FRANCE: LE CLUB DE LA PRESSE SENEGALAISE RECLAME LA LIBERATION SANS CONDITION DE SERIGNE SALIOU GUEYE

29 - Mai - 2023

Le Sénégal, longtemps considéré comme un modèle de démocratie en Afrique, est aujourd’hui, (depuis l’avènement du régime de Macky Sall a enlever svp), confronté à une grave menace sur la liberté de la presse.
Un journaliste engagé pour son métier, sérieux et compétent, Serigne Saliou Guèye, est arrêté et accusé, entre autres, d’être un usurpateur de fonction pour avoir exercé son métier sans détenir la carte de presse nationale. Cependant, Serigne Saliou Guèye répond effectivement aux critères d’attribution selon l’article 4 du code de la presse. Dès lors, la non possession d’une carte de presse n'est en aucun cas synonyme d'usurpation de la fonction de journaliste et ne devrait pas être utilisée à son encontre comme un moyen de le réduire au silence. De plus, il est important de souligner que l’obtention de cette carte peut être un processus complexe et parfois sujet à des retards administratifs.
Serigne Saliou Guèye a un parcours professionnel que nul n’ignore. Enseignant émérite, il est devenu plus tard un journaliste et un chroniqueur respecté dans le microcosme médiatique Sénégalais. Depuis quelques mois, il est le directeur de publication du quotidien « Yoor Yoor ». Son travail acharné et sa passion pour l’information font de Serigne Saliou Guèye un acteur de la démocratie en permettant aux citoyens d’accéder à une information objective et transparente.
En vérité, son arrestation est non seulement une atteinte flagrante à la liberté de la presse, mais révèle d’une volonté d’intimider, d’humilier et de réduire au silence les voix critiques au sein du pays.
Ces derniers mois, le Sénégal a connu une incompréhensible recrudescence des actes d’intimidation et de harcèlement à l’encontre des journalistes indépendants et critiques. Ces méthodes répressives portent atteinte aux principes fondamentaux de la démocratie, à la liberté d’expression et au droit des citoyens à une information de qualité.
Appel à la mobilisation :
Face à cette situation alarmante, le Club de la presse sénégalaise en France réclame la libération sans condition de Serigne Saliou Guèye et appelle la communauté nationale et internationale à se mobiliser pour défendre la liberté de la presse au Sénégal. Il recommande aussi aux autorités sénégalaises de respecter les principes démocratiques et de garantir la liberté d’expression et la sécurité des journalistes.

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

16 - Juillet - 2024

Contrôle et vérification des titres et occupations sur le DPM : le pré-rapport remis au premier ministre

La commission ad hoc chargée du contrôle et de la vérification des titres et occupations sur les anciennes et nouvelles dépendances du Domaine Public Maritime (DPM) dans...

16 - Juillet - 2024

Nombre de ressortissants, emplois… Les chiffres importants de la relation entre la France et le Sénégal

Interrogé lors de son face-à-face avec la presse, Bassirou Diomaye Faye s’est montré prudent sur la question concernant les troupes françaises. Certainement parce...

12 - Juillet - 2024

Réforme de la justice, suspension des travaux sur la corniche et fiscalité des entreprises de presse : ces marques-phares des 100 jours de Diomaye

Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, a fait cent (100) jours à la tête du Sénégal. Sa gouvernance est marquée par les...

11 - Juillet - 2024

Recommandations des assises de la justice : le président Diomaye demande un calendrier de mise en œuvre des réformes

Le président de la République, Bassirou Diomaye Diakhar Faye, a demandé au Premier ministre, au ministre de la Justice et aux ministres concernés, de lui proposer un...

11 - Juillet - 2024

Gestion des inondations : Le chef de l’Etat demande ‘’un déploiement efficace’’ des dispositifs de prévention

Lors du Conseil des ministres de ce mercredi, le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a demandé au Premier ministre et au ministre de l’Hydraulique et de...