Locales 2022 : début d’un vent de protestation entre APR et Rewmi à Thiès

21 - Octobre - 2021

Entre le parti de Idrissa Seck, Rewmi et l’Alliance pour la République de Macky Sall, ce n’est pas le parfait amour, malgré les retrouvailles entre les deux leaders cités, à quelques mois des élections locales. A en croire L’AS, le parti de Idrissa Seck entend faire prévaloir son hégémonie politique à Thiès et l’APR y voit une façon de vouloir se tailler la part du loin, laissant souffler un vent de protestation entre les deux formations politiques.

La grande coalition BBY de Thiès est mise à rude épreuve par les investitures, car les responsables à la base ignorent pour le moment le schéma qui va guider la conception des listes, alors que les deux leaders, en l’occurrence Idrissa Seck et Macky Sall qui auront le dernier mot, restent muets sur la question.

Une situation qui laisse libre cours à la spéculation politique, à une flopée de candidatures à la candidature de Benno Bokk Yakaar. C’est dans ce contexte que le cortège des femmes de l’Alliance pour la République et les femmes pour le développement de la commune de Thiès-Ouest se sont retrouvées pour réclamer une candidature à la commune de ladite localité. Cette candidature est portée par Marième Diop Sylla, coordonnatrice du collège.

Pour sa part, le Cadre de concertation des partis alliés (Ccpa), une composante de la coalition Benno Bokk Yakaar estime que le temps de la promotion des acteurs politiques à la base est venu, d’autant que certains d’entre eux, par éthique et par éducation, ne surfent jamais dans les tiraillements en de pareilles circonstances politiques.

Le cadre a jugé nécessaire de proposer des candidats à la tête de chacune des 4 collectivités de la ville de Thiès, en l’occurrence la ville, la commune de Thiès-Est, Thiès-Ouest. Mais dans le choix de ses candidats, le collectif a zappé l’APR et Rewmi, qui sont les deux locomotives de la grande coalition.

« Nous réaffirmons notre ancrage dans BBY, mais il faut aussi comprendre que nous sommes à l’heure d’une compétition interne et nous avons le droit de porter des candidatures à la candidature de la coalition. Nous sommes dans Benno Bokk Yakaar et nous sommes solidaires de la coalition », a dit Souleymane Ndiaye, membre du Cadre, dans le journal L’AS.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

17 - Janvier - 2022

CORONAVIRUS : 01 DÉCÈS ET 274 NOUVELLES CONTAMINATIONS

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a rapporté, lundi, 274 nouvelles contaminations au coronavirus et un décès enregistrés au cours des...

17 - Janvier - 2022

​Sage-femme agressée à Sédhiou : le Sames monte au créneau

La multiplication des agressions contre des sages-femmes dans l'exercice de leur fonction dans la région de Sédhiou (sud) préoccupe le Syndicat autonome des médecins,...

17 - Janvier - 2022

Barkedji : à coups de machette, le chef du village tue un jeune qu'il soupçonnait de fricoter avec sa "niarel"

Le chef du village de Barkedji, une localité située dans le département de Linguère, région de Louga, sera présenté au procureur ce lundi. Il est...

17 - Janvier - 2022

Grand pont à péage de Foundiougne : les passages vont devenir payants dès le 1er février

Les tarifs du Grand pont à péage de Foundiougne vont entrer en vigueur à partir du 1er février prochain, a annoncé hier dimanche, Abdoulaye Thiam, responsable de...

17 - Janvier - 2022

Justice :Eric Zemmour condamné à 10 000 euros d’amende pour provocation à la haine

Un nouvel ajout à un casier déjà bien rempli. Le tribunal correctionnel de Paris a condamné ce lundi Eric Zemmour à 10 000 euros d’amende pour provocation...