Application de la loi d’amnistie : Me Ciré Clédor Ly rappelle son devoir au nouveau Garde des Sceaux

12 - Avril - 2024

La situation des personnes détenues qui devraient être libérées sur la base de la loi d’amnistie est confuse et tous ceux qui ont été victimes d’arrestations arbitraires et d’abus de qualification du parquet régional, ne sont pas encore libérés. Tous ceux qui avaient bénéficié de liberté conditionnelle avec des bracelets électroniques encombrants et avilissants sous le régime de terreur, n’ont pas été libérés de leurs chaînes. Il est à rappeler que la loi d’amnistie est une loi d’État et que toutes les personnes qui ont le pouvoir de mettre fin à la détention des personnes qui en bénéficient et qui s’abstiennent d’y mettre fin, peuvent être poursuivies pour détentions arbitraires quels que soient leurs qualités ou leurs rangs. Il a été relevé les situations suivantes : Les personnes renvoyées devant les juridictions de jugement et dont les dossiers ont été programmés à des dates différentes et lointaines.

Les personnes dont les dossiers sont déjà jugées par la Chambre d’accusation mais qui sont entre la cour d’appel et les cabinets d’instruction ; Les personnes dont les dossiers se trouvent devant la Chambre d’accusation et qui n’ont pas encore fait l’objet d’aucun traitement définitif ; Des personnes concernées par la loi d’amnistie pour lesquelles la police ou la gendarmerie a ajouté d’autres infractions irréelles pour charger leurs situations et dont une analyse sommaire fait apparaître des qualifications juridiquement incompatibles ou inconcevables ; Il y a des militaires qui font l’objet d’un transfèrement à Dakar et qui dépendent de la juridiction de Ziguinchor ; Enfin, il y a les personnes renvoyées devant les juridictions de jugement et dont les dossiers n’ont pas été enrôlés par le parquet.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

10 - Juin - 2024

Déclarations teintées de menaces à l’endroit de la presse : Le Synpics rappelle Sonko à l’ordre

Le syndicat des professionnel de l’information et de la communication du Sénégal (synpics) réagit suite à la déclaration du Premier ministre Ousmane Sonko....

08 - Juin - 2024

PRESSE-REVUE: La Tabaski et d’autres sujets en Une

Les journaux du week-end consacrent leurs manchettes aux préparatifs de la fête de la Tabaski prévue dans huit jours et à des sujets ayant trait, entre autres, à...

08 - Juin - 2024

Danemark : ce que l’on sait de l’agression de la Première ministre à Copenhague

La Première ministre a été « choquée par l’incident ». La cheffe du gouvernement danois a été poussée violemment par un homme...

08 - Juin - 2024

ETUDE : NE PAS DORMIR DANS LE NOIR AUGMENTERAIT LE RISQUE DE DIABETE

Si vous aviez jusqu’ici la flemme de fermer vos volets tous les soirs, cette chronique va peut-être vous remotiver. Car ne pas dormir dans le noir augmenterait le risque de...

08 - Juin - 2024

ICS : L’USINE DOIT UNE ARDOISE DE 200 MILLIARDS DE FCFA DE DETTE FISCALE AU SÉNÉGAL

Après les rapports des différents corps de contrôle sur la gestion des deniers publics du Sénégal, en voici une autre révélation qui fait froid au...