Législatives dans la diaspora : les candidats du SENAF pourraient aller sous la bannière du Mouvement FAL ASKAN WI

04 - Avril - 2017

Le dimanche 19 mars 2017, jour anniversaire de la première alternance démocratique au Sénégal, une importante délégation du SENAAF (Sénégal Alternatives/Afrique), un mouvement citoyen de la diaspora, a pris part à la réunion d’informations et d’orientation organisée par le mouvement FAL ASKAN WI à Paris (France) dans le cadre de la préparation des élections législatives sénégalaises prévues le 30 juillet 2017. Cette délégation conduite par Aboubakry BA, président du SENAAF et composée des principaux responsables dudit mouvement a rencontré le président du mouvement FAL ASKAN WI, le Maire de Thiès Talla SYLLA accompagné d’une partie de son équipe de campagne.

Au cours de cette rencontre, les deux délégations ont analysé la situation nationale et ont procédé à une évaluation critique de la nature des relations entre le Sénégal et sa diaspora. Il s’est dégagé au cours de leurs échanges une réelle convergence de vue autour des problématiques actuelles de développement du Sénégal et une sensibilité commune autour des principes et valeurs qui doivent guider l’action citoyenne et républicaine de chaque sénégalais. L’exigeante nécessité de changer de paradigmes et d’approche dans l’offre politique au Sénégal a été un autre axe de convergence entre les deux délégations. A l’issue de cette rencontre, fortes de ses convergences réelles, les deux parties ont convenu de l’impérieuse nécessité de mutualiser leurs compétences afin de contribuer au renforcement des capacités nationales d’atteinte des objectifs de développement équitable, inclusif et durable auquel aspire le peuple sénégalais.

Dans ce cadre, les deux parties ont décidé d’approfondir et de matérialiser leur collaboration par le biais d’une intégration des candidatures proposées par SENAAF aux listes présentées par le Mouvement FAL ASKAN WI au niveau de la Diaspora lors des élections législatives sénégalaises du 30 Juillet 2017.
Au-delà, les deux parties ont décidé de procéder périodiquement à l’évaluation exhaustive de leurs relations et des perspectives qui peuvent en découler, dans le cadre d’un dialogue républicain.

Paris, le 30 mars 2017
Pour SENAAF Le Président
Aboubakry BA

                                                                           Pour le mouvement FAL ASKAN WI
                                                                           Le Président Talla SYLLA

 

Autres actualités

21 - Février - 2018

DES PROPOSITIONS CHOCS POUR RÉFORMER LE PARTI SOCIALISTE (PAR BIRAHIM CAMARA)

De l'union de la vitesse et de la précipitation, à coup sûr, naîtra  le regret. En toute circonstance . Certes le parti socialiste traverse des zones de...

21 - Février - 2018

ASILE ET IMMIGRATION : UN PROJET DE LOI QUI FAIT DES VAGUES

« Équilibré » pour Gérard Collomb, le texte est jugé trop répressif par les associations et « laxiste » par la droite et le Front...

20 - Février - 2018

APR/FRANCE : DE GRAVES INCIDENTS LORS DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION DE MÉDIATION

Cheikh Agne et Badou Sow ont failli en venir aux mains, Adja Astou Fall et Ahmed Sarr  se sont donné en spectacle…Les incidents auraient pu virer au drame si le bon sens...

20 - Février - 2018

FRANCE : L’APR FACE A UNE OPPOSITION PEU AMBITIEUSE

L’opposition organise une marche, à Paris, samedi 24 février « pour le respect du processus électoral en France (et) pour protester contre la rétention des...

20 - Février - 2018

GUINEE CONAKRY : QUAND EST-CE QUE LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE VA INTERVENIR POUR STOPPER LA BARBARIE CONTRE LES PEULS ?

La communauté internationale attend t-elle que le régime de Alpha Condé finisse d’exterminer la communauté peule de la Guinée pour réagir ? Cette...