ELECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2024 : LES DÉPUTÉS DE L’OPPOSITION RÉCUSENT ANTOINE FÉLIX DIOME

29 - Novembre - 2022

L’opposition a récusé le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome pour l’organisation de l’élection présidentielle de 2024. D’après les députés de l’opposition, Antoine Diome ne doit pas organiser ce vote.

Mohamed Ayib Daffé, député de Yewwi Askan Wi a été le premier à prendre la parole pour se défouler sur le premier flic du pays. « Vous êtes désigné, à tort ou à raison, comme l’homme des complots politico-judiciaires. Complot contre Karim Wade qui a échoué. Complot contre Khalifa Sall qui a échoué. Complot contre Ousmane Sonko qui a échoué. Guet-apens électoral contre l’inter-coalition Yewwi-Wallu. Là aussi, vous avez lamentablement échoué, parce qu’elle est à l’Assemblée avec 80 députés », a souligné le parlementaire, relate Laral.net.

S’adressant au ministre Antoine Diome, le député lâche ces termes : « les élections sous votre magistère sont devenues des sélections orchestrées où la coalition au pouvoir à tous les droits et l’opposition a tous les torts. De par votre zèle partisan et votre brutalité à l’égard de l’opposition et les militants de la démocratie, vous êtes disqualifié pour organiser l’élection présidentielle de 2024 », proteste-t-il.

Ainsi, ces députés de l’opposition exigent un ministre chargé des élections non partisan. « Vous êtes une menace à la stabilité politique et sociale du Sénégal. Vous en êtes vous-mêmes, un risque budgétaire. On doit vous inscrire dans le document sur le registre des risques au même titre que la guerre russo-ukrainienne que la Covid-19. Voilà les multiples raisons qui font que nous n’allons pas voter ce budget. Puisque nous n’allons pas voter un budget qui va servir à réprimer l’opposition, à mater les combattants de la démocratie, étouffer des journalistes, réprimer les sénégalais.».

Son collègue député ne dit pas le contraire. Barra Gaye a aussi disqualifié Antoine Diome pour l’organisation de l’élection présidentielle. « Vous faites partie d’un parti politique. Donc, vous ne pouvez pas organiser une élection présidentielle libre et transparente. Je demande à tous les membres de l’opposition de prendre leur responsabilité pour que vous n’organisiez pas ce scrutin en 2024 », soutient le maire de la commune de Yeumbeul.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

31 - Janvier - 2023

Serigne Mansour Djamil : « Je ne suis pas pour la limitation des mandats [..] ni pour la durée à 5 ans… »

Serigne Mansour SY Djamil n’est pas du genre a cacher son avis sur des questions essentielles. Abordant la question des mandats et de leur durée au Sénégal, le marabout...

31 - Janvier - 2023

Serigne Mansour Djamil : « Je ne suis pas pour la limitation des mandats [..] ni pour la durée à 5 ans… »

Serigne Mansour SY Djamil n’est pas du genre a cacher son avis sur des questions essentielles. Abordant la question des mandats et de leur durée au Sénégal, le marabout...

31 - Janvier - 2023

Serigne Mansour Djamil : « Je ne suis pas pour la limitation des mandats [..] ni pour la durée à 5 ans… »

Serigne Mansour SY Djamil n’est pas du genre a cacher son avis sur des questions essentielles. Abordant la question des mandats et de leur durée au Sénégal, le marabout...

30 - Janvier - 2023

Présidentielle 2024 : « Je suis le candidat des pauvres, de l’espoir, du progrès et de la démocratie! » (Dr Babacar Diop, Fds/Guelewar)

Une nouvelle déclaration de candidature à la présidentielle de 2024 vient d’être faite, ce 29 janvier à Dakar, allongeant ainsi la liste des...

30 - Janvier - 2023

L’APR/FRANCE SUR LA SORTIE DES DEPUTES INSOUMIS : « LE SENEGAL EST UN PAYS SOUVERAIN, IL NE CEDERA A AUCUNE PRESSION POLITIQUE OU DIPLOMATIQUE »

Il y a quelques jours, dans le cadre de l’examen en commission de la Convention d’entraide judiciaire et la Convention d’extradition entre la France et le Sénégal,...