ELECTIONS MUNICIPALES A ZIGUINCHOR : LE CHOIX RISQUE DU PRESIDENT MACKY SALL

16 - Octobre - 2021

Le choix du candidat pour la mairie de Ziguinchor au sein de la coalition Benno Bokk Yaakaar ne sera pas chose facile. Du député maire Abdoulaye Baldé au DG de l’AIBD, Doudou Ka, en passant par le Président de la CNDT Benoit Sambou ou encore le Président du Casa Sport Seydou Sané …tout choix reste risqué et empreint de conséquences pour les uns et les autres. L’aversion mutuelle de ces différents responsables politiques risque de constituer un redoutable adversaire de cette mouvance présidentielle dans la course à la mairie de Ziguinchor pour les prochaines locales.

S’il y a une localité dans le pays où le Président de Bennoo Bokk Yaakaar, le chef de l’Etat Macky Sall, devra réfléchir mille et une fois pour faire son choix sur le porte- étendard de la coalition aux élections locales, c’est bien Ziguinchor. Une ville où la mouvance présidentielle fait face à une équation difficile à résoudre. La course à la candidature pour les Locales lancées depuis à Ziguinchor, les ambitions déclinées par les différents responsables de la mouvance présidentielle impriment une bataille enragée dans les investitures. Ils sont plusieurs prétendants pour le fauteuil de maire, des prétendants presque irréconciliables. Qui portera donc le flambeau de la mouvance présidentielle à Ziguinchor?

Dans la capitale du Sud, la question taraude en ce moment tous les esprits chez les partisans de Macky Sall qui risquent d’être leurs propres adversaires dans la course à cette très convoitée mairie de Ziguinchor. Un choix risqué dans une ville où l’Apr est en guerre contre l’Apr. Les démons de la division sont aussi latents dans cette mouvance présidentielle à Ziguinchor où les responsables politiques ne sont d’accord que sur une chose : leurs désaccords. L’actuel locataire de l’hôtel de ville ne semble pas encore disposé à céder son fauteuil de maire, du moins pour le moment. Abdoulaye Baldé qui a certes changé le visage de la ville nourrit encore et toujours des ambitions pour rempiler à la tête de cette municipalité de Ziguinchor. Abdoulaye Baldé sevré de responsabilités gouvernementales, la mairie de Ziguinchor reste une de ses armes politiques pour faire face à toutes les attaques ou tentatives de liquidation politique. Sera-t-il investi par Macky Sall comme candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar ? Rien n’est sûr surtout que sa dernière sortie est perçue comme un « chantage » au président par les membres de l’Apr qui ne toléreraient pas que Macky Sall jette son dévolu sur un allié « gênant » à Ziguinchor. Ni Doudou Ka, le Directeur Général de l’AIBD, par ailleurs responsable politique dans la mouvance présidentielle qui a récemment essuyé des critiques des partisans de Baldé à l’annonce de sa candidature à la mairie, ni Benoit Sambou, le Président de la Commission Nationale du Dialogue Social (CNDT) dont les lieutenants parlent de récupérer la mairie, ne soutiendraient l’actuel maire. Alors conscient de la situation qui règne au sein de cette coalition Bennoo, le député-maire de Ziguinchor ne pourra compter que sur sa formation politique, l’Union des Centristes du Sénégal UCS, et sur d’autres mouvements et partis pour constituer sa propre coalition et se forger une force politique s’il n’est pas le plan A du chef de l’Etat et /ou de la coalition présidentielle à Ziguinchor.

