D-media et le fisc : Entre liquidation et manipulation, Bougne gagne du terrain.

27 - Octobre - 2021

Il y’a deux jours, on a assisté à un scénario invraisemblable, un huissier de justice accompagné des gendarmes a fait une descente dans les locaux de D-media pour faire l’inventaire du matériel. Diffusé en direct par la Sen Tv sur les réseaux, le spectacle était dramatiqu.
Par conséquent, le groupe D-media a reçu des soutiens venant de partout, de la presse aux politiques en passant par les fidèles téléspectateurs, auditeurs et lecteurs.
Cependant, qu’en est-il vraiment le fond du dossier ?
Invité sur la TFM, Dr Abdoulaye Gning, chef du bureau stratégie DGID a fourni des explications sur la procédure.
« Notre système fiscal est un système déclaratif, ce qui fait que nous aux impôts, nous prenons les impôts des citoyens tels qu’ils ont été déclarés par les contribuables et nous présumons qu’ils sont en règle et peuvent même récupérer des quitus fiscal. Maintenant, cette procédure est suivie d’un contrôle pour vérifier la véracité des déclaration des citoyens. En 2020, 4784 contribuables ont été contrôlés et c’est dans cette procédure que fait parti le groupe D-media. On lui a envoyé un avis de vérification et on a procédé au contrôle sur place. Malheureusement, D-media n’a pas donné sa comptabilité, donc il y’a eu rétention d’information. Ainsi, les services des impôts ont taxé d’office et ont envoyé une notification de redressement, et le groupe D-media avait un mois pour répondre, mais ils n’ont jamais répondu. L’administration fiscale a ainsi confirmé. Alors, une procédure de recouvrement forcé a été enclenchée par le chef du bureau de recouvrement. Donc, il y’a eu une réelle déficience de l’administration fiscale par le groupe D-media. 65% de notre budget vient des impôts, donc on ne peut pas laisser un contribuables défier ainsi l’administration fiscale, car si tout le monde le fait, c’est le pays qui tombe », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, le patron du groupe D-media avait sorti des quitus fiscaux pour montrer qu’il était en règle, et si on se fie aux explications du Dr Abdoulaye Gning, ces quitus ne justifient en rien la régularité du groupe D-media. Et si cela est avéré, donc il y’a eu une volonté manifeste de manipuler l’opinion de la part de Bougane.
Ce qui pousse à poser la question de savoir, est ce que Bougane n’utilise pas cette affaire à des fins strictement politique ?
De plus, depuis que l’affaire a explosé, Bougane gagne de plus en plus de terrain, ceux qui le critiquaient il y’a même pas un mois pour son retrait de la coalition Yewwi Askan Wi sont les premiers à le défendre. Les sénégalais, très sensibles à l’abus de pouvoir lui montrent un réel soutien. Ce qui fait grimper sa cote de popularité de jour en jour alors que les élections locales arrivent à grand pas.
En définitive, manipulation ou liquidation de D-media, l’homme politique Bougane gagne des points dans cette affaire, même si c’est au détriment du businessman Bougane. Mais peut être comme disait Machiavel, « la fin justifie les moyens »

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

21 - Janvier - 2022

CORONAVIRUS : 04 DÉCÈS ET 203 NOUVELLES CONTAMINATIONS (MINISTÈRE DE LA SANTÉ)

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a déclaré jeudi avoir comptabilisé 203 nouvelles contaminations au coronavirus et 04 décès...

21 - Janvier - 2022

Nigeria : des djihadistes kidnappent 20 enfants, tuent 2 personnes, selon des habitants

Des djihadistes ont tué deux personnes et ont enlevé 20 enfants, dans l'État de Borno, épicentre de l'insurrection islamiste au Nigeria, a appris l'AFP auprès...

20 - Janvier - 2022

CORONAVIRUS : 04 DÉCÈS ET 265 NOUVELLES CONTAMINATIONS

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a rapporté, jeudi, 265 nouvelles contaminations au coronavirus et 04 décès enregistrés au cours des...

20 - Janvier - 2022

Tamba : les magistrats de la Cour d'appel au chômage

À 72 heures des élections locales, la Cour d'appel de Tamba n’est toujours pas fonctionnelle. Le ministre de la Justice Me Malick Sall, devant les parlementaires, lors du vote...

20 - Janvier - 2022

FRANCE: LE NOMBRE DE DEMANDES D'ASILE REPART A LA HAUSSE

Plus de 104.000 premières demandes d'asile ont été enregistrées en France en 2021, en hausse de 28,3 %, un niveau qui reste toutefois très en deçà...