L’Etat et les acteurs judiciaires invités à trouver "une solution heureuse"

07 - Août - 2020

Trois organisations de défense des droits de l’homme déplorent "l’exacerbation de la crise dans le secteur judiciaire" sénégalais et invitent le gouvernement et les acteurs de la justice à la recherche d’"une solution heureuse" à leurs divergences.

"La Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH), la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) et Amnesty International/Sénégal constatent avec regret et inquiétude l’exacerbation de la crise dans le secteur judiciaire", écrivent ces organisations dans un communiqué parvenu jeudi à l’APS.

Elles affirment que cette "crise" survient "malgré [des] appels à l’ouverture de négociations réelles entre le gouvernement et le Syndicat des travailleurs de la justice".

La LSDH, la RADDHO et Amnesty International/Sénégal disent regretter la "stratégie de substitution du personnel des greffiers par un personnel militaire et paramilitaire formé sur le tas, en violation des principes gouvernant les statuts des juridictions de droit commun".

"Nos organisations invitent de nouveau le gouvernement à renouer sans délai le fil du dialogue avec les travailleurs de la justice, afin qu’une solution heureuse puisse être trouvée dans le respect des acquis déjà actés", affirment Sadikh Niass, le secrétaire général de la RADDHO, Alassane Seck, le secrétaire exécutif de la LSDH, et Seydi Gassama, le directeur d’Amnesty International/Sénégal.

Le Syndicat des travailleurs de la justice était récemment en grève.

Ses membres réclament la publication de décrets prévoyant de nouveaux coûts dans les frais de justice, pour alimenter le fonds commun des greffes. Les décrets prévoient également la création de nouveaux corps chez les travailleurs de la justice.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

19 - Septembre - 2020

KEUR MASSAR : L’ENFER DES SINISTRÉS

Ce sont des images qui illustrent à suffisance l’enfer que vivent les sinistrés de Keur Massar suite aux pluies diluviennes qui ont inondé plusieurs quartiers de la...

19 - Septembre - 2020

CORONAVIRUS : 43 NOUVEAUX CAS TESTES POSITIFS, 102 NOUVEAUX GUERIS, 1 NOUVEAU DECES ET 27 CAS GRAVES EN REANIMATION

Sur 1334 tests réalisés, 43 sont revenus positifs au coronavirus soit un taux de positivité de 3,22 %. Il s’agit de 15 cas contacts suivis, 2 cas importés (AIBD)...

19 - Septembre - 2020

PRESIDENT, IL FAUT ARRÊTER VOS TAILLEURS FONCIERS ! (par Guy Marius Sagna)

Monsieur le président de la république Macky Sall, vous allez faire une tournée économique de trois jours qui vous amènera à Fatick, Kaolack et Kaffrine....

19 - Septembre - 2020

BOULIMIE FONCIERE : UN FORFAIT SUPPLEMENTAIRE QUI ENFONCE LE MAIRE DE KEUR MASSAR

On pensait avoir fini avec les scandales fonciers qui ont négativement marqué le magistère de Moustapha Mbengue à la mairie de Keur Massar, mais que non. La preuve,...

18 - Septembre - 2020

CORONAVIRUS : UN DÉCÈS ET VINGT-SEPT CAS POSITIFS DÉCLARÉS VENDREDI

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a officialisé ce vendredi vingt-sept nouvelles contaminations de Covid-19 et un décès lié à...