DES ADVERSAIRES A CHERCHER DANS SON PROPRE CAMP

Autre responsable, autre ambition : c’est le Directeur Général de l’AIBD, Doudou Ka, qui réclame une légitimité populaire au sein de cette mouvance présidentielle à Ziguinchor. Ses récentes empoignades politiques avec le leader de Pastef-Les Patriotes à Ziguinchor renseignent sur sa détermination à porter le flambeau de la coalition Bennoo, lui qui clame haut et fort qu’il est le meilleur candidat de Bennoo pour la mairie de Ziguinchor. Mais laissé seul face à un adversaire politique de la trempe d’Ousmane Sonko de Pastef dans les récents heurts qui ont défrayé la chronique dans la capitale du sud, sans soutien de ces « vrais-faux amis » responsables de la coalition présidentielle, le leader du Mouvement Doggu pour un Grand Sénégal Doudou Ka sait que ses premiers adversaires politiques sont à chercher au sein même de sa propre coalition Bennoo à Ziguinchor. Et ce n’est surtout pas Benoit Sambou, son «éternel rival» qui acceptera d’être derrière lui surtout que les partisans de «Benj » qualifient l’enfant de Boucotte de «perturbateur». Pas plus qu’Abdoulaye Baldé, «l’ami d’hier» qui porterait sa candidature. A moins qu’ils soient contraints de le faire par on ne sait quelle alchimie politique. Toujours est-il que celui qui dit incarner le changement et une nouvelle vision s’appuiera sur son mouvement politique et ses actions sociales qui agrandissent le cercle de ses partisans à Ziguinchor et dans le département. « Monsieur Ambulance » (lui qui a octroyé des ambulances médicalisées à tous les postes de santé de l’axe sud de Niaguis à Diagnon), Doudou Ka choisi comme candidat de Bennoo à Ziguinchor, c’est un scénario inimaginable pour les partisans de Benoit Sambou. Le Président de la CNDT ne cache pas ses ambitions pour diriger la mairie de Ziguinchor en clair succéder à Abdoulaye Baldé, un vœux pieux du responsable de l’Apr à Ziguinchor. Soutenir Benoit Sambou comme candidat sera synonyme de mort politique pour certains responsables de la coalition. Doudou Ka qui a toujours contesté la légitimité de son «ami» de parti ne s’imagine pas une seule fois faire campagne pour Benoit Sambou. En tout cas, c’est la posture de ses partisans. La cassure entre Benoit Sambou et le maire Abdoulaye Baldé, lors de la campagne à la dernière présidentielle, reste encore ouverte. La plaie de dualité est loin de se refermer. Alors, le ¨choix reste risqué pour le président de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar qui doit résoudre une équation à plusieurs inconnus à Ziguinchor.

SPECTRE DE VOTE-SANCTION

L’incursion dans cette bataille de titans du Président du Casa Sport Seydou Sané, fraichement auréolé du titre de vainqueur de la Coupe du Sénégal n’est pas sans conséquences. Animateur du Mouvement politique Agir Pour Ziguinchor APZ/ 2K, Seydou Sané qui a pris ses distances avec le maire dont il est le premier adjoint sait que le «divorce» avec son patron à la mairie reste encore au travers de la gorge des «Centristes » qui, sauf retournement de situation, ne porteront pas une candidature de sa part. Alors sur qui pourra-t-il compter ? Pas sur Benoit Sambou, encore moins sur Doudou Ka. Et même s’il se murmure qu’il pourrait être la botte secrète du chef de la coalition, il reste que Seydou Sané qui s’est forgé une réputation à travers l’équipe du Casa Sport et ses actions sociales au sein du mouvement sportif, est conscient qu’il lui sera difficile de porter ce flambeau de cette coalition. Porter son choix sur M. Sané sera un véritable coup de massue pour les autres responsables de la coalition.

La carte Seydou Sané sera également très risqué tout comme la carte Moussa Diédhiou, le dissident du parti de Robert Sagna, qui déclare qu’il sera candidat, quel que soit le scénario tracé dans la coalition Bennoo Bokk Yaakaar à Ziguinchor. Que dire de la présidente de la CNDS, Mme Innocence Ntap Ndiaye, qui déroule doucement mais lentement au sein de cette coalition à Ziguinchor. A quelques mois des élections locales et malgré les ambitions déclarées, le suspens continue de régner au sein de cette coalition majoritaire. Et qui pour porter le flambeau de cette coalition à Ziguinchor ? La réponse surprenante à cette question sera livrée par le président de la coalition, Macky Sall. Et quel que soit le candidat choisi, et au vu de la configuration au sein de cette coalition, le spectre de vote-sanction pourrait bien planer au sein du camp de Macky Sall.

sud quotidien

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

05 - Décembre - 2021

SOHAM WARDINI PLAIDE L’AMNISTIE POUR KHALIFA SALL ET KARIM WADE

Soham El Wardini demande une amnistie pour Khalifa Ababacar Sall et Kharim Wade. Pour elle c’est ce qu’il faut pour « un apaisement ». « Je pense qu’une...

05 - Décembre - 2021

Soham Wardini : « C’’est à 24h de la clôture que j’ai su que je n’étais pas investie par Taxawu Dakar»

Soham Wardini compte défendre son bilan devant les Dakarois. C’est pourquoi, après avoir été écartée par sa coalition, Taxawu Senegal, elle est...

05 - Décembre - 2021

Gambie: le sortant Barrow largement en tête de la présidentielle…

Le Président sortant Adama Barrow arrivait largement en tête de la présidentielle en Gambie dimanche après la publication de résultats partiels provenant de la...

05 - Décembre - 2021

PRÉSIDENTIELLE GAMBIENNE : TROIS OPPOSANTS REJETTENT LES RÉSULTATS DE L’IEC (DÉCLARATION)

Trois candidats de l’opposition à la présidentielle gambienne ont rejeté, dimanche, après-midi, dans une déclaration conjointe, les résultats en...

04 - Décembre - 2021

L'ancien ministre Habib Mbaye, directeur de campagne de Pape Diop

Pape Diop a commencé ses visites dans le cadre des élections locales de janvier 2022. Il a profité d'une visite chez les Layènes pour révéler cette...