31 ans après la mort de Me Babacar Seye, sa famille réclame toujours justice

15 - Mai - 2024

Ce mercredi 15 mai, le Sénégal se rappelle la mort de maître Babacar Seye. Le vice-président du conseil constitutionnel avait été abattu un 15 mai 1993 au lendemain des élections législatives. 31 ans après cet assassinat, sa famille dit avoir espoir avec le changement de régime que justice sera faite. Sur RFM, Abdy Seye estime que le nouveau gouvernement devrait mettre la lumière sur l’affaire Me Babacar Seye « pas seulement pour sa famille mais pour tout le Sénégal car Me Babacar Seye était un travailleur de la justice ».

Pour rappel, une enquête avait été ouvert suite à l’assassinat du magistrat. Abdoulaye Wade, chef du Parti démocratique sénégalais, son directeur de campagne, Ousmane Ngom, le directeur de publication du journal du parti, Jean-Paul Dias, et son chef de protocole, Pape Samba Mboup, sont interpellés. Ils passeront trois jours en garde à vue avant d’être relâchés. Le commando meurtrier, composé de Clédor Sène, le chauffeur de la Peugeot noire, Ibrahima Diakhaté et Assane Diop, les deux tireurs, a quant à lui pris la fuite, direction la Gambie. Les trois hommes seront rattrapés quelques jours plus tard.

Leur procès débute le lundi 26 septembre 1994 et le 30 septembre de la même année, la Cour d’assises de Dakar a condamné Amadou Clédor Sène à 20 ans de travaux forcés, Assane Diop et Pape Ibrahima Diakhaté à la peine de 18 ans de travaux forcés. Ces derniers seront libérés en janvier 2002. Et plus tard, le 7 janvier 2005, la loi Ezzan fut votée par l’Assemblée nationale du Sénégal pour les amnistier.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

24 - Mai - 2024

Plateforme “Jubbanti” : Vers une gouvernance plus participative et une justice plus accessible pour les Sénégalais

En prélude de la journée du Dialogue national du 28 mai, une plateforme citoyenne dénommée « JUBBANTI », qui signifie redresser, rectifier ou corriger en...

24 - Mai - 2024

Rebondissement : L’affaire Didier Badji et Fulbert Sambou relancée, Bah Diakhaté visé encore

La famille de Didier Badji ne lâche pas l’affaire. Moïse Badji, résidant en Allemagne, au nom de la famille et des proches de l’adjudant gendarme en service à...

24 - Mai - 2024

Criminalisation de l’homosexualité : le député de Yewwi Askan Wi, Abass Fall, prêt à voter la loi

Le débat sur l'homosexualité a pris de l'ampleur suite à la conférence conjointe de Ousmane Sonko et Jean-Luc Mélenchon à l’Université Cheikh...

24 - Mai - 2024

Trafic de cocaïne : troisième retour de parquet pour la bande à Abdoulaye Seck, ouverture d’une information judiciaire

  Libération, qui donne l’information, rapporte que «le parquet a décidé d’ouvrir une information judiciaire comme c’est le cas dans les...

23 - Mai - 2024

Réduction du coût d’Internet : Ousmane Sonko annonce des concertations en cours avec les parties prenantes

En Conseil des ministres ce mercredi, le Premier Ministre est revenu sur les priorités gouvernementales, notamment sur la baisse des prix. À cet égard, Ousmane Sonko a...