Dr El Haj Ndiaye Diop avertit: « Il y aura forcément des cas positifs à l’école, mais il faudra tout faire pour protéger les personnes vulnérables »

19 - Juin - 2020

​La reprise des enseignements-apprentissages prévue jeudi prochain ne sera pas sans conséquences sur le plan sanitaire. Le Dr El Hadj Ndiaye Diop de l’hôpital Ndamatou de Touba en est convaincu.

« Sur le plan éducatif, la reprise sera effective le 25 juin. car l’année ne peut pas être blanche eu égard aux conséquences de la dernière année blanche. mais ce qu’il faut dire, c’est qu’il y a une panique générale. Une situation psychologique va se poser parce qu’il y aura forcément des cas positifs à l’école avec cette reprise des cours. Car nos écoles ne sont pas préparées à cette nouvelle situation d’épidémie, cette situation d’urgence. mais on est obligé de s’adapter rapidement tout en corrigeant les failles. Les enseignants ne sont pas obligés de porter leurs masques quand ils sont au tableau », a-t-il confié dans les colonnes du journal Le Témoin.

Avant de poursuivre: « En revanche, en salle des professeurs ou à la surveillance, ils devront obligatoirement avoir leurs masques bien attachés pour éviter toute contamination à leur niveau et respecter les mesures sanitaires édictées par les autorités sanitaires. Il faut dire que le risque chez les enfants est moindre. mais il faudra impérativement protéger les personnes âgées, les obèses, les personnes ayant des comorbidités…. En quelque sorte, les personnes les plus fragiles, les plus vulnérables. parce que les enfants vont être en contact avec elles. donc, ces personnes doivent faire un maximum d’attention. Il faudra aussi tout faire pour que la courbe de cette éventuelle vague de contaminations n’atteigne pas un certain niveau. sinon, ce serait la catastrophe. »

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

06 - Août - 2020

Baccalauréat : un correcteur retrouve la somme de 5000 FCFA dans la feuille de copie d’un candidat lui demandant de «Sciencer»

Un correcteur retrouve la somme de 5000 FCA,lui demandant de «Sciencer» c’est-à-dire avoir pitié pour lui accorder une bonne note. Nous savons tous...

05 - Août - 2020

Université Amadou Makhtar Mbow : Scandale autour d'un gré à gré de 31 milliards

Un scandale financier éclabousse l'Université Amadou Makhtar Mbow. Un contrat de 31 milliards Fcfa a été offert, sans appel d’offres, à la...

05 - Août - 2020

Hommage au Pr Moustapha Sourang un monument du savoir Un Homme Multidemensionnel aux qualités Humaines Exceptionnelles

Ce mardi 04 aout 2020 restera à jamais gravé dans ma mémoire car je viens d’apprendre dés les premières heures de la journée une triste nouvelle qui...

05 - Août - 2020

ANTóNIO GUTERRES SG DE L’ONU‘ : «La pandémie a bouleversé l’éducation»

Le secrétaire général des Nations unies a décrit mardi un tableau sombre de l’éducation dans le monde, qui est...