Législatives : François Hollande justifie sa candidature en Corrèze au nom du PS par une "situation exceptionnelle" et la montée de l'extrême droite

15 - Juin - 2024

"Si j'ai pris cette décision, c'est parce que j'ai estimé que la situation était grave." "A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle", a déclaré l'ancien président François Hollande pour justifier sa candidature aux législatives dans la 1re circonscription de Corrèze, lors d'une prise de parole à Tulle (Corrèze), samedi 15 juin.
"Jamais l'extrême droite n'a jamais été aussi proche du pouvoir depuis la Libération", alerte François Hollande, qui regrette également l'installation "d'une confusion politique regrettable" depuis le début de la campagne pour les législatives anticipées. C'est pour faire barrage à l'extrême droite que l'ex-président explique avoir décidé de soutenir le nouveau Front populaire, qui représente "ce barrage et aussi cette capacité à travailler même si nous connaissons les divergences qui ont pu, à un moment, s'installer".
L'ex-président socialiste assure que les autres candidats potentiels au poste lui "ont tous demandé que je sois le candidat" de la gauche dans la 1re circonscription de Corrèze "compte tenu de la gravité de la situation". L'ex-président socialiste avait annonncé être candidat sous l'étiquette PS, soutenu par le Nouveau Front populaire, au quotidien La Montagne. Le PS a d'abord contesté auprès de France Télévisions avoir accordé l'investiture du PS à François Hollande, avant de "[prendre] acte" de la décision de la fédération PS de Corrèze d'investir l'ex-président socialiste, selon une déclaration sur X.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

16 - Juillet - 2024

Absence de fonds politiques : APR apporte un démenti et tire sur Diomaye Faye

« Je n’ai pas trouvé de fonds politiques », avait déclaré le Président de la République, Bassirou Diomaye Faye, lors de son face to face avec...

16 - Juillet - 2024

Affaire de la supposée corruption de juges du Conseil Constitutionnel : Doudou Wade remet le dossier sur la table

Le secrétaire général adjoint du PDS a déclaré à Saly qu’il y a nécessité de faire la lumière sur l’affaire de la...

16 - Juillet - 2024

Cheikh Oumar Diagne aux opposants : « soyez élégants et sérieux dans vos critiques »

La nouvelle opposition du régime de Bassirou Diomaye s’illustre déjà en apportant des répliques à son interview avec la presse. Mais, Cheikh Oumar Diagne...

16 - Juillet - 2024

ETAT DU SENEGAL : Y A-T-IL UN PILOTE DANS L’AVION ? (CCR/FRANCE)

Comme tous les républicains, la Convergence des Cadres Républicains de France (CCR-France) a respecté la traditionnelle grâce des 100 premiers jours accordée au...

15 - Juillet - 2024

Acteurs politiques, société civile et universitaires planchent sur l’intégrité du système électoral

Des membres de la société civile, des experts et des acteurs politiques ont pris part, samedi à Saly (Ouest), à un atelier d’échanges sur...