De la lâcheté de ces hommes armés de Melilla qui tabassent et tuent des migrants sans défense

29 - Juin - 2022

Le minimum d’humanisme n’existe même pas chez ces hommes qui pour plaire à l’Europe démontrent leur toute puissance d’extermination sur des migrants sans défense qui n’ont que le tort, d’essayer d’exercer ce que leur permettent, les droits de l’homme et du citoyen : Migrer et se déplacer partout sur la planète. Ce droit, les européens et la plupart des occidentaux en ont usé et abusé au point de nous réduire en esclavage et en colonies pendant plus de 400 ans.
Il est vrai que les pays ont le droit de réglementer la migration au niveau de leurs frontières et que chaque pays a le droit ou même le devoir de décider des exigences pour être admis dans son sol. Cela est désormais admis pour pouvoir légalement gérer les flux de personnes et veiller à une meilleure gestion des droits de l’homme dans le strict respect de la réglementation de chaque pays. Sous ce rapport notre intention ne sera jamais de soutenir la migration illégale ou dite clandestine mais de là à accepter que des gens se mettent à tuer et tabasser des candidats à l’exil volontaire en Europe il y’a vraiment quelque chose d’exécrable, de malsain et de honteux. Ces images insoutenables d’êtres humains tabassés à mort et jonchés comme des déchets sur le sol n’honorent en rien ni l’Espagne, au nom et pour le compte de qui semble t’il cela est fait, ni le Maroc dont ont dit que les forces en action dans cette bassesse inhumaine en sont les ressortissants. Le roi du Maroc n’est pas connu pour de telles exactions jusqu’ici et nous ne comprenons pas la motivation qui a prévalu pour que ce type de lynchage organisé puisse avoir lieu. Quel culpabilité sur cette terre peut justifier ces meurtres d’africains noirs traités comme du bétail promis à la géhenne. Même des cochons enragés et indisciplinés auraient connu meilleur sort et la Fédération internationale des Sénégalais de la Diaspora FSD dont je suis le Président condamne avec l’énergie du désespoir mais avec toute la force du dédain, de l’inimité, et de la colère, ces actes barbares d’un autre temps. Aucune histoire de migration ne raconte une horreur équivalente à ce qu’on distille ces derniers jours partout pour banaliser ainsi le prix de la vie d’un africain noir. Il faut avoir une conception de déchet humain pour s’autoriser à vouloir anéantir des hommes et des femmes comme on tuerait des cafards. Les africains et afro descendants de toutes les diasporas doivent s’unir dans un élan de dégoût et de reproches à ces royaumes qui s’autorisent de tels agissements. Nous exigeons du Maroc des excuses, non pas parce que nous cautionnons une quelconque migration clandestine et hors les lois mais parce que cette réponse complètement disproportionnée est d’une barbarie au-delà de tout ce qu’on peut imaginer. Nous exigeons du royaume d’Espagne des excuses pour avoir félicité un tel méfait et ragaillardi frontex pour des actes aussi ignobles. Nous interpelons nos chefs d’état et de gouvernement parce que si ces faits restent impunis, alors l’Afrique noire risque fort de rester en l’état ; c’est-à-dire un continent peuplé de sous humains sans droits et sans considération qu’on peut tabasser et tuer sans conséquence. La migration est un droit de l’homme difficile à exercer et sujette à beaucoup de complications, mais elle reste un des fondements des droits innés de l’homme depuis l’apparition de l’homo sapiens sapiens sur la terre, et peut être avant lui de l’homo erectus ou de l’homo habilis, donc bien avant le préambule de la déclaration de Paris de 1789.
Les noirs d’Afrique, terre mère de l’humanité, ont enfanté les arabes, les blancs et même les jaunes, qui sont passés de melanodermes à leurs peaux d’adaptation sur ces territoires d’accueil qui ont fini par les adopter. Si ces scènes de meurtres avaient touché des juifs on en serait encore à tourner cela en boucle de condamnation partout dans le monde. Le mutisme est dangereux car il renforce la vulnérabilité des noirs partout sur la terre. Ces assassins coupables de telles barbaries doivent être poursuivis et jugés. J’appelle de mes vœux les africains noirs professionnels de justice a se saisir de cette affaire que jamais ce type d’exactions racistes ne prospèrent. Si par des canaux officiels ces faits ne sont pas reprochés alors les africains noirs doivent trouver des moyens de se faire respecter parce que nous en avons les moyens. J’appelle les diasporas noires et leurs organisations dans la planète entière, ainsi que toutes les organisations éprises de justice et de paix, à non seulement condamner ces faits, mais également à accompagner notre ferme volonté de porter cette affaire devant les tribunaux internationaux sans préjudice de nationalité pour ces enfants du monde ainsi brutalisés et tués. Toutes les organisations humaines politiques civiles et confessionnelles devraient en temps normal s’offusquer et s’indigner de ces faits déplorables. Que la main de Dieu s’abatte sans compassion aucune sur ces assassins et leurs commanditaires !
Fait a Dakar le mardi 28 Juin 2022
Pape Oumar SARR
Président de la Fédération
internationale des Sénégalais
de la Diaspora FSD
fedesendiaspora@gmail.com

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

17 - Août - 2022

55 corps dont 30 mineurs non identifiés encore à la morgue de Le Dantec

Derrière la fermeture de l’hôpital Le Dantec, au-delà des malades qui cherchent désespérément une structure d’accueil, se cache un autre drame....

10 - Août - 2022

Justice: Benjamin Mendy est arrivé à son procès

Accusé de 8 viols, une tentative de viol et une agression sexuelle par sept femmes différentes, le procès de Benjamin Mendy a débuté ce mercredi. L'international...

10 - Août - 2022

Fermeture de l’hôpital Aristide le Dantec : des patients et une partie du personnel laissés à leur sort

Le 14 août prochain, les portes de l’hôpital Aristide Le Dantec seront fermées au personnel soignant et aux malades pour cause de réhabilitation de...

06 - Août - 2022

LES FORTES PLUIES ET LEURS DÉSAGRÉMENTS À DAKAR, À LA UNE DES JOURNAUX

Les journaux, reçus samedi à l’APS, ont mis en exergue, les fortes pluies tombées sur Dakar, occasionnant la mort d’un homme, d’importants...

05 - Août - 2022

DAKAR ET LE MFDC SIGNENT UN ACCORD DE PAIX ET DE DÉPÔT DES ARMES À BISSAU

L’Etat du Sénégal a signé un accord de paix et de dépôt des armes avec le comité provisoire des ailes politiques et combattantes du Mouvement des...