Législatives dans la diaspora : les candidats du SENAF pourraient aller sous la bannière du Mouvement FAL ASKAN WI

04 - Avril - 2017

Le dimanche 19 mars 2017, jour anniversaire de la première alternance démocratique au Sénégal, une importante délégation du SENAAF (Sénégal Alternatives/Afrique), un mouvement citoyen de la diaspora, a pris part à la réunion d’informations et d’orientation organisée par le mouvement FAL ASKAN WI à Paris (France) dans le cadre de la préparation des élections législatives sénégalaises prévues le 30 juillet 2017. Cette délégation conduite par Aboubakry BA, président du SENAAF et composée des principaux responsables dudit mouvement a rencontré le président du mouvement FAL ASKAN WI, le Maire de Thiès Talla SYLLA accompagné d’une partie de son équipe de campagne.

Au cours de cette rencontre, les deux délégations ont analysé la situation nationale et ont procédé à une évaluation critique de la nature des relations entre le Sénégal et sa diaspora. Il s’est dégagé au cours de leurs échanges une réelle convergence de vue autour des problématiques actuelles de développement du Sénégal et une sensibilité commune autour des principes et valeurs qui doivent guider l’action citoyenne et républicaine de chaque sénégalais. L’exigeante nécessité de changer de paradigmes et d’approche dans l’offre politique au Sénégal a été un autre axe de convergence entre les deux délégations. A l’issue de cette rencontre, fortes de ses convergences réelles, les deux parties ont convenu de l’impérieuse nécessité de mutualiser leurs compétences afin de contribuer au renforcement des capacités nationales d’atteinte des objectifs de développement équitable, inclusif et durable auquel aspire le peuple sénégalais.

Dans ce cadre, les deux parties ont décidé d’approfondir et de matérialiser leur collaboration par le biais d’une intégration des candidatures proposées par SENAAF aux listes présentées par le Mouvement FAL ASKAN WI au niveau de la Diaspora lors des élections législatives sénégalaises du 30 Juillet 2017.
Au-delà, les deux parties ont décidé de procéder périodiquement à l’évaluation exhaustive de leurs relations et des perspectives qui peuvent en découler, dans le cadre d’un dialogue républicain.

Paris, le 30 mars 2017
Pour SENAAF Le Président
Aboubakry BA

                                                                           Pour le mouvement FAL ASKAN WI
                                                                           Le Président Talla SYLLA

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...