Ali Ngouille Ndiaye et Boune Abdallah Dionne négocient

18 - Septembre - 2023

La cassure semble nette entre le chef de l’Etat et son ancien Premier ministre. Boun Abdallah n’entend pas se ranger derrière Amadou Ba. Il ne serait pas obsédé par l’idée d’être candidat. Bés bi a appris que des tractations sont déjà ouvertes entre Ali Ngouille Ndiaye et Boun Dionne rapporte Bes-Bi.

Boun Abdallah ne va pas soutenir Amadou Ba. Là au moins c’est clair, comme les « réserves » qu’il a émises à l’endroit du président Macky Sall, lors de leur rencontre, mercredi. Et l’ancien Premier ministre est comme prêt à affronter le candidat de Bby. Au téléphone de E-Media, il fait un « compte rendu » de l’audience très surveillée. « L’audience s’est déroulée dans une atmosphère amicale et cordiale mais franche. Je lui ai renouvelé mon engagement qui transcende le contexte politique du moment. Je lui ai aussi exprimé toutes mes réserves par rapport au choix qui a été fait quant à la candidature de Benno aux élections présidentielles du 25 février 2024. J’aviserai prochainement et partagerai ma décision avec le peuple sénégalais ».

Un proche à lui est allé plus loin : « Il sera candidat ou bien dans une alliance outre que celle de Benno ». Parce que, de sources bien informées, le natif de Gossas a échangé, peu après l’audience avec le chef de l’Etat, avec quelques-uns de ses proches pour commencer à peaufiner une stratégie. Mais surtout préparer une « sortie bruyante », selon des indiscrétions, dans les prochains jours.

Un duo Ali et ADD se trame

Mais, Bés bi a appris qu’à défaut d’une candidature de Dionne, qui « peut être bloquée par le parrainage », il est « probable » qu’il soit dans une coalition. Les noms de Ali Ngouille Ndiaye et Boun Abdallah Dionne reviennent fréquemment dans les discussions. Une source est formelle : « Le duo s’entendent bien et ont en commun de ne pas accepter Amadou Ba. Oui, il y a des tractations dans le sens d’une grande coalition à deux. Je ne dis pas que sera facile pour y parvenir, mais c’est une éventualité ». Toutefois, admet la même source, « un duo Boun-Aly est plus probable ».

« Je ne démens rien, je ne confirme rien »

Du côté du ministre de l’Agriculture démissionnaire, aucune confirmation sur des discussions avec Boun Dionne. « C’est vous qui me l’apprenez. Je ne démens rien, je ne confirme rien. Nous travaillons », souffle un proche du maire de Linguère. Un éclat de rires en conclusion. Dans une de ses éditions, Bés bi révélait d’ailleurs qu’un chef religieux très influent a demandé aux deux personnalités de travailler ensemble.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2024

Des manifestations contre l'extrême droite partout en France

Près de 250 000 personnes ont manifesté contre l'extrême droite en France, à l'appel notamment de cinq syndicats, d'associations et des partis de gauche membres du...

15 - Juin - 2024

Elections législatives : Nicolas Sarkozy critique la décision d'Eric Ciotti de s'allier au Rassemblement national

"Un déni de démocratie" pur et simple. L'ex-président de la République Nicolas Sarkozy critique durement la décision d'Eric Ciotti, président...

15 - Juin - 2024

Législatives : François Hollande justifie sa candidature en Corrèze au nom du PS par une "situation exceptionnelle" et la montée de l'extrême droite

"Si j'ai pris cette décision, c'est parce que j'ai estimé que la situation était grave." "A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle", a déclaré...

15 - Juin - 2024

Prime Macron augmentée, délinquance des mineurs, environnement... Gabriel Attal dévoile le programme de la majorité pour les législatives

Triplement de la «prime Macron», rénovation de 300.000 logements et ouverture de 400 usines d'ici 2027... Le premier ministre Gabriel Attal dévoile dans la presse...

14 - Juin - 2024

Les Premiers pas de Diomaye Faye pour la recherche de la paix en Casamance

Les nouveaux dirigeants du Sénégal sont jusque-là peu bavards par rapport au brûlant ssujet lié au règlement du conflit casamançais qui demeure,...