Le journaliste Daouda Mine : "Le processus électoral va reprendre à zéro, si Macky Sall…"

05 - Mars - 2024

C'était l'une des questions majeures lors du dialogue national : le processus électoral va-t-il se poursuivre ou sera-t-il recommencé ?

Finalement, la première option a été maintenue, avec les 19 candidats retenus par le Conseil constitutionnel. Mais il y a une possibilité pour que tout reprenne à zéro.

Selon Daouda Mine, il y a même trois situations qui pourraient forcer une reprise totale du processus électoral.

Pour le spécialiste, la première est que le Conseil constitutionnel déclare nul le processus et décide de le reprendre dès le début. Le deuxième cas, c'est qu'un des candidats retenus décède. La troisième situation est que le président de la République démissionne avant la fin de son mandat, soit le 2 avril.

"Dans ce cas, les dispositions de l'article 39 de la Constitution vont s'appliquer. Le président de l'Assemblée nationale sera installé et il aura 90 jours pour organiser de nouvelles élections. Les compteurs seront remis à zéro", a expliqué Daouda Mine sur TFM.

Une troisième situation qui semble très plausible, puisque Macky Sall a exprimé et réexprimé sa volonté de quitter le pouvoir le 2 avril. Et pour partir avant la fin de son mandat, il lui faut démissionner, car la Constitution l'oblige à rester au pouvoir jusqu'à l'installation de son successeur.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

13 - Avril - 2024

REVUE DE PRESSE : LES PREMIERS PAS DU NOUVEAU GOUVERNEMENT ET LES ATTENTES DES SENEGALAIS A LA LOUPE DES JOURNAUX

Les journaux continuent à suivre les premiers pas et actions du gouvernement formé le 5 avril, trois jours après l’entrée en fonction officielle du...

12 - Avril - 2024

La lettre du président Bassirou Diomaye Diakhar Faye aux fonctionnaires et agents de l’administration du Sénégal

À l’attention de tous les fonctionnaires et agents de l’administration du Sénégal ) Chères collaboratrices, chers collaborateurs, En cette...

12 - Avril - 2024

SENEGAL : « C’EST L’INJUSTICE SOCIALE QUI NOUS A FAIT VOTER BASSIROU DIOMAYE FAYE »

L’injustice et le népotisme érigés en règle ont visiblement conduit les Sénégalais à sanctionner le régime de Macky Sall, lors de la...

11 - Avril - 2024

PRESSE-REVUE : A LA UNE, LE CHANGEMENT DE REFERENTIEL DE POLITIQUE ECONOMIQUE ET SOCIALE ET LES SERMONS DE KORITE

Les quotidiens reçus jeudi à l’APS mettent en exergue le premier Conseil des ministres dont l’une des annonces phares est l’adoption du Projet de transformation...

11 - Avril - 2024

PAR AMOUR, PAR DIGNITE ET PAR GENEROSITE (PAR OSWALD SARR ET BOBO BA)

Le PS saura-t-il se relever après sa décennie de compagnonnage agonisant ? Cette question est d’autant plus légitime que le paysage politique dessine une profonde...