PRESIDENTIELLE 2024 : POUR UNE INITIATIVE CITOYENNE ET REPUBLICAINE(PAR FATOUMATA CHERIF DIA)

29 - Mars - 2023

Dans un peu moins d’un an nos compatriotes sénégalais et sénégalaises seront appelés à désigner leur Président de la République pour les cinq années suivantes. Ce choix sera capital pour le développement du pays et l’avenir de ses habitants, en particulier notre jeunesse. Si de grands travaux, nécessaires, ont été réalisées au cours des dernières décennies il est en effet essentiel aujourd’hui d’assurer l’essor économique du Sénégal en même temps que des avancées sociales en matière de niveau de vie de notre population, mais également sociétales et constitutionnelles. A l’heure où l’inflation mondiale est galopante, ou l’on observe de nombreuses pénuries, notamment de produits alimentaires, nos compatriotes doivent pouvoir bénéficier des richesses du pays en même temps que de leurs efforts à les produire. Cette position est défendue ardemment par le mouvement « Autre Avenir » et son président Ibrahima Thiam depuis plusieurs années.
C’est dans cet esprit, afin de porter cette volonté et cet espoir que le mouvement soutenait la candidature de son président pour 2024. Depuis quelques temps plusieurs facteurs nous ont conduit à réviser cette position. La candidature d’Ousmane Sonko, leader du PASTEF, aux prises avec des démêlées judiciaires, défend ouvertement une ligne populiste, radicale, dangereuse pour le pays. Le doute également entretenu par l’actuel chef de l’Etat sur un éventuel troisième mandat qui est susceptible de créer des troubles de l’ordre public tant cette hypothèse est rejetée par un très grand nombre de nos compatriotes et enfin les multiples candidatures prévisibles, tout ceci exige une candidature de rassemblement, seule capable d’unifier le pays et d’incarner une troisième voie salutaire pour le Sénégal.
C’est pourquoi les cadres et militants du mouvement « Autre Avenir » considèrent que dans de telles circonstances, afin de préserver la démocratie et la paix civile, il est indispensable de se ranger derrière « l’Initiative citoyenne pour la restauration des fondamentaux économiques et financiers du Sénégal » animée par Abdoul Mbaye, ancien Premier ministre dont les qualités d’homme d’État ne sont plus à démontrer. Seul un homme d’expérience, intègre et compétent, reconnu au plan international, désireux de servir son pays et non de se servir de lui, peut redonner espoir à nos compatriotes désabusés n’ayant comme seul recours que l’abstention. La candidature de celui-ci est d’autant plus importante qu’il s’est engagé publiquement à assurer un mandat unique de transition, indispensable au redressement économique, social et constitutionnel du Sénégal ainsi qu’au rétablissement de la confiance dans le pays.
En conséquence de quoi, le président de « Autre Avenir », Ibrahima Thiam, en son nom personnel et au nom de tous les adhérents de son mouvement s’engage à apporter à Abdoul Mbaye son soutien sans réserve, convaincu de son désintéressement, de sa sagesse et de son attachement aux valeurs qui fondent le Sénégal, toutes choses qui font de lui le meilleur garant pour les prochaines années.
L’initiative citoyenne et républicaine qu’il anime est la seule capable de défendre les acquis républicains, les valeurs de liberté et d’offrir des perspectives d’avenir au peuple sénégalais, c’est pourquoi le président du mouvement « Autre Avenir » invite tous les sénégalais épris de paix et de justice sociale à se joindre à lui autour de la candidature de Abdoul Mbaye.

Fatoumata Chérif Dia
Vice-présidente du mouvement « Autre Avenir »

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

15 - Juin - 2024

Des manifestations contre l'extrême droite partout en France

Près de 250 000 personnes ont manifesté contre l'extrême droite en France, à l'appel notamment de cinq syndicats, d'associations et des partis de gauche membres du...

15 - Juin - 2024

Elections législatives : Nicolas Sarkozy critique la décision d'Eric Ciotti de s'allier au Rassemblement national

"Un déni de démocratie" pur et simple. L'ex-président de la République Nicolas Sarkozy critique durement la décision d'Eric Ciotti, président...

15 - Juin - 2024

Législatives : François Hollande justifie sa candidature en Corrèze au nom du PS par une "situation exceptionnelle" et la montée de l'extrême droite

"Si j'ai pris cette décision, c'est parce que j'ai estimé que la situation était grave." "A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle", a déclaré...

15 - Juin - 2024

Prime Macron augmentée, délinquance des mineurs, environnement... Gabriel Attal dévoile le programme de la majorité pour les législatives

Triplement de la «prime Macron», rénovation de 300.000 logements et ouverture de 400 usines d'ici 2027... Le premier ministre Gabriel Attal dévoile dans la presse...

14 - Juin - 2024

Les Premiers pas de Diomaye Faye pour la recherche de la paix en Casamance

Les nouveaux dirigeants du Sénégal sont jusque-là peu bavards par rapport au brûlant ssujet lié au règlement du conflit casamançais qui demeure,...