Les syndicats du Crédit mutuel du Sénégal partent en grève les 27, 28 et 29 janvier pour exiger le départ du DG

22 - Janvier - 2022

Selon l’union de plusieurs syndicats de la boîte, « La Commission Bancaire de l’UMOA a effectué une mission de vérification à l’Union des Caisses du Crédit Mutuel du Sénégal entre le 19 juillet 2021 et la mi-août 2021 suite aux très nombreuses dénonciations faites par les organisations syndicales sur la gestion des ressources et la gouvernance du CMS ». Mais, disent-ils, « Depuis la production de leur rapport, aucune décision n’est portée à la connaissance du personnel faisant ainsi craindre le spectre d’une potentielle impunité des dirigeants de l’UCCMS ».

Selon ces syndicats, « suite à la production du rapport de la Commission Bancaire confirmant toutes les violations dénoncées par les syndicalistes, les mesures idoines doivent être prises pour préserver les ressources des 1.300.000 sociétaires clients de l’institution ».

C’est dans ce contexte que la délégation mixte regroupant les organisations syndicales du CMS (SDECMS et SNTMECAC / Section CMS) a décidé de manière concertée d’exiger la satisfaction de ses revendications légitimes qui sont évidemment toutes exclusivement professionnelles.

« Nous procéderons à un arrêt total du travail sur tout le réseau du Crédit Mutuel du Sénégal les 27, 28 et 29 Janvier prochains, nous exigeons la destitution du DG Monsieur Amadou Jean-Jacques Diop et de toutes les personnes impliquées dans cette affaire.
Nous exigeons la nomination d’un DG par intérim qui sera chargé de reprendre le processus de recrutement d’un nouveau DG en toute transparence », lit-on dans le communiqué parvenu à PressAfrik.

Les syndicats ont encore dénoncé « La violation de l’article 42 des Statuts de l’Union portant nomination du Directeur Général de l’UCCMS; La mauvaise gestion notamment avec des crédits en violation des interdictions de la DRS-SDF de plus d’un milliard (1.000.000.000 F) et un crédit de complaisance de 50.000.000F dont l’octroi sort de nos conditions classiques; Les fausses déclarations du Directeur Général auprès de la commission bancaire; La saisie des comptes bancaires du DG Monsieur Amadou Jean-Jacques Diop avec des poursuites engagées contre sa personne pour des crédits non payés d’environ 400 millions contractés au niveau d’une banque de l’état du Sénégal »

Mais également « Un crédit de plus de 3 milliards contractés auprès d’oïkocrédit pour financer des investissements inopportuns (Terrains + construction et Véhicules); Les recrutements de complaisances en ne privilégiant pas la promotion interne; L’acquisition en cour d’une centaine de véhicules à cout de milliards; L’achat non motivé du terrain de CDRMM à 750 Millions…etc. ; Les contrats des prestataires de service avec 64.800.000 FCFA sur 18 mois pour le seul prestataire informatique; Les affectations arbitraires; La persécution des délégués du personnel et des syndicalistes », entre autres griefs.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

20 - Mai - 2022

En représailles contre les sanctions de la CEDEAO, des militaires sénégalais interdit d'entrée au Mali

L'information émane de nos confrères du journal Le Quotidien. Selon le canard, le contingent sénégalais a été interdit d'entrée au Mali par la...

20 - Mai - 2022

LE FORUM CIVIL CHARGE L’OFNAC

Le Forum Civil a rencontré des journalistes, ce jeudi dans le cadre d’un atelier d’échange sur la Stratégie nationale de lutte contre la corruption au...

20 - Mai - 2022

Affaire Sonko-Adji Sarr : la deuxième masseuse entendue

Les auditions se poursuivent dans le cadre de l’instruction de l’affaire Sweet Beauty. Le Doyen des juges, Oumar Maham Diallo, a entendu mercredi dernier la deuxième masseuse...

20 - Mai - 2022

Des perturbations dans la distribution de l'eau à partir de samedi (communiqué )

La SONES et la SEN'EAU informent les usagers que des perturbations dans la distribution de l'eau seront notées du samedi 21 mai à 07h au dimanche 22 mai dans la nuit. Pour justifier...

20 - Mai - 2022

Après la nomination de Pap Ndiaye comme ministre de l'Education : Les réactions xénophobes de Zemmour et Marine Le Pen

Après la nomination de Pap Ndiaye comme ministre de l'Education par Macron, Eric Zemmour et Marine Le Pen ont vite réagi sur Twitter, accusant le Français d'origine...