CONDAMNATION DE BARTHELEMY DIAS : LA DOUBLE JURISPRUDENCE DU CONSEIL CONSTITUTIONNEL N° 2/E/2019 ET 3/E/2019 NEUTRALISE L’EXECUTION DE L’ARRET DE LA COUR D’APPEL JUSQU’A LA DECISION DE LA COUR SUPREME (PAR SEYBANI SOUGOU)

22 - Septembre - 2022

C’est un principe connu par les tous les juristes du monde : une condamnation est définitive lorsque toutes les voies de recours sont épuisées et qu’il n’existe plus aucune possibilité de former un recours ou un pourvoi en cassation. Il faut le marteler une bonne fois, pour toutes : la confirmation par la Cour d’appel, de la condamnation de Barthélémy DIAS à 2 ans d’emprisonnement, dont 6 mois fermes, n’a aucune incidence juridique, à ce stade sur son mandat de député.
Une double jurisprudence du Conseil Constitutionnel (décisions n° 2/E/2019 et 3/E/2019), portant sur la recevabilité de la candidature de Khalifa SALL lors des présidentielles, clôt définitivement le débat.
Jurisprudence n°1 : Décision n° 2/E/2019
Considérant n°63 : Le caractère suspensif du pourvoi en cassation en matière pénale a pour objet a pour objet d’empêcher l’exécution de l’arrêt de la Cour d’appel…. jusqu’à la décision de la Cour suprême, s’il s’agit d’un arrêt de rejet, et au-delà d’un arrêt de cassation.
Jurisprudence n°2 : Décision n° 3/E/2019
Considérant n°46 : S’agissant du pourvoi en cassation, le Conseil constitutionnel a rappelé, dans sa décision n° 2/E/2019, qu’en raison de son effet suspensif, il était impossible d’exécuter l’arrêt de la cour d’appel dans le délai de pourvoi, et en cas d’exercice du pourvoi dans le délai, tant qu’une décision de rejet n’est pas rendue.
Le dernier alinéa de l’article 61 de la Constitution sénégalaise est clair, net et précis : « Le membre de l’Assemblée nationale qui fait l’objet d’une condamnation pénale définitive est radié de la liste des députés sur demande du Ministre de la Justice ».
A ce stade, la condamnation de Barthélemy DIAS ne revêt aucun caractère définitif et ne l’est pas tant qu’une décision de la Cour suprême n’est pas intervenue.
Compte tenu des délais et de la procédure de mise en état du dossier après l’introduction du pourvoi (il faut compter en général, de nombreux mois, voire plus d’un an, avant qu’une affaire soit vidée à la Cour suprême), il est donc fort possible qu’une décision de la Cour suprême n’intervienne pas avant les élections présidentielles de 2024 et la fin du règne de Macky SALL. Pour mémoire, Dans l’affaire NGOR DIOP, le magistrat avait saisi, en octobre 2020, la Chambre administrative de la Cour suprême, aux fins d’annulation de la décision illégale d’affectation, le concernant. Il aura fallu attendre près de 17 mois avant qu’une décision soit rendue le 10 mars 2022, actant la réhabilitation de N’GOR DIOP. Comme tout dossier qui atterrit à la Cour suprême, l’affaire Barthélemy DIAS doit être traitée selon les délais classiques (en vertu du sacro-saint principe d’égalité de traitement entre citoyens, aucune intervention ne doit être tolérée pour que son dossier soit au-dessus de la pile).
Il est trop prématuré d’évoquer la perte de mandat de député pour Barthélemy, d’autant plus que d’une part, le dossier n’a même pas encore atterri à la Cour suprême et d’autre part, que l’actuel 1er Président de la Cour suprême, M. Tidiane Coulibaly sera admis à faire valoir ses droits à une pension de retraite le 01 novembre 2022 à minuit (il aura 68 ans) et a d’autres urgences à traiter, à savoir préparer les dossiers du prochain 1er Président. C’est dire que la perte de mandat n’est pas pour demain.
Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

Commentaires
1 commentaires
Auteur : Posté le : 23/09/2022 à 23h53

Seybanni Sougou ,vous avez beau évoqué des considérant et des articles ,vous savez bien que justice se fera. Votre colloration est tellement manifeste que vous ne méritez plus de vous donner le titre de juriste .Le problème BARTH est très simple, il a tiré sur des senzgalais dont un, qui a de la famille est mort .On parle de mort d'homme !A moins que cela ne vous émeut pas ? Quel genre de monstre etes vous monsieur, Diaz à toujours fait preuve d'arrogance en se chanteur dernière son statut d'opposition ou en trouvant le soutien d'un Papa toujours dans les bonnes grâces. Le pauvre qui a été froidement a battu n à hélas pas de papa dans les arcanes du gouvernement ou n'est pas un grand politicien .En plus je vous demande de arrêter de mentir ,effectivement les dossiers tardent au ni eau du conseil constitutionnel a être examinés mais le conseil n a aucun interdit de sortir tel ou tel dossier concernant l'état,une société ou un tiers. Cela vous n'avez pas encore trouver un article de la constitution ou une quelconque loi sur le sujet .Soyez objectif ou allez prendre votre carte dans un parti de l opposition qui tire sur tout tous les jours ..Abdoulaye BANA BA depuis Bakel sare demba

Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

01 - Octobre - 2022

LE FILS DE MARIAMA SARR HEURTE UN SCOOTERISTE AVEC UN VEHICULE DU PALAIS

Cheikh Sonhibou Mbaye, fils du fils du nouveau ministre de la Formation professionnelle, de l’Apprentissage et de l’Insertion Mariama Sarr est dans la tourmente. C. S. Mbaye, la...

29 - Septembre - 2022

Procès du 28 septembre en Guinée: L'audience renvoyée au 4 octobre, Moussa Dadis Camara et Cie retournent en prison

A peine ouvert, le procès du 28 septembre 2009, ouvert hier à Conakry, a été renvoyé à la demande des avocats de la défense. La reprise de...

29 - Septembre - 2022

Rebondissement dans l'affaire Kalifone Sall-Adja Thiaré: Le procureur veut accélérer le dossier

Du nouveau dans l'affaire Kaliphone Sall-Adja Thiaré Diaw ! Selon des sources proches du dossier, le procureur de la République veut que les choses s'accélèrent. Selon...

28 - Septembre - 2022

TAMBACOUNDA : NEUF PASSAGERS TUES DANS UN ACCIDENT DE LA CIRCULATION

La route continue à endeuiller les familles sénégalaises. Neuf morts et cinq blessés, tel est le bilan d’un grave accident s'est produit à 5km de...

28 - Septembre - 2022

Chavirement d'une pirogue à Oussouye: Un troisième corps retrouvé

Le bilan du chavirement d'une pirogue hier, au large des côtes de Ebunkutt, près de l'île de Cachouane, dans le département d'Oussouye, s'est alourdi ce matin. Le corps...