Sit-in devant le ministère de l’Intérieur réprimé: Le Pds dénonce la « dictature » de Macky Sall et exige la libération des personnes arrêtées

10 - Mars - 2018

Macky SALL a cessé de surprendre les sénégalais et chaque jour, montre son vrai visage : le visage hideux de l’incompétent, de l’apprenti-dictateur violent et revanchard, fossoyeur de notre démocratie et tricheur, pour espérer se maintenir illégalement au pouvoir et continuer de piller les ressources de notre pays en enrichissant sa famille et son clan.

Alors que la manifestation pacifique est un droit absolu proclamé et garanti par la Constitution, Macky Sall et son régime ont décidé de s’asseoir sur le pacte fondamental, socle d’une démocratie apaisée, pour interdire et réprimer les manifestations de l’opposition démocratique.

Le Parti Démocratique Sénégalais condamne, proteste et dénonce vigoureusement contre les violences exercées sur de paisibles citoyens venus exprimer pacifiquement leur opinion, en se gardant de poser quelque acte portant atteinte à la sécurité publique.

Les éléments de la police, en tenue comme en civil, sortis nombreux quadrillant pratiquement toutes les artères menant au centre-ville, auraient parfaitement pu encadrer la manifestation prévue qui se serait déroulée sans aucun incident. Notre parti tient Macky Sall et son gouvernement seuls et exclusivement responsables de tout ce qui pourrait advenir à la suite des interdictions d’exercice des libertés publiques. ll les tient responsables politiquement et pénalement des conséquences de la barbarie et de la furie entretenues contre les citoyens.

Notre parti dénonce la sauvagerie et l’irresponsabilité de la police qui a pris d’assaut une école primaire et y ont balancé une pluie de grenades lacrymogènes, installant le désarroi, la panique, la frayeur et des blessures inacceptables chez des garçons et des filles, tous en très bas âge. Tout le monde peut le constater à présent. Macky SALL installe progressivement la terreur pour pouvoir obtenir un second mandat. Le PDS demandera une enquête parlementaire pour situer les responsabilités de ces actes graves et répugnants.

Macky SALL et Aly Ngouille NDIAYE seront personnellement et directement tenus responsables de toutes conséquences qui pourraient résulter d’une telle irresponsabilité.

Le PDS félicite tous ceux et toutes celles qui se sont mobilisés pour répondre à l’appel de l’Initiative pour des Élections Démocratiques pour un processus électoral transparent, le départ de Aly Ngouille NDIAYE disqualifié pour organiser des élections transparentes .

La manifestation de ce jour est incontestablement une réussite et peut constituer un tournant majeur dans le combat pour l’approfondissement de notre démocratie et l’élargissement des espaces de liberté. La jeunesse et les populations de notre pays doivent s’appuyer sur ce succès pour obtenir des élections justes et transparentes.

A l’heure où nous rédigeons cette déclaration, plus d’une vingtaine de manifestants de différents partis sont retenus à la police dont deux députés du Groupe parlementaire Liberté et Démocratie. Notre parti exige la libération immédiate et sans condition de tous ceux qui ont été interpellés et marque sa détermination à poursuivre le combat sur toute l’étendue du territoire national, et invite les citoyens, les partis politiques, la société civile et tous ceux qui se préoccupent de l’avenir de notre démocratie à venir se joindre à ce combat qui ne s’arrêtera que lorsque seront obtenues la transparence du processus électoral et la paix civile.

Fait à Dakar, le 9 Mars 2018 à 16h
Pour le Comité Directeur
Oumar SARR

Autres actualités

11 - Décembre - 2018

Dépôt de candidatures au Conseil constitutionnel : Mimi Touré ouvre la porte

Les dépôts de candidatures au Conseil constitutionnel devraient démarrer dans les prochaines minutes. Le service d'ordre a fini de reprendre les choses en main et force est de...

11 - Décembre - 2018

Le Conseil constitutionnel sous haute tension : des ministres malmenés

Comme on le craignait, le dépôt des candidatures au niveau du Conseil constitutionnel n'est pas de tout repos. Les mandataires des candidats à la candidature à la...

11 - Décembre - 2018

Présidentielle 2019 : Khalifa Sall demande à Cheikh Bamba Dieye de soutenir sa candidature

Dans une lettre adressée au Secrétaire général du Fsd/Bj, Khalifa Sall a d'abord magnifié "le soutien sans faille" que lui apporte Cheikh Bamba Dieye avant de...

11 - Décembre - 2018

Pourvoi en cassation : Khalifa Sall jugé le 20 décembre

L’ex-maire de Dakar Khalifa Sall, qui s’est pourvu en cassation, sera jugé le 20 décembre, à quatre jours de la clôture du dépôt des...

10 - Décembre - 2018

APR : LA CAUSE PROFONDE DU REPORT DU CONGRES DE MANTES-LA-JOLIE

La DSE France a-t-elle dit la vérité, toute la vérité sur le report du congrès d’investiture de Macky Sall, initialement prévu le samedi 15...