la répartition injuste, au détriment des Sénégalais, des retombées de nos ressources...