Vient de Paraître Aux Editions SIGN’ARTS: Diaba L’Ange Tirailleur

11 - Janvier - 2017

L’Ouvrage
Les graines d’arachide viennent d’être vendues aux négociants de Saint- Louis, les pièces de monnaie sonnent et circulent dans toutes les poches des habitants. Tout le village de Darou est en liesse, une séance de lutte s’organise ce lundi. C’est ce moment que choisit le commis colonial pour venir annoncer la Grande Guerre dans ce terroir paisible du Sénégal. Mbissane, le patriarche d’une grande lignée se doit de choisir parmi ses fils ceux qui partiront vers la Métropole. Diaba, l’aînée de la grande famille, se déguise en homme pour accompagner ses frères à la Guerre ; à la Mort. Feu, Flammes, Sang, larmes et Cendres.
L’auteur
Sociologue et homme de culture, Mbaye Babacar s’est toujours intéressé à l’écriture dramatique, aux récits. Amoureux des arts et cultures, il est engagé dans des actions militantes et fertiles. Il met ainsi les mots pour combattre les maux dont souffrent une humanité en plein doute et contradictions sociétales. Permettre à l’Altérité d’être une valeur noble dans un monde ô combien multicolore, multi ethnique. A travers Diaba, L’ange tirailleur, il rend hommage aux tirailleurs sénégalais tombés au champ d’honneur mais aussi aux Femmes sœurs et ainées , à sa grande sœur Diaba N’Goné. .

Préface de l’ancien ministre de la culture du Sénégal Abdoul Aziz M’baye
L’ouvrage de Babacar M’BAYE arrive à un moment crucial, où le souvenir de la plus grande tragédie humaine enveloppe notre monde déjà sujet à plusieurs interrogations d’ordre existentiel.
C’est en marquant profondément son temps que l’œuvre littéraire fait sens. A ce propos, Diaba L’Ange Tirailleur est une œuvre majeure, car elle interroge un monde qui célèbre la Grande Guerre. Profondément universaliste, et abreuvé à la double culture, Babacar M’BAYE revient sur un sujet important en pointant le doigt sur les relations douloureuses qui ont lié la France, sa terre d’accueil, et le Sénégal, lieu de ses premiers sourires de digne fils du Cayor.
Dans un univers hostile, Babacar Mbaye retrace l’itinéraire d’une femme, sœur, fille, dans ce cycle de violences humaines de la Grande Guerre. L’histoire de Diaba dont le destin demeura inextricablement lié à celui de ses frères est la métaphore de la société africaine imbibée dans les valeurs de solidarité familiale, même devant l’adversité la plus tenace. L’auteur réalise une œuvre qui fait sens, et dont la qualité esthétique et narrative la fait entrer indéniablement dans le cercle restreint des productions de référence sur la tragédie dont nous célébrons cette année le centenaire. Ils l’ont lu « Diaba, héroïne hors du commun rend hommage avec beaucoup de force aux soldats africains de la Première Guerre mondiale, dont la vaillance a largement contribué à la victoire. Acteurs de l’histoire, ils n’ont pas hésité à combattre pour une république qui n’était pas la leur, et ce faisant, ils ont scellé dans le sang la fraternité d’armes franco-sénégalaise et plus généralement francoafricaine. La France se doit de se souvenir de leur courage, et votre livre s’inscrit brillamment dans ce travail de mémoire. Diaba fait également honneur aux femmes africaines, et à leur impressionnant esprit de solidarité familiale »
Claude Bartolone Président de l’Assemblée Nationale Française : Février 2016

. «En tant que femme j'ai beaucoup aimé le livre que l'auteur principal et le "seul " vrai héros de ce livre soit une femme "Djaba Ngoné" elle qui s'est déguisée en Ardo pour l'honneur de la famille des Mbissanes. Ce livre devrait être lu par tous les élèves dans les écoles. De par ce livre on voit que c'est le sang de Diaba qui a revigoré toutes les troupes, surtout ses frères Mbissane qui ont affronté l'ennemi au prix de leur vie. J'ai beaucoup aimé aussi les passages du livre qui nous plonge dans notre culture et dans les réalités de notre société africaines.»
Fatou Wade Journaliste sénégalaise. Mourchid TV Sénégal.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

14 - Septembre - 2019

Entrons dans notre histoire comme on veut…

Combien de fois nous avons dénoncé le fait que notre histoire soit écrite par les autres. L’histoire racontée par les vainqueurs à leur guise....

13 - Septembre - 2019

ACHOURA : MESSAGE DE REMERCIEMENTS DE THIOBO DIA & CIE A SEYDOU KANE

L’association « Les Amis de Seydou Kane » ne pouvait pas manquer l’opportunité de la fête d’Achoura (Tamkharit) pour exprimer sa reconnaissance à...

11 - Septembre - 2019

DYNASTIES, DÉMOCRATIE ET RÉPUBLIQUE (PAR YORO DIA)

Dans la phase thermidorienne de l’ère Wade, il a fallu que les Sénégalais se mobilisent pour empêcher la dévolution monarchique du pouvoir. Le peuple a...

08 - Septembre - 2019

DÉCÈS DU PLASTICIEN IBRAHIMA KÉBÉ, À 64 ANS

L’artiste-plasticien sénégalais Ibrahima Kébé est décédé dimanche à Dakar, à l’âge de 64 ans, des suites...

08 - Septembre - 2019

Pape DIOP, ancien Président de l’Assemblée Nationale en deuil

Nous venons d’apprendre le rappel à Dieu de ASSANE DIOP, petit frère de l’ancien maire de Dakar, Pape DIOP des suite d’une longue maladie. Le décès...