AFFAIRE SONKO: LE KHALIFE DE TAÏBA, MOUSTAPHA SYLLA, DENONCE L’HYPOCRISIE DES MAGISTRATS, DES POLITIQUES ET DES MARABOUTS

24 - Février - 2021

Comme dans ses habitudes, le khalife général de la cité religieuse de Taïba, près de la commune de Marsassoum, a fait une déclaration à la presse hier, mardi 23 février 2021, pour clouer au pilori les responsables politiques de tous bords, des magistrats et des marabouts, au motif qu’ils jouent à l’hypocrisie dans la gestion des dossiers de justice. «A eux de juger les hommes ici et ils le seront demain par le Tout Puissant», a averti le guide religieux et éminent conférencier galvaniseur. El Hadji Moustapha Sylla se dit indigné de la physionomie à géométrie variable de la justice sénégalaise, selon qu’on est un citoyen tout court et un citoyen sous le paravent des gros bonnets.
Sans gangs ni pincettes mais avec tambours et trompettes, le khalife général de Taïba, Cheikh El Hadji Moustapha Sylla se prononce sur les accusations de viol portées à l’encontre de Ousmane Sonko. Il se dit indigné par la tournure de cette affaire. « Nous avons honte et nous sommes peinés de cette situation car Dieu admire l’homme. Cela n’honore pas le pays et ne favorise pas la paix sociale. Seuls les deux parties en conflit savent ce qui se passent et devant Dieu ».
Les leaders politiques, mouvance présidentielle comme opposition, sont tous interpellés. « Les hommes politiques profitent de cette situation, avec des crocs-en-jambe, pour leur intérêt. Le pouvoir en place doit faire preuve de retenue. Seul le pouvoir de Dieu est éternel. Où sont ceux qui les ont précédés ? L’opposition doit également savoir qu’on n’accède pas au pouvoir par la violence. Le pays nous appartient tous ».
Les magistrats en ont eu pour leur grade.
Le conférencier de renom et prêcheur galvaniseur, Moustapha Sylla, émet des doutes surtout, dit-il, quand des dossiers sont traités selon le rang et la qualité des mis en cause. « Les juges doivent faire montre d’impartialité car, demain, ils seront jugés à leur tour par le Tout Puissant. Et, malheureusement, eux-mêmes installent le doute dans leur devoir. Il y a des dossiers qui dorment depuis des années et d’autres gérés avec diligence ».
Moustapha Sylla, le khalife général de Taïba, localité située près de Marsassoum, ne ménage pas non plus ses collègues marabouts qui intercèdent en faveur de leurs talibés. « Il y a beaucoup de marabouts qui intercèdent pour la libération de leurs talibés en conflit avec la loi. C’est contraire aux valeurs religieuses. Et, pendant ce temps, d’autres croupissent en prison, ce n’est pas juste ». Et le marabout de prier pour la paix, mais en invitant tous à œuvrer pour qu’elle soit et pour toujours. « Je prie pour que la paix rayonne partout au Sénégal et dans le monde. Seulement, nous aspirons chaque jour à la paix ; mais, dans le même temps, les actes que nous posons ne vont pas dans le même sens de la construction de cette paix sociale », a notamment regretté le guide religieux de Taïba et éminent conférencier de par le monde.
Sud quotidien

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités


12 - Avril - 2021

RAMADAN : Ce sera mercredi, selon la Conacoc

La Commission nationale de concertation sur le croissant lunaire (Conacoc) informe que la lune n'a pas été aperçue, selon Rfm. En conséquence, le ramadan démarre...

11 - Avril - 2021

NÉCROLOGIE : DÉCÈS DE LA MÈRE DU JOURNALISTE THIERNO DIALLO

C’est une triste nouvelle ! Notre confrère Thierno Diallo, administrateur du site Afriqueconnection, a perdu sa mère ce matin. La rédaction d’Infos15...

10 - Avril - 2021

Hommage À Samba Sall (Par Cheikh Khoureychi Ba)

Au moment où le ci-devant Doyen des Juges notre frère et ami SAMBA SALL effectue pour la dernière fois sur cette vallée des larmes le trajet Dakar-Sokone pour reposer...

10 - Avril - 2021

REACTION: EMILE BAKHOUM DENONCE « L’ATTITUDE ODIEUSE » DES SENEGALAIS QUI « SE REJOUISSENT » DE LA MORT DU JUGE SAMBA SALL

Le président de la Cojer/France est visiblement dans une colère noire à cause de certaines réactions négatives suite à l’annonce du...