IL FAUT AGIR POUR LA LEVEE IMMEDIATE ET SANS DELAI DU BLOCUS AUTOUR DU DOMICILE DE SONKO (PAR SEYBANI SOUGOU)

16 - Mars - 2023

Les images totalement surréalistes de l’impressionnant dispositif sécuritaire encerclant et barricadant les abords du domicile d’Ousmane SONKO constituent à la fois, une atteinte intolérable aux libertés fondamentales et une violation extrêmement grave à la liberté de circulation, au respect du domicile et de la vie privée et familiale.

Aucune disposition légale ne permet aux forces de police ou de gendarmerie de barricader de manière totalement arbitraire le domicile d’un sénégalais. L’article 14 de la Constitution dispose que « Tous les citoyens de la République ont le droit de se déplacer et de s'établir librement sur toute l'étendue du territoire national ainsi qu'à l'étranger ». L’exercice de ces droits ne peut faire l’objet d’aucune restriction que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, liées entre autres, à la préservation de la sécurité nationale.

Le blocus illégal, tenu par les forces de police au domicile d’Ousmane SONKO est illégal, disproportionné, criminel et doit être levé immédiatement et sans délai.

La CEDEAO, l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’ONU doivent condamner fermement les écarts et les dérives d’une extrême gravité du régime de Macky SALL qui sombre dans une folie totalitaire, exiger de l’Etat du Sénégal, le respect des textes et conventions internationales en matière de droits de l’homme, le retrait rapide des forces déployées illégalement au domicile d’Ousmane SONKO, la cessation complète des actes de provocation et d’intimidation à l’encontre de tous les opposants, de mettre immédiatement un terme à la terreur d’état, au recours à des nervis (de véritables marchands de la mort qui sèment le chaos), aux enlèvements, arrestations arbitraires, et détentions préventives.

Tous les citoyens sénégalais et tous les démocrates épris de droit, de justice et de liberté doivent converger massivement vers le domicile d’Ousmane SONKO pour contraindre, par la force, le régime moribond et mafieux de Macky SALL à lever ce blocus qui ne repose sur aucune base légale, mais sur la volonté d’un seul homme prêt à sacrifier le Sénégal et ses fils pour ses intérêts personnels de conservation du pouvoir. Au-delà de SONKO, c’est la « liberté élémentaire, d’aller et de venir », la liberté de circuler de chaque sénégalais qui est menacée.

Il est temps d’abattre le MONSTRE.

Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

Commentaires
1 commentaires
Auteur : Posté le : 20/03/2023 à 15h39

Bonjour, je suis HUGO NEREA. Il est certain que cette information changera votre vie ou celle de votre proche. Ceci est un témoignage de la façon dont j'ai été guéri en utilisant les plantes médicinales du docteur White. Je n'ai jamais pensé que cela pourrait être possible parce que je suis une personne très sceptique. C'est médicalement impossible, me suis-je dit en voyant pour la première fois le témoignage d'une femme qui a été guérie du SIDA et du VPH par le docteur White. Son témoignage est venu à un moment où j'avais désespérément besoin de mettre fin à mes crises d'herpès régulières après avoir été fiancée à mon amant qui a arrangé notre mariage en 3 mois, vous comprendrez à quel point j'étais désespérée. Parce que j'étais confus, impuissant et prêt à manger mon propre excréteur pour guérir, j'ai décidé de lui écrire un e-mail. Drwhitethehivhealer@gmail.com d'où il m'a donné son numéro WhatsApp comme // +2349091844595. Pendant 4 ans, j'ai eu des douleurs et des démangeaisons autour de mes organes génitaux, des pertes suintantes incontrôlables et des cloques, sans parler de la douleur associée à la miction. Après avoir contacté le docteur White et lui ai parlé de ma santé. Il a promis de me guérir, après avoir fait tout ce qu'il m'a demandé de faire, il a préparé des cures à base de plantes et les a envoyées à mon adresse qui est arrivée le 5ème jour ouvrable. J'ai pris les médicaments selon les prescriptions, quelques jours après avoir utilisé les médicaments, j'ai remarqué un grand changement positif dans ma santé, aujourd'hui je suis guéri, je vis une vie normale, totalement exempt de ce virus et marié. Si vous avez des problèmes de santé, ou si vous voulez vraiment aider un malade, n'hésitez pas à contacter le docteur White. Mon expérience avec White m'a convaincu que certains humains sont plus doués que d'autres. On lui a fait confiance pour guérir ce qui suit...
VIH/SIDA, VPH, HERPES HÉPATITE, DIABÉTITE, CANCER,
CANDIDOSE, PROBLÈMES SEXUELS, GROSSESSE et plus

mon groupe Twitter Santé est @neareahh2

Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

29 - Février - 2024

Conclusions du Dialogue et Date du Scrutin : Ce que Macky compte saisir le Conseil Constitutionnel

Le président Macky Sall va saisir le Conseil constitutionnel, après avoir reçu les conclusions du dialogue le 4 mars prochain. Il soumettra aux «sages» la question...

29 - Février - 2024

Date de la présidentielle de 2024 : les conclusions du dialogue remises au président Macky Sall le 4 mars

Les recommandations issues du dialogue national seront remises au président de la République, Macky Sall, le 4 mars prochain. Le chef de l’Etat saisira, par la suite, le...

29 - Février - 2024

F24, FC25, Aar Sunu Election et universitaires : « Fippu » pour une Présidentielle avant le 2 avril

Le front de résistance « Fippu » (résistance), composé du F24, du FC25, de « Aar Sunu Election » et d’un groupe d’universitaires,...

29 - Février - 2024

Fin de mandat : Macky Sall confirme son départ le 2 avril par un tweet

Dans un tweet, ce jeudi, le Président sénégalais, Macky Sall, a réaffirmé sa volonté de quitter ses fonctions le 2 avril 2024. Cette date correspond...

29 - Février - 2024

Macky Sall au Conseil constitutionnel à propos de la présidentielle: ''la fixation de la date du scrutin est une prérogative exclusive à moi''

Le Président Macky Sall estime qu’il est le seul détenteur de la prérogative de choisir la date de la présidentielle. De ce point de vue, laisse-t-il entendre,...