Madické Niang : Voix et voie d’un débleui politique

19 - Mars - 2019

Le chef ne va pas au charbon. Il est en réserve…Le travail d’approche est dévolu aux lieutenants. C’est à cette tradition militaire que semblent s’être adossés ces 26 membres du Comité directeur, démissionnaires du Pds et qui ont dit oui à Me Madické Niang pour, ensemble, regarder et relever les défis.

Aucun trophée de guerre dans son escarcelle, Madické Niang sort moralement réarmé de cette Présidentielle où sa voix a fait voie à une ligne politique qu’il se doit de poursuivre, résolument. Périlleux exercice, mission ingrate parsemée de coups bas et de manipulations. Traversée du désert, Madické connait, pour avoir accompagné avec une fidélité rare sous nos tropiques transhumantes, l’homme des 26 ans d’opposition et de participation au pouvoir et des 12 années d’exercice du pouvoir. Ainsi part-il du Pds, départ qui ne serait nullement un coup de Jarnac contre Wade, vu leur vécu que Madické, dans leur récente passe de mots épistolaires, s’est gardé de renier.

Pour rappel, sa candidature tardive était censée créditée du suffrage du Pds qui a boycotté le scrutin et lui avec.

Toujours est-il que son expérience politique, après lui avoir instillé l’édée d’une campagne électorale dégrisée et qui a déridé l’audience, la personnalité Madické devra vivre avec un caractère, gage de pérennité.

Mais, « le chemin n’est pas difficile, difficile est le chemin », philosophait Sören Kierkegaard, invité de ce mardi à senego. Radiakh n’est pas qu’éclat mais aussi éclosion !!!

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2019

L’HEURE DE L’ « ALIOU SALL GATE » (PAR IBRAHIMA THIAM)

Avec le développement de l’affaire liée au marché du pétrole avec la société Pétro Tim, on peut désormais parler d’un «...

15 - Juin - 2019

PDS : le cas Oumar Sarr pose problème

Au sein du Parti démocratique sénégalais (Pds), l’on guette toujours la sanction d’Oumar Sarr. Mais, selon L’Observateur, certains responsables...

15 - Juin - 2019

CHRONIQUE DES MENSONGES ORGANISES ET BALAI DES DÉFENSEURS MALVENUS

La défaite retentissante a crée un profond sentiment de honte et de déni dans le camp de l’opposition et des civils opposants sénégalais. A peine...

15 - Juin - 2019

Aly Ngouille Ndiaye, au centre d’un nouveau désaccord !

Réunis hier, vendredi 14 juin, les acteurs n’ont pas pu s’accorder sur le moyen de transmission du rapport final au président de la République. L’opposition...

15 - Juin - 2019

Histoire de la famille au cœur du pouvoir: tout a commencé avec les présidents Senghor et Diouf

Macky Sall et Abdoulaye Wade sont critiqués par bon nombre de sénégalais qui les accusent d’avoir impliqué leur famille dans la gestion des affaires publiques du...