Affrontements entre l'armée et des combattants du front nord du Mfdc: Les raisons d'un regain de tension

05 - Décembre - 2023

La zone des palmiers, située dans la commune de Djignaky, dans ledépartement de Bignona, connaît un regain de tension depuis lhier undi. À l'origine, des hommes armés de fusils non identifiés ontfait irruption dans le village de Mongone, situé à la lisière dela forêt de Diakaye (quartier général des combattants du Mfdc dufront nord) où se mariait un ex-combattant du Mfdc. D'après des sources concordantes, arrivés sur place, les assaillants ont demandé à voir celui qui se mariait. Mais ce dernier qui avait déjà été prévenu de ce qui se tramait contre sa personne avait pris la clé des champs, Les assaillants qui crachaient du feu ont rassemblé les populations qui étaient en fête pour leur dire l'objet de leur visite et après ils se sont fondu dans la nature. Et tout laissait croire que l'affaire est finie. Mais, à la grande surprise, confie notre informateur, le commando reviendra à la charge ce mardi matin pour s'attaquer à ''l'horaire' de Bitibity qui assure la liaison entre ce village et Bignona. Le bilan fait état de plusieurs blessés qui ont été tous acheminés au centre de santé de Diouloulou, renseigne notre source. Informée de cette situation, l'armée est aussitôt intervenue pour tenter de sécuriser la zone, ce qui a provoqué des échanges de tirs entre elle et les assaillants quierraient encore dans la zone. D'après, un habitant de la zone, lesdétonations étaient d'une rare violence. Selon lui, aucune activiténe se menait dans tout le secteur hier matin. Les populations qui n'avaient plus vécu ce genre de situation, depuis longtemps, prises de panique ont préféré se terrer chez elles en attendant un éventuel retour au calme. Qu'est-ce qui peut bien expliquer ce regain de tension dans cette partie de la région où les combattants du Mfdc de la zone (ceux de Diakaye) ont déposé leurs armes depuis le mois de mai dernier ? Un responsable du Mfdc qui travaille pour un dépôt définitif des armes explique: ''Vous savez, nous sommes divisés quant à l'idée de déposer les armes. Certains de nos frères n'ont pas adhéré à la décision prise de remettre nos armes à l'Etat du Sénégal afin de favoriser un dialogue apaisé qui nous permettra de sortir de la crise. Ces éléments de ce camp du refus étaient partis avec leurs armes. Ce sont eux qui demandent aujourd'hui à leurs camarades qui avaient suivi nos instructions de remettre leurs armes de quitter la brousse car n'étant plus du Mfdc. Donc ce sont des gens qui sont déterminés à naviguer à contre-courant avec tous les accords que nous avons signés avec le gouvernement du Sénégal''. Vont-ils tenter d'amorcer tenter de désamorcer la bombe en prenant langue avec les réfractaires ? Il répond : ''Pour l'instant, nous ne pouvons rien dire à cesujet. Nous cherchons d'abord à mieux comprendre les choses pour savoir la conduite à suivre. Mais j'avoue que c'est une affaire très complexe qui doit être examinée avec beaucoup de précautions pour éviter de tomber dans un piège. Mais quelle que soit la situation,on ne devrait pas s'en prendre à la population qui est innocente''.

Mamadou Alpha Diallo (infos15.com)

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

05 - Mars - 2024

Projet de loi d’amnistie générale, une ”prime troublante à l’impunité” au Sénégal, selon Amnesty international

(APS) – L’ONG Amnesty international s’est élevée, lundi, contre l’annonce de l’examen prochain d’une loi d’amnistie générale...

05 - Mars - 2024

Macky et sa cour demain, la CPI et la CREI

Prenez note et date ! Selon une source diplomatique proche d’une organisation onusienne, la plainte contre le président Macky Sall et les ministres Antoine Felix Diome et Ismaila...

01 - Mars - 2024

Maïmouna Ndour Faye agressée et poignardée

La journaliste et patronne de la chaîne de télévision 7tv a été "sauvagement agressée et poignardée" a fait savoir son collègue de la...

01 - Mars - 2024

Sidiki Kaba prévient : « Si le Président de l’Assemblée nationale prend le pouvoir… tout le processus électoral sera repris »

Le ministre de l’intérieur Sidiki Kaba a tenu un point de presse ce jeudi sur les propositions émises lors du dialogue national. Il a mis l’accent sur le mandat du...

29 - Février - 2024

Une pirogue de 317 transportant d'émigrants clandestins échoue à Saint-Louis : Plus de 27 morts enregistrés

Un record macabre. Une pirogue qui proviendrait de Joal (86km de Dakar) avec à son bord 317 personnes à son bord s’est échoué sur la plage de Ngokhou Mbath. Plus...