Reprise des enseignements le 02 juin : Plaidoyer pour les élèves atteints de maladies chroniques (parlementaire)

22 - Mai - 2020

La députée Adji Mergane Kanouté a porté un plaidoyer en faveur des élèves souffrant de maladies chroniques, qui selon elle doivent être protégés au même titre que les enseignants souffrant des mêmes pathologies. Dans un entretien au journal Le Quotidien, la parlementaire, par ailleurs Secrétaire générale de l’Union pour le développement du Sénégal /Authentique (Uds/A) a dit regretter les lenteurs notées dans la distribution de l'aide aux ménages vulnérables en cette période d’épidémie.

« J’avais émis une proposition selon laquelle les enseignants souffrant de certaines maladies chroniques devraient être épargnés par cette reprise des cours. Les spécialistes ne cessent d'alerter sur la menace du coronavirus sur les personnes vulnérables. Et ce ne sont pas seulement les personnes âgées, mais tous ceux-là qui présentent d’autres maladies pouvant présenter des complications aux malades du Covid-19 et qui sont considérées comme des co-morbidités. Et il est heureux d'entendre, note-t-elle, que le ministre de l'Education nationale a déclaré que les enseignants souffrant de maladies chroniques ne sont pas concernés pour la rentrée du 2 juin. C’est une décision salutaire, mais je crois qu'en plus des enseignants, il faut penser à ces élèves qui sont autant exposés que les enseignants. Il y en a qui souffrent aussi des mêmes pathologies qui sont entre autres, l'asthme, le diabète, les maladies cardiaques, l'obésité. Et, de ce point de vue, il est important que des dispositions particulières puissent être prises à l'endroit de ces personnes à risque », suggère-t-elle.

Quid de l’enveloppe de 69 milliards de F Cfa destinée à aider les ménages vulnérables pour faire face aux effets du Covid-19 ? Si la distribution des kits alimentaires aux plus nécessiteux a démarré, « Il faut déplorer les lenteurs dans la distribution des vivres en soutien aux ménages. Même si nous avons noté qu’il y a de la transparence et de l'équité dans le choix des bénéficiaires parce que les comités de suivi installés dans les quartiers ont été inclusifs », dit-elle.

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

05 - Juin - 2020

Reprise des cours le 15 juin: le ministère de l’Éducation dément

Aucune date n’a encore été arrêtée par le ministère de l’Éducation nationale pour la reprise des cours. Contrairement à ce que nos...

04 - Juin - 2020

CHRONIQUE EDUCATION ET FORMATION : IL FAUT ENVISAGER LE SCENARIO D’UNE ANNEE BLANCHE (PAR CHEIKH SIDOU SYLLA)

Après ce troisième report de la reprise des cours, le ministre de l’Education nationale et ses collaborateurs doivent envisager sérieusement le scénario...

04 - Juin - 2020

POURQUOI LES ENSEIGNANTS ?

Quel titre est plus honorifique que celui de Monsieur ou Madame, celui ou celle qui fournit des connaissances à l’homme, matière première rentable et élu de Dieu...

04 - Juin - 2020

CORONAVIRUS : CETTE ETUDE VA CERTAINEMENT FAIRE L’AFFAIRE DE MAMADOU TALLA

Ce pourrait être une bouffée d’oxygène pour le ministère de l’Education nationale dans sa volonté de rouvrir les écoles, collège et...

03 - Juin - 2020

Éducation : il n’y aura pas d’année blanche, rassure Mamadou Talla

Le ministre de l’Education nationale n’envisage pas le scénario d’une année blanche en dépit du troisième report de la reprise des cours initialement...