Locales 2022 : début d’un vent de protestation entre APR et Rewmi à Thiès

21 - Octobre - 2021

Entre le parti de Idrissa Seck, Rewmi et l’Alliance pour la République de Macky Sall, ce n’est pas le parfait amour, malgré les retrouvailles entre les deux leaders cités, à quelques mois des élections locales. A en croire L’AS, le parti de Idrissa Seck entend faire prévaloir son hégémonie politique à Thiès et l’APR y voit une façon de vouloir se tailler la part du loin, laissant souffler un vent de protestation entre les deux formations politiques.

La grande coalition BBY de Thiès est mise à rude épreuve par les investitures, car les responsables à la base ignorent pour le moment le schéma qui va guider la conception des listes, alors que les deux leaders, en l’occurrence Idrissa Seck et Macky Sall qui auront le dernier mot, restent muets sur la question.

Une situation qui laisse libre cours à la spéculation politique, à une flopée de candidatures à la candidature de Benno Bokk Yakaar. C’est dans ce contexte que le cortège des femmes de l’Alliance pour la République et les femmes pour le développement de la commune de Thiès-Ouest se sont retrouvées pour réclamer une candidature à la commune de ladite localité. Cette candidature est portée par Marième Diop Sylla, coordonnatrice du collège.

Pour sa part, le Cadre de concertation des partis alliés (Ccpa), une composante de la coalition Benno Bokk Yakaar estime que le temps de la promotion des acteurs politiques à la base est venu, d’autant que certains d’entre eux, par éthique et par éducation, ne surfent jamais dans les tiraillements en de pareilles circonstances politiques.

Le cadre a jugé nécessaire de proposer des candidats à la tête de chacune des 4 collectivités de la ville de Thiès, en l’occurrence la ville, la commune de Thiès-Est, Thiès-Ouest. Mais dans le choix de ses candidats, le collectif a zappé l’APR et Rewmi, qui sont les deux locomotives de la grande coalition.

« Nous réaffirmons notre ancrage dans BBY, mais il faut aussi comprendre que nous sommes à l’heure d’une compétition interne et nous avons le droit de porter des candidatures à la candidature de la coalition. Nous sommes dans Benno Bokk Yakaar et nous sommes solidaires de la coalition », a dit Souleymane Ndiaye, membre du Cadre, dans le journal L’AS.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

26 - Janvier - 2022

REVUE DE PRESSE : LA QUALIFICATION DES LIONS AUX QUARTS DE FINALE DE LA CAN À LA UNE

La qualification des Lions du Sénégal aux quarts de finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) est l’un des sujets les plus commentés par les quotidiens, qui...

26 - Janvier - 2022

CORONAVIRUS : 160 NOUVEAUX CAS TESTÉS POSITIFS, 352 NOUVEAUX GUÉRIS, 4 NOUVEAUX DÉCÈS ET 17 CAS GRAVES EN RÉANIMATION

Sur 1885 tests réalisés, 160 nouveaux cas sont revenus positifs au coronavirus, soit un taux de positivité de 8,48 %. Il s’agit de 7 cas contacts suivis et de 153 cas...

26 - Janvier - 2022

CMS: Grève de trois jours renouvelable à partir de demain

Les agents du Crédit mutuel du Sénégal remettent ça. Pour exiger la publication du rapport de la Commission bancaire, les travailleurs du Crédit mutuel du...

26 - Janvier - 2022

"Actes de terrorisme" : un Soudanais arrêté à Rosso, transféré à Dakar puis écroué

Ishag Yagoub Adam, un ressortissant soudanais arrêté à Rosso, une ville et une commune du sud de la Mauritanie, a été écroué mercredi dernier,...

25 - Janvier - 2022

KEUR MASSAR : ARRÊTÉE PUIS LIBÉRÉE LE JOUR DU SCRUTIN, DIEYNABA NDIAYE PLACÉE EN GARDE À VUE

La responsable de la coalition Gueum Sa Bop, dans le département de Keur Massar, Dieynaba Ndiaye, a passé sa première nuit lundi, dans les liens de la détention....