PRESSE-REVUE: Les quotidiens à fond sur le procès Sonko

16 - Mai - 2023

L’ouverture du procès pour viols présumés de l’opposant Ousmane Sonko est le sujet le plus en vue dans la livraison de mardi de la presse quotidienne, dans un contexte marqué la veille par des violences ayant éclaté dans plusieurs localités sénégalaises.

« Procès de tous les possibles », affiche Sud Quotidien en faisant remarquer que le Sénégal « retient son souffle sur fond de fortes tensions », en lien avec cette affaire politico-judiciaire partie des accusations de « viols répétés » d’une masseuse dakroise à l’encontre de M. Sonko, maire de Ziguinchor (sud) et leader du parti PASTEF – Patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité.

Sud Quotidien note que la décision de l’opposant « de ne plus déférer à la convocation de la justice au nom de la désobéissance civile renforce le spectre de nouvelles tensions autour de cette affaire qui a déjà provoqué beaucoup de dégâts depuis mars 2021 ».

Le journal rappelle les manifestations organisées cette année-là (3-8 mars), lesquelles ont fini en émeutes et conduit à la mort de 14 personnes, selon un bilan officiel, dans le cadre de cette procédure judiciaire pour « viols répétés » et « menaces de mort » ouverte contre Ousmane Sonko.

L’opposant, reclus depuis quelques jours à Ziguinchor, ville dont il est le maire, a déclaré, le 7 mai, avoir pris la décision de ‘’ne plus coopérer’’ avec la justice sénégalaise. Il risque donc d’être absent à l’ouverture de son procès. « À défaut de l’exécution de l’ordonnance de prise de corps prévue par l’article 240 du code de procédure pénale, il sera jugé par contumace », souligne Walfquotidien,

« Il n’y a eu aucune convocation. C’est la force brutale et aveugle qui est en train de suppléer à une convocation par voie administrative prévue par la loi », affirme un de ses avocats, Me Ciré Clédor Ly, dont les propos sont rapportés par le quotidien Enquête, lequel affiche à sa une : « Vers le round final ».

« Après plus de 2 ans de marathon judiciaire, les choses avancent à grandes enjambées. Le dossier +Sweet Beauté+ sera jugé aujourd’hui, sauf renvoi, devant la chambre criminelle de Dakar », écrit L’Observateur, parlant d’un « dossier à rebondissement » avec plusieurs protagonistes. Le journal cite « Mamour Diallo, MC Niasse, capitaine Touré, Dr Gaye… », qui font partie d’une « liste de 15 témoins convoqués au procès ».

L’Observateur également « les visages connus et cachés du +complot+ », selon la thèse défendue par Ousmane Sonko. Le journal revient aussi sur « le cortège de morts, les dégâts matériels, les ramifications politiques… » de cette affaire. Le journal Le Quotidien pointe lui les « risques » encourus par l’opposant dans le cadre d’un jugement par contumace.

Il écrit : « La défiance du leader du parti PASTEF envers la justice et sa volonté de ne pas se présenter à son procès, le condamneraient plus sûrement à la perte de tous ses droits politiques qu’un compromis lui permettant de faire valoir ses arguments ». Et de poursuivre : « Mais il semble que la peur de Adji Sarr et de ses révélations est plus forte que tout ce que Ousmane Sonko pourrait perdre par ailleurs ».

« Terrifiant ! », s’exclame Bés Bi Le jour à sa une. Ce journal, comme plusieurs autres quotidiens, revient largement sur les violences de la veille en lien avec l’annonce de l’ouverture de ce procès. « Un policier tué par un char, son père aussi décédé après un malaise, 2 autres morts annoncés », précise Bés Bi Le jour.

« Ziguinchor a été, hier, le théâtre de violents affrontements entre forces de l’ordre et manifestants qui refusent que Sonko soit transporte par la force à Dakar. D’autres villes ont pris le relais » après la capitale, écrit le même journal, « Un retour des tensions au pire moment », fait observer Enquête.

Il fait remarquer que les violences éclatées à Ziguinchor sont « loin des préoccupations visant le retour définitif de la paix dans une région en proie à un conflit armé […] », alors même que « des résultats probants ont été enregistrés] » pour un retour à la normale dans cette région méridionale.

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

27 - Septembre - 2023

Sébikotane : retour de Sonko en prison, «plus qu’une question de jours»

Dans sa livraison d'aujourd'hui, Source A révèle que le retour de Ousmane Sonko à la prison de Sébikotane « est imminent ». « Ce n’est plus...

27 - Septembre - 2023

Affaire Ousmane Sonko: Yewwi vilipende Macky Sall à Tivaouane

Serigne Babacar Sy Abdou a eu une journée chargée hier. C’est le moins que l’on puisse dire. Chargée de recevoir les délégations venues effectuer...

26 - Septembre - 2023

PRESIDENTIELLE 2024 : LE DILEMME DES RESPONSABLES SOCIALISTES DE FRANCE

Le Socialiste Jean-Baptiste Diouf devrait être en France pour galvaniser ses troupes en perspective de la présidentielle de 2024. La visite du candidat investi par la « 5e...

26 - Septembre - 2023

Tivaouane : Macky bat campagne pour Amadou Ba » la prière est importante mais il faut aller voter

Le Président de la République Macky Sall a effectué sa dernière visite officielle en tant que chef de l’Etat à la cité religieuse qu’est...

26 - Septembre - 2023

Notification de la radiation de Sonko : La réaction de Juan Branco

Ce lundi, l’annonce de la notification de la radiation de Ousmane Sonko des listes électorales a été annoncée par la presse du jour. Un document a même...