KEUR MASSAR : UN MAIRE APATHIQUE ET D'UNE NULLITUDE DEMESUREE (PAR ISMAILA DIEME)

15 - Septembre - 2020

Keur Massar devait être la ville la plus attrayante du département de Pikine. Avec sa puissance démocratique, son potentiel économique et son intelligentsia hors pair, cette commune pouvait se hisser à une sphère sans égale pour le bien-être de sa population. Mais malheureusement, Keur Massar a eu la malchance de tomber entre les mains d'une équipe nulle, incompétente et sans vision politique Claire. Depuis sa création en 1996, les hommes qui se sont succédés à la tête de cette municipalité, Mbacké Diop et Gamou Boye, ont pu maintenir cette commune dans une situation économique stable avec une bonne fluidité du transport permettant à sa population d'aller et de venir sans entrave. Aussi ils ont contribué, avec la collaboration de l'État, à la réalisation de beaucoup de bâtiments publics ainsi qu'à l'élargissement des zones habitables.

Mais, depuis 2014 avec l'arrivée de cette équipe de nullards aux comportements acariâtres, Keur Massar ne cesse de connaître des regains de tensions due à une situation économique de plus en plus préjudiciable à sa population.
Aucune réalisation tangible n'est initiée par cette équipe de rapaces voraces. Avec un capitaine (Tapha) inélégant aux impérities visibles et qui passe tout son temps à produire des logorrhées bourrées de contre vérités à travers les médias et les réseaux sociaux, cette équipe montre de plus en plus ses limites à gérer la commune.

Force est de constater aujourd'hui, qu'ils sont à l'origine de tous les maux dont souffrent la population de Keur Massar. C'est uniquement dans cette commune de Keur Massar où l'on peut marcher plus de 10 km sans voir un éclairage public, ce qui est à l'origine d'une insécurité totale qui se traduit par des agressions, des assassinats, des pillages de magasins et autres lieux de commerce. C'est uniquement à Keur Massar où les secteurs vitaux de notre économie (commerce, transport, agriculture, élevage, sport, art ...) ne sont ni organisés, ni encadrés, ni subventionnés par les autorités municipales. C'est uniquement à Keur Massar où le phénomène des inondations a pris une ampleur inouïe qui touche plusieurs maisons dans beaucoup de quartiers. Mais ce qui choque le plus, c'est l'attitude irresponsable du maire qui s'est déplacé jusqu'aux zones inondées pour leur dire que " je n'ai aucune solution par rapport à ces inondations". Cette démarche infâme d'un maire qui manque de probité, a révolté les populations des parcelles assainies qui voulaient même s'en prendre au maire et à sa délégation. Mais ceux-là ont fui comme des servals en danger de mort. Cette réponse des jeunes, qui voulaient saccager le cortège municipal, est une manifestation de la fracture sociale exaspérée par le mépris et l'arrogance de nos autorités municipales.

Cette situation explosive dans laquelle vie la population de Keur Massar, cristallise de plus en plus les frustrations enfouies au fond des Massarois qui ont besoin de vivre dans la dignité. Il n'y a pas de population qui ne mérite pas de bonnes conditions de vie, les autorités le savent. Mais ce qu'elles ne savent pas encore, c'est que les Massarois sont déterminés à prendre leur destin en main. Ce que les autorités ne savent pas aussi, c'est que la frontière entre la résignation et la révolte est très tenue. Ce que les autorités ne savent pas aussi, c'est que la réaction d'une population est fonction de son état d'esprit qui peut basculer à tout moment. Or tout ce qu'on peut attendre Massarois asphyxiés par ce système de kleptocratie à la tête de la mairie, c'est leur détermination à mettre fin à ces inondations qui paralysent fortement l'activité économique de la commune et qui installent la peur et la consternation au sein d'une population désemparée.

ISMAILA DIEME
Professeur de MSVT
Secrétaire général du Mouvement Keur Massar Debout

Commentaires
2 commentaires
Auteur : Posté le : 15/09/2020 à 17h49

Vous avez raison, ce mail est très nul, comme toute son équipe. Mobilisation forte pour avoir un maire compétent

Auteur : Posté le : 15/09/2020 à 17h23
(5/5)

Rien n'est plus difficile que d'être dans une commune où les autorités municipales n'ont pas pitié de leur population. Keur Massar est une grande commune qui mérite mieux que ces dirigeants.

Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

22 - Septembre - 2020

Mali:Le chef de la junte appelle les Maliens à soutenir les forces étrangères "partenaires"

Le chef de la junte au pouvoir au Mali, le colonel Assimi Goïta, a appelé mardi ses compatriotes à soutenir les forces étrangères "partenaires" présentes...

22 - Septembre - 2020

Autosuffisance alimentaire : Abdoul Mbaye nargue Macky Sall

L’ancien premier ministre tourne dérision la promesse de Macky Sall d’atteindre l’autosuffisance alimentaire expliquant sur Tweeter que « le mirage...

22 - Septembre - 2020

Tournée économique : Moustapha Diakhaté charge Macky Sall

La tournée économique que le Président de la république effectue dans le Sine et le Saloum n’est visiblement pas du goût de Moustapha Diakhaté. Dans...

22 - Septembre - 2020

Rapport du Departement américain sur le climat des investissements 2020: voici la réaction du Secretariat exécutif de l'Alliance pour la Paix et le Développement(APD)

Le Secretariat exécutif restreint de l'Alliance pour la Paix et le Développement(APD) s'est reuni ce lundi 21 septembre 2020, par visioconférence, pour statuer sur le Rapport...

22 - Septembre - 2020

PORTRAIT : QUI EST BAH N’DAW, LE NOUVEAU PRESIDENT DE TRANSITION DU MALI?

Ex-ministre de la Défense et des Anciens combattants, l’ancien militaire Bah N’Daw a été nommé président de transition du Mali ce lundi 21 septembre...