L’Alphabétisation , parent pauvre de notre système éducatif

07 - Septembre - 2020

Depuis 1967, la Journée internationale de l’alphabétisation est célébrée chaque année à travers le monde pour rappeler au public l’importance de l’alphabétisation en tant que facteur de dignité et de droits humains et pour faire progresser l’agenda de l’alphabétisation pour une société plus instruite et durable. Malgré les progrès réalisés, les défis persistent, car au moins 773 millions d’adultes dans le monde n’ont pas aujourd’hui les compétences de base en alphabétisation.

La Journée internationale de l’alphabétisation 2020 mettra l’accent sur Enseignement et apprentissage de l’alphabétisation en période de crise due au COVID-19 et au-delà en mettant en avant le rôle des éducateurs et l’évolution des pédagogies. Le thème insistera sur l'alphabétisation dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie et sera donc principalement axé sur les jeunes et les adultes selon l’Unesco qui est l’organisation des Nations Unies qui coordonne les activités éducatives à travers le monde.

La nouvelle vision de l’alphabétisation trouve sa pleine expression dans l’ODD 4 c’est-à-dire « assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie »

La célébration de la journée mondiale de l’alphabétisation de cette année coïncide avec la pandémie du Covid 19.

Cette situation de crise est un obstacle majeur pour l’accès à l’alphabétisation, ralentissant et dans certains cas annulant les progrès en vue de l’atteinte de l’ODD 4.

L’alphabétisation en situation d’urgence comme le contexte Covid 19 a un rôle protecteur, offrant des connaissances et des compétences pertinentes permettant de sauver des vies, ainsi qu’un appui psychosocial aux personnes touchées par la crise.

Nous devrons mettre en place des systèmes d’apprentissages solides afin que les programmes d’alphabétisation tout au long de la vie soient résistants.

Nous devrons instaurer des mesures pour assurer une alphabétisation inclusive, réactive et résiliente pour répondre aux besoins des jeunes et des adultes en situation de crise

Ensemble nous pouvons profiter de la période de crise pour redéfinir l’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation.

Par-delà l’éducation formelle les organisations actives en alphabétisation peuvent toutes favoriser un changement de comportement individuel et collectif notamment en période de crise comme celle de la pandémie de Covid 19.
L’alphabétisation peut aider les communautés à se préparer et s’adapter à la crise sanitaire.

Notre pays célèbre chaque année une semaine nationale de l’alphabétisation qui est un moment fort de plaidoyer pour les différents acteurs du sous-secteur.

Le Taux d’analphabétisme reste encore très élevé au Sénégal malgré les efforts déployés avec la codification de plus d’une vingtaine de langues nationales.

Les objectifs en termes d’enrôlement n’ont pas été atteints à cause du retrait progressif des partenaires comme la Banque mondiale et le Canada.

Le budget octroyé par l’Etat à l’alphabétisation demeure faible par rapport aux besoins du sous-secteur et ceci malgré les recommandations de la conférence régionale africaine sur l’alphabétisation de Bamako en 2007 qui avait demandé que chaque pays octroie au moins 3% son budget en éducation à l’alphabétisation.

Malgré que l’alphabétisation demeure le parent pauvre de notre système éducation la communication du Président de la République au Conseil des Ministres relatifs au sous-secteur a redonné l’espoir aux acteurs.

La démarche partenariale et inclusive du Ministre de l’éducation nationale Mamadou Talla qui est salué par les acteurs en alphabétisation va beaucoup contribuer à booster le sous car la stratégie du faire-faire qui est basée sur un partenariat dynamique nous avons pu réduire sensiblement le taux d’analphabétisme.

La Coalition Nationale Education Pour Tous du Sénégal et qui coordonne par ailleurs la Coalition Ouest Africaine pour l’Alphabétisation et en rapport à ses missions de veille et d’alerte ne ménagera aucun effort pour apporter son soutien aux pouvoirs publics afin que le sous-secteur retrouve son lustre d’antan.

Ensemble nous pouvons profiter de la période de crise de Covid 19 pour redéfinir l’enseignement et l’apprentissage de l’alphabétisation.

En cette semaine de l’alphabétisation, intensifions les efforts collectifs et engageons-nous à faire de l’alphabétisation une priorité afin que personne ne soit laissé de côté.

Pour le Bureau Exécutif National
Le Président Silèye Gorbal Sy

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

21 - Octobre - 2020

LE CONCEPT ’’UBBI TEY JÀNG TEY’’ PLUS QUE D’ACTUALITÉ

Il faut réussir le démarrage, le déroulement dans de bonnes conditions de l’année scolaire du fait des incidences de la pandémie sur le quantum largement...

20 - Octobre - 2020

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : LE PARI FOU DE CHEIKH OUMAR HANNE

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de l’Innovation a mis la barre très haut, reste à savoir s’il a les moyens d’atteindre son objectif. En...

19 - Octobre - 2020

CHEKH OUMAR ANNE : ’’TOUS LES BACHELIERS QUI EN FERONT LA DEMANDE SERONT ORIENTÉS’’

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a assuré lundi que tous les bacheliers qui en feront la demande seront orientés dans...

17 - Octobre - 2020

Professeur décapité: le point sur l’enquête et le profil de l’assaillant

A Montigny-les-Cormeilles, ville voisine de Conflans dans le Val-d’Oise, les enquêteurs ont cueilli en douceur le père de la fille élève en classe de 4e qui a...

17 - Octobre - 2020

FRANCE : Visite de « courtoisie » du SGEE aux étudiants de la résidence Odyssée de Deuil-la-Barre

Le Service de Gestion des Étudiants sénégalais à l’Etranger ne déroge pas à sa ligne de conduite: mettre les étudiants dans les meilleures...