LU POUR VOUS : « MA PART DE VERITE » D’IBRAHIMA THIAM

12 - Février - 2020

Se faire connaître et faire connaître son projet de société par les Sénégalais avant la prochaine élection présidentielle. Voilà, en résumé, l’esprit qui a vraisemblablement présidé à l’écriture de ce deuxième livre du président du mouvement politique « Un Autre Avenir ».
Dès l’entame de Ma part de vérité, Ibrahima Thiam dont l’ambition est de diriger le Sénégal, s’est évertué à établir un contrat de confiance avec les Sénégalais en braquant les projecteurs sur sa vie privée. Sa vie de talibé, ses enfants, la disparition de ses parents, son divorce…
Si Ibrahima Thiam n’est pas le premier homme politique sénégalais à exposer son projet de société dans un livre, il est sans doute le premier qui ait eu le courage de lever un coin du voile sur ses « déboires conjugaux ». Ce souci de « transparence », explique-t-il, est guidé par un « devoir moral », passage obligé, selon lui, pour « établir un pacte de confiance avec le peuple ».
Le reste du livre est consacré aux réflexions de l’auteur sur différents thèmes : politique nationale et internationale, économie, société, environnement…
Le lecteur s’attardera certainement sur des sujets polémiques tels que « l’homosexualité au Sénégal », la « laïcité et la franc-maçonnerie », « la presse et les journalistes » …
Très instructifs, les sujets abordant la problématique de la recherche scientifique au Sénégal et « l’urgence écologique » pourraient, eux aussi, retenir l’attention du lecteur, mais aussi valoir des éloges et des félicitations à l’auteur.
Ecrit sous la forme d’un journal de bord, Ma part de vérité est en somme un ensemble de 48 textes éclectiques qui permet au lecteur d’avoir, en filigrane, une idée du type de société que l’auteur à l’intention de mettre en œuvre si les Sénégalais lui font confiance lors de la présidentielle de 2024.
Avec une écriture aérée et un contenu rédigé sans fioritures, le livre d’Ibrahima Thiam est fluide et facile à lire !
Cela dit, l’auteur aurait été mieux inspiré en parlant de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et du tourisme, des sous-secteurs qui constituent la locomotive de l’économie sénégalaise.
Ma part de vérité est édité en France chez Ella Editions.
Cheikh Sidou SYLLA

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités


04 - Juillet - 2020

Nécrologie : décès de l’ancien ministre Bamba Ndiaye

Triste nouvelle : Mamadou Bamba Ndiaye, ministre chargé des affaires religieuses sous Abdoulaye Wade, est décédé vendredi 3 juillet, à Dakar, des suites...

04 - Juillet - 2020

Lutte : Jules Baldé Junior est décédé

Le monde de la lutte en deuil ! Le lutteur Jules Baldé Junior a tiré sa révérence. Il est décédé ce matin des suites d'une maladie. Pensionnaire...

02 - Juillet - 2020

Saint-Louis: polémique autour d’une statue de Faidherbe

Depuis plusieurs semaines, tout un mouvement anti-raciste touche les pays occidentaux, mais pas seulement. En Afrique aussi, la question est sensible, et on se divise sur la place que doit occuper...

02 - Juillet - 2020

MUSIQUE : KASA MANSA, LE NOUVEAU CLIP REMIXE DE NEEGA MASS

En attendant la sortie de son nouvel album, le célèbre artiste Neega Mass a remixé Kasa Mansa aux influences Afro- mbalakh.