Burkina : le gouvernement appelle au «calme et à la retenue» après une manifestation anti-France

19 - Novembre - 2022

Le gouvernement du Burkina Faso a appelé samedi la population «au calme et à la retenue», au lendemain d'une manifestation contre la présence de la France dans ce pays sahélien miné depuis plusieurs années par des violences djihadistes.

«Le gouvernement appelle les populations au calme et à la retenue, au risque de plonger notre pays dans un cycle de manifestations sans fin, préjudiciables à nos objectifs de paix, de stabilité et de sécurité, recherchés pour nos populations», indique un communiqué du porte-parole du gouvernement, Jean-Emmanuel Ouédraogo.

«Il invite en particulier la jeunesse à ne pas se laisser divertir, et à se focaliser sur les objectifs de défense opérationnelle dans la guerre totale que nous menons contre le terrorisme (...) plutôt que sur des manifestations du genre, dont les bénéfices pour la cause de la lutte de notre peuple restent à prouver», poursuit ce texte.

Vendredi, les forces de l'ordre burkinabè ont dispersé à Ouagadougou une manifestation contre la présence de la France au Burkina Faso.

Ces manifestations qui ont visé principalement l'ambassade de France à Ouagadougou, se sont également étendues à la base militaire française à Kamboinsin, en périphérie de la capitale, où est stationné un contingent de forces spéciales de la force Sabre.

Samedi, le gouvernement burkinabè a assuré qu'il «ne dérogera pas aux règles et principes de protection dus aux diplomates et aux représentations diplomatiques présents sur le sol burkinabè».

Le 28 octobre, plusieurs centaines de personnes avaient déjà manifesté pour exiger le «départ dans un délai de 72h» de la France au Burkina Faso.

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

31 - Janvier - 2023

Serigne Mansour Djamil : « Je ne suis pas pour la limitation des mandats [..] ni pour la durée à 5 ans… »

Serigne Mansour SY Djamil n’est pas du genre a cacher son avis sur des questions essentielles. Abordant la question des mandats et de leur durée au Sénégal, le marabout...

30 - Janvier - 2023

Présidentielle 2024 : « Je suis le candidat des pauvres, de l’espoir, du progrès et de la démocratie! » (Dr Babacar Diop, Fds/Guelewar)

Une nouvelle déclaration de candidature à la présidentielle de 2024 vient d’être faite, ce 29 janvier à Dakar, allongeant ainsi la liste des...

30 - Janvier - 2023

L’APR/FRANCE SUR LA SORTIE DES DEPUTES INSOUMIS : « LE SENEGAL EST UN PAYS SOUVERAIN, IL NE CEDERA A AUCUNE PRESSION POLITIQUE OU DIPLOMATIQUE »

Il y a quelques jours, dans le cadre de l’examen en commission de la Convention d’entraide judiciaire et la Convention d’extradition entre la France et le Sénégal,...

30 - Janvier - 2023

OUSMANE SONKO OU L’AXE DU MAL ! (CCR-FRANCE)

Pour une rencontre dite de “patriotes”, en lieu et place d’un discours responsable et visionnaire, le public a eu droit, non seulement à une cavalcade de...

29 - Janvier - 2023

THIAPATEL SALL, LE TRIOMPHE DE L’ALTRUISME ET DE L’ENGAGEMENT

Dans une salle pleine comme un œuf, une ambiance carnavalesque, Thiapatel Sall a eu l’occasion, samedi 28 janvier, lors d’un « Sargal » en l’honneur du...