Le sévère réquisitoire du juge Dème

15 - Avril - 2019

Le juge Ibrahima Dème sort de sa réserve. Invitée hier de l’émission ‘’Jury du dimanche’’ diffusée sur i Radio, il est largement revenu sur le fonctionnement de la justice sénégalaise. Il a ainsi déploré l’absence de conflits entre l’exécutif et le judiciaire qui, selon lui, ne sont pas mauvais en soi. Loin d’être des crises, Ibrahima Hamidou Dème considère que les conflits être l’exécutif et le judiciaire sont nécessaire pour le vitalité d’une démocratie. C’est pourquoi l’ex magistrat s’est dit étonné qu’il n’y en ait pas eu depuis des années. Aussi i a-t-il convoqué l’histoire pour rappeler que ‘’ dans le passé Kéba Mbaye, Ousmane Camara et Bassirou Diouf, pour défendre l’honneur de la justice, se sont heurtés au pouvoir exécutif et au président de la république. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, il reproche au président du conseil constitutionnel d’avoir manqué le rendez-vous de l’histoire pour affirmer davantage le rôle du judiciaire. ‘’En tant que magistrat j’ai eu à prendre des serments de beaucoup de personnalités. Celui- ci rappelle à ces dernières les fonctions qu’ils doivent exercés en toute loyauté. C’est la seule occasion pour une autorité de prendre le dessus sur le président de la république. Les président de conseil constitutionnel ne ratent jamais ce moment, mais c’est un rendez-vous manqué pour Papa Oumar Sakho’’, se désole le juge Dème, selon l’Enquête.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...