Les militants des droits des homosexuels exigent à Macky Sall la dissolution de Safyatoul Haman et des poursuites contre Jamra

19 - Janvier - 2022

Les militants des droits des homosexuels au Sénégal n’ont pas encore digéré l'initiative prise par des Sénégalais allant dans le sens de criminaliser les actes contre-nature. Pour montrer leur indignation, ils ont interpellé le président de la République, Macky Sall, à travers une pétition lancée en ligne pour revendiquer « le droit de vivre sans discrimination ni intimidation pour tous ».

Dans leur lettre ouverte adressée au Président Macky Sall, les militants des droits des homosexuels au Sénégal ont étalé leurs multiples revendications à savoir : « Le droit de vivre sans discrimination ni intimidation pour tous, de vivre dans une société juste et moderne où l'accès à la justice et à une éducation laïque gratuite qui peut être un vecteur d'épanouissement et de sécurité pour chacun, quels que soient son sexe, son orientation sexuelle ou son origine sociale».

S’exprimant sous l’anonymat, ils ont dénoncé « la régression en cours dans notre pays, qui utilise le prétexte de la religion islamique pour plonger une frange de la nation sénégalaise dans la peur, la laissant sous l'emprise des chefs religieux, qui poursuivent leurs objectifs de pouvoir et de contrôle politique sur la population », a dénoncé le document.

Très remontés contre les organisations islamiques comme Safyatoul Haman ou encore Jamra, ces militants qui ont choisi de se cacher derrière l'anonymat demandent leur dissolution et leur poursuite. « Nous exigeons que les forces paramilitaires, telles que Safyatoul Haman, financées par les marabouts à Touba ou ailleurs au Sénégal, soient dissoutes sans délai, car elles n'ont aucune légalité, ni aucune légitimité politique populaire. Nous appelons à la poursuite de toutes les organisations qui comme Jamra, promeuvent l'incitation à la haine et à la violence contre d'autres Sénégalais », ont-ils accusé.

Pour rappel, le bureau de l'Assemblée nationale a rejeté la proposition de loi visant à renforcer les lois existantes à l'encontre des personnes lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (Lgbt). Une décision qui a été désapprouvée par les organisations islamiques comme Jamra et Safyatoul Haman.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

29 - Juin - 2022

AVIS DE TEMPÊTE À DAKAR ET AILLEURS

Encore une journée qui risque d’être pesante pour les populations de Dakar, au vu des risques de heurts pouvant survenir entre forces de l’ordre et partisans et/ou...

29 - Juin - 2022

Manifestation de Yewwi : 8 mandats d'arrêt requis contre des éléments de la "Force spéciale"

Les choses se corsent pour les onze (11) éléments de la « Force spéciale » arrêtés lors de la manifestation interdite du 17 juin dernier, de la...

29 - Juin - 2022

11 CLINIQUES SANCTIONNÉES PAR LE MINISTÈRE DU COMMERCE

Onze (11) cliniques du Sénégal ont déjà été sanctionnées par la direction du commerce qui a initié un contrôle de tarification. Un...

29 - Juin - 2022

Chavirement d'une pirogue au Kafountine : le bilan passe à 14 morts

Le bilan du chavirement au large de Kafountine, un village du Sénégal situé en Basse-Casamance, d'une pirogue contenant 150 migrants en partance pour l'Espagne, s'est alourdi....

29 - Juin - 2022

DRAME AU LAC ROSE : LA MER REJETTE LES CORPS SANS VIE DE CINQ CANDIDATS AU BFEM

Les séries de noyades recommence sur nos plages en ce début des vacances scolaires. Annoncés quatre c’est finalement cinq élèves qui ont été...