LE DÉSASTREUX BILAN DE CHEIKH KANTÉ AU PORT

12 - Septembre - 2017

Le président de la République, Macky Sall, a nommé Cheikh Kanté, nouveau ministre chargé du Plan Sénégal Émergent (PSE). Pourtant, le bilan de Cheikh Kanté au Port autonome de Dakar est émaillé de plusieurs scandales.

Cheikh Kanté a été nommé ministre auprès du Président de la République Macky Sall, chargé du Pse. Pour expliquer cette nomination, le Chef de l’Etat soutient que le plan Sénégal Emergent compte beaucoup pour lui. Ainsi, il devient intéressant de s’intéresser au choix du Président Macky Sall. Cheikh Kanté est-il la personne indiquée pour amener le Sénégal à l’émergence.

Le passage de Cheikh Kanté au port de Dakar est peu reluisant. Au cœur de son bilan à la Direction du port, Cheikh Kanté s’est illustré à travers une manière extraordinaire de distribuer l’argent, le contrat scandaleux avec Nécotrans et l’achat d’un immeuble à 17 milliards.

En effet, le port autonome de Dakar a été largué par ses concurrents. Le port de Lomé a un tirant d’eau de 18 mètres, pendant que celui de Dakar n’en a que 13. Lomé accueille 1 million de containers par an, Abidjan  900 000 et Dakar 100 000. Pendant ce temps, l’ex Directeur Général du PAD n’a pas hésité à acheté un immeuble à 17 milliards quand il avait la possibilité de construire sur les terres du port une vrai tour à moins de 6 milliards.

Le plus scandaleux reste  la cession du terminal vraquier à Nécotrans sans appel d’offre à moins de 50 milliards pour 25 ans alors que Necotrans peut brasser facilement 9 milliards par an sur ce terminal.
Pis encore, rien n’a été respecté sur les promesses d’investissement au port. Les bateaux déchargent avec leurs propres grus et le quai n’a pas été approfondi.

Le comble c’est que Nécotrans en difficulté quelques année plus tard a dû licencier 120 employés avant de mettre ses actions en vente, et plus tard racheter. Voila l’entreprise avec laquelle, Cheikh Kanté a contracté pour développer le port autonome de Dakar.

Ainsi, alors qu’il était nommé pour préparer l’avenir du port et la concurrence, en exploitant la position du Sénégal qui un atout naturel, le Directeur général sortant s’est illustré par des échecs. Dès lors, s’il est choisi pour mener le Sénégal à l’émergence, il y a de quoi s’inquiéter.

 

Seneplus

Autres actualités

21 - Septembre - 2017

Sénégal : le FMI s’inquiète de l’alourdissement du service de la dette

À l'issue d'une mission de contrôle à Dakar, du 7 au 19 septembre 2017, le FMI s'est inquiété de l'endettement du pays. Le service de la dette - soit la somme que...

20 - Septembre - 2017

LE FMI SALUE LES "BONS PROGRÈS" DE L’ÉCONOMIE SÉNÉGALAISE

Dakar, 19 sept (APS) – Une délégation du Fonds monétaire international (FMI) a salué, mardi, à Dakar, les "bons progrès" économiques faits...

19 - Septembre - 2017

Halal : les autorités musulmanes vent debout contre la nouvelle norme française

Tout juste annoncée, déjà contestée : une norme inédite sur les aliments halaltransformés, publiée vendredi par l'Association française...

17 - Septembre - 2017

La base de calcul des APL va bientôt changer

À trois jours de la présentation à la presse de son plan logement, le gouvernement annonce qu’il va changer la base de calcul des aides personnelles au logement (APL)....

16 - Septembre - 2017

Projet d’exploitation du zircon en Casamance : l’arnaque ne passera pas ! (Par Abdou Sané)

Des promoteurs du projet d’exploitation du zircon en Casamance, en mal d’arguments accusent des « étrangers » d’être derrière le refus absolu de...