Critiques contre le sélectionneur de l'équipe nationale Aliou Cissé: C'est de la pure méchanceté de détracteurs qui souhaitent son échec

10 - Octobre - 2017

Après la victoire par deux buts à zéro sur le Cap-Vert, réalisée le samedi à Praia par les Lions, beaucoup de voix vont sûrement se taire. En fait, cette victoire, acquise avec la manière, a fini de démentir les détracteurs de Aliou Cissé, le sélectionneur national qui est fusillé tous les jours par des critiques non fondées. Certes, on ne peut pas diriger une équipe nationale de football qui focalise l'intérêt de tout le peuple, sans faire l'objet de critiques. Mais, ces critiques doivent être constructives, autrement apporter des contributions, des idées novatrices qui permettront au sélectionneur de mieux asseoir son projet de jeu pour avoir la victoire sur le terrain. Malheureusement, la plupart des critiques, émises par les adeptes des critiques visent la personne de Aliou Cissé et non d'essayer de l'aider à pallier les défaillances et renforcer les acquis pour une meilleure cohésion de l'équipe dans le jeu. En vérité, ces se sont illustrés par des attaques virulentes contre Aliou Cissé dans le but de le combattre, de le déstabiliser. On a notamment entendu un ancien international qui devrait être le premier à apporter son soutien à cet ancien coéquipier se fendre de déclarations les moins surprenantes, indiquant que c'est Aliou Cissé qui pose problème et non les joueurs. Ce genre de critiques faites à la veille d'un match aussi important que celui que le Sénégal devait livrer ce samedi au Cap-Vert, visait incontestablement à sommer le malaise dans le groupe. C'est comme si on souhaitait la défaite de l'équipe dont les conséquences retomberaient sur la tête du sélectionneur. Faire de telles déclarations relève de la jalousie, de la méchanceté à l'égard de Aliou Cissé.
D'autres voix aussi se sont élevées aussi pour dénoncer la sélection de Mbaye Niang, arguant que Aliou Cissé ne devait pas faire appel à ce dernier sous le prétexte qu'il avait décliné des sélections de l'équipe nationale du Sénégal, dans le passé. Est-ce que c'est Aliou Cissé qui l'avait demandé de décliner ces sélections ? Est-ce que Aliou Cissé doit se passer des services de ce grand joueur parce qu'il n'avait pas répondu à des sélections, dans le passé ? Heureusement que les choses se sont bien passées et que le Sénégal a battu de fort belle manière son adversaire. Et, comme pour clouer le bec de ceux qui dénonçaient sa sélection, c'est ce Mbaye Niang qui a été à l'origine du succès des Lions. Les quelques actions qu'il a menées durant les 30 minutes qu'il a fait sur la pelouse ont permis de bâtir le succès du Sénégal qui remet les Lions en selle pour la Russie. Ces voix du mal devraient aujourd'hui changer de ton, elles qui cherchent, coûte que coûte, à jeter du sable dans la soupe.
Ces adeptes de critiques incendiaires doivent se rappeler qu'Aliou Cissé est, avant tout, un Sénégalais comme eux, donc supporter d'abord des Lions avant d'être leur sélectionneur. Donc, ils n'aiment pas les Lions du Sénégal plus que lui, lui qui avait même accepté de jouer à un poste inhabituel en 2002 par patriotisme. La seule différence, aujourd'hui, entre eux et lui, c'est qu'il a la lourde mission de porter cette équipe au sommet du football africain et mondial. Et force est de reconnaître qu'il fait un bon travail ans ce sens depuis qu'il est arrivé à la tête des Lions. Pour preuve, le Sénégal n'a jamais été battu en match officiel depuis qu'il est sélectionneur. Certes, il n'y a pas encore de trophée gagné sur le plan international, mais le Sénégal peut aujourd'hui rêver car disposant d'une équipe compétitive, capable de battre n'importe quel adversaire sur le continent africain. Et cela résulte du travail de Aliou Cissé qui a réussi à créer un fort mental, un mental de gagneurs dans la tête des joueurs. Quel est le pays qui ne tremble pas, aujourd'hui, sur le continent à l'idée de rencontrer le Sénégal ? Donc sachons raison garder et aidons Aliou Cissé qui est à 90 minutes d'un des plus grands objectifs du football sénégalais, à savoir retourner en coupe du monde, après l'épopée de 2002, à accomplir sa mission.

Mamadou Alpha Diallo

Autres actualités

17 - Janvier - 2018

Le Real sur Neymar (PSG) ? «Pas qu'une diversion»

Le Real Madrid n'a jamais caché ses appels du pied à l'attention de Neymar. Florentino Perez évoquait encore le joueur du PSG lors de la remise du Ballon d'Or au mois de...

11 - Janvier - 2018

Déjà un accord Arsenal-Ancelotti ?

Arsène Wenger a du souci à se faire… Son club voudrait le remplacer à la fin de cette saison par le technicien italien. Arsène Wenger, qui détient...

11 - Janvier - 2018

Racisme : la mise en garde de Thuram

"Pourquoi l'arbitre n'a pas arrêté le match, pourquoi les joueurs de couleur blanche ne sortent pas du terrain quand Matuidi se fait insulter?" a regretté Thuram,...

09 - Janvier - 2018

LE CASA SPORTS TRAVERSE "UNE ZONE DE TURBULENCE MAIS GARDE LE CAP’’ (PRÉSIDENT)

Le Casa-Sports de Ziguinchor (sud) traverse actuellement "une zone de turbulences mais il n’y a pas péril en la demeure" pour la suite de sa saison au sein de l’élite du...

09 - Janvier - 2018

SADIO MANÉ, L’HEURE DE LA REMONTADA

L’attaquant sénégalais, Sadio Mané, arrivé 2-ème dans la course au Ballon d’or africain derrière l’Egyptien Mohamed Salah, aura un gros...