SAINTE JEANNE D’ARC : LES ACTEURS INVITÉS À "PLUS DE DISCERNEMENT ET DE LUCIDITÉ’’

10 - Septembre - 2019

L’UNAPECS (L’Union nationale des associations des parents d’élèves de l’enseignement catholique du Sénégal) a appelé mardi les différents acteurs à ‘’plus de discernement et plus de lucidité’’ relativement à la mesure d’interdiction du voile à l’Institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar.

‘’[…] Nous exprimons à la direction tout notre soutien dans sa politique éducative pour la réussite de nos enfants, et appelons tous les acteurs à plus de discernement et plus de lucidité pour le bien commun de nos enfants en particulier et en général pour le bien du peuple sénégalais’’, peut-on lire dans un communiqué parvenu à l’APS.

L’Institution Sainte Jeanne d’Arc invoque un nouveau règlement intérieur de la "Congrégation des Sœurs de Saint-Joseph de Cluny", dont dépend l’école, pour justifier l’interdiction du voile à l’école.

En vertu de ce règlement, la "tenue autorisée (...) se composera à partir de la rentrée de septembre 2019 de l’uniforme habituel, avec une tête découverte, aussi bien pour les filles que les garçons".

Face au tollé suscité par cette mesure, l’UNAPECS est montée au créneau, en faisant valoir son ‘’devoir historique d’éclairer l’opinion publique sur le sujet qui ne peut et ne doit en aucun cas être assimilé à un sujet religieux mais plutôt purement laïc, mieux un sujet citoyen’’. ‘’Il s’agit ici du premier discernement à faire’’, estiment les associations des parents d’élèves de l’enseignement catholique du Sénégal.

Elle ‘’saisit ici l’occasion pour apporter un éclairage responsable à tous ceux qui parlent en leur nom ou au nom d’un organe ou association relativement à l’application du règlement intérieur de l’Institution Sainte Jeanne d’Arc de Dakar’’.

Selon l’UNAPECS, le préambule du règlement intérieur de l’établissement stipule : ‘’L’Institution Sainte Jeanne d’Arc est un établissement biculturel qui enracine ses valeurs dans les statuts de l’Enseignement privé Catholique.
L’Institution est sous la tutelle de la congrégation Saint Joseph de Cluny, du Ministère de l’Education Nationale sénégalaise et de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’étranger.’’

Le préambule ajoute : ‘’L’inscription d’un élève vaut adhésion au règlement intérieur et engagement à le respecter. Tout manquement à ce règlement justifie la mise en œuvre d’une procédure disciplinaire.’’

L’UNAPECS rappelle aussi les dispositions de l’article 5.2 du règlement sur le port vestimentaire, qui dispose que ’’la tenue vestimentaire doit être propre, décente, respectant les règles d’hygiène et de pudeur par respect pour autrui’’.

Selon ce même article, "la coiffure doit être discrète, soignée et découverte, aussi bien pour les filles que les garçons. Les chemises doivent être boutonnées, ne laissant ouvert que le bouton du col. L’uniforme avec le logo de l’institut est obligatoire (pantalon/jupe/short, tee-shirt/polo/chemise, pull/gilet/veste) ; l’ensemble des tenues est vendu dans l’établissement. Aucune autre tenue supplémentaire n’est acceptée.’’

Pour l’UNAPECS, ‘’en apposant sa signature au document, le parent s’engage au respect strict dudit règlement’’. De fait, ‘’il doit assumer, avec responsabilité et non jouer dans la manipulation, les conséquences liées au non-respect de ce règlement’’.

‘’Nous savons tous qu’en acceptant d’inscrire son enfant dans un établissement privé ou public, le parent ou tuteur adhère, de facto, au règlement intérieur. Pour entrer dans l’armée, la police, la gendarmerie, au prytanée militaire, à l’école coranique, à l’école de douanes, etc.…. , on adhère fatalement et sans ambages au règlement intérieur.’’

Pour les associations des parents d’élève de l’enseignement catholique, la stabilité et la qualité d’une structure dépendent étroitement du ‘’respect des procédures et des processus érigés en règlement et acceptés de facto par tous ceux qui adhèrent au projet’’.

APS

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

23 - Janvier - 2020

CHRONIQUE EDUCATION ET FORMATION: SOS POUR UNE ECOLE MALADE (PAR CHEIKH SIDOU SYLLA)

L’école sénégalaise est malade ! Pire, cette maladie peut générer des conséquences désastreuses si elle n’est pas sérieusement...

23 - Janvier - 2020

L’UNESCO LANCE UN APPEL À L’ACTION EN FAVEUR DE L’ÉDUCATION

L’UNESCO, par la voix de sa directrice générale, Audrey Azoulay, a lancé un appel à l’action en faveur de l’éducation à l’occasion...

23 - Janvier - 2020

THIÈS: LES RESPONSABLES DU PRÉSCOLAIRE PLANCHENT SUR LES ORIENTATIONS DE L’ANNÉE

Les responsables nationaux et régionaux de l’Agence nationale de la case des tout-petits se sont rencontrés, jeudi pour trois jours, à Thiès, pour plancher sur...

20 - Janvier - 2020

Malaise au Ministère de l’Enseignement Supérieur: Après le Directeur des Bourses, Pr Fatoumata Hann démissionne de la Direction

Une cascade de démission aurait été enregistrée au Ministère de l’Enseignement Supérieur. Un malaise qui semble profond. Puisque, la dernière...

19 - Janvier - 2020

EDUCATION : SILEYE GORBAL SY ET SES CAMARADES APPELLENT AU SECOURS POUR SAUVER L’ECOLE SENEGALAISE

Cent soixante pays dont le Sénégal, cent vingt ministres, des représentants de la société civile, d’organisations multilatérales, et...