Réchauffement pour les législatives du 31 juillet. Abdoulaye Wade annoncé à Dakar

13 - Mai - 2022

L’ancien président, Abdoulaye Wade, 95 ans qui est annoncé comme tête de liste aux locales du 31 juillet prochain sera à Dakar pendant la campagne, nous assure une source. À noter que la candidature de Wade et non seulement inédite et inattendue, intervient dans un contexte où le retour de son fils Karim Wade au Sénégal est toujours hypothéqué.

L’intrigante candidature de l’ancien président Me Abdoulaye Wade aux législatives du 31 juillet prochain continue d’alimenter les débats. Si cette candidature est vue comme une curiosité, c’est parce que personne ne s’y attendait. Il y a non seulement l’âge de l’ancien président Wade, qui mérite un repos après être tant investi pour son pays, l’Afrique et le monde, mais pour la première fois dans l’histoire du Sénégal, on voit un ancien président, se présenter à des élections législatives. Du jamais vu…

Pour quel objectif, Me Abdoulaye Wade a accepté de présider la liste en question? On nous apprend qu’il sera à Dakar pour booster l’opposition contre Macky. En tout cas, le retour au Sénégal de Karim est toujours hypothéqué.

Annoncé à plusieurs reprises au pays, ce n’est pas avec cette élection législative que les militants et sympathisants de Karim Wade reverront leur mentor au bercail. Karim Wade qui est parti au Qatar après son élargissement de la prison centrale de Dakar, ne foulera pas de sitôt le sol Sénégalais.

On apprend, que son retour ne se fera ni avant ni après les législatives, parce qu’il craint de nouveaux ennuis judiciaires face à un pouvoir qui ne lui fait pas de cadeau. Me Wade, son père a-t-il compris qu’une victoire de l’opposition à ces joutes, entrainerait une amnistie des faits que le régime de Macky Sall peut agiter contre son fils? Est-ce pour cela qu’il est candidat à ces élections et travaille pour la défaite du camp de Macky Sall? En tout cas, si Karim doit encore rester au Qatar, de son gré ou contre, le risque est grand qu’il compromette son avenir politique.

En tant que candidat désigné de ce qui reste du Pds à la prochaine présidentielle de 2024, Karim est considéré, comme un adversaire virtuel de Macky Sall. Karim Wade a été condamné à 6 ans de prison assortis de la confiscation de la totalité de ses biens et d’une amende de 138 milliards Cfa. Une autre décision en paiement de la somme de 10 milliards a été prononcée contre lui.

Tribune

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

21 - Mai - 2022

YEWWI/BENNO, LA GUERRE DES FORCLUSIONS

Alors que les Sénégalais n’avaient pas encore fini d’épiloguer sur la supposée forclusion de la liste Yewwi Askan Wi (YAW) dans le département de...

21 - Mai - 2022

REVUE DE PRESSE : LES ACCUSATIONS DE NON-RESPECT DE LA PARITÉ AUX PROCHAINES LÉGISLATIVES ENTRE BBY ET YAW, À LA UNE

Les quotidiens reçus samedi à l’APS ont mis en exergue, les accusations de non-respect de la loi sur la parité sur les listes de candidats aux législatives du 31...

21 - Mai - 2022

Désistements, parité et correction des erreurs : Aar Sénégal promet de veiller à ce que la loi soit respectée dans toute sa rigueur

Dans un communiqué parvenu à la rédaction, la coalition AAR SÉNÉGAL annonce avoir reçu le mercredi 18 mai, à l'instar des autres listes de...

20 - Mai - 2022

Assemblée nationale: Les députés en séance plénière pour l'examen de loi LFR ce vendredi

Les députés sont convoqués en séance plénière ce vendredi, à 16 heures, pour l’examen du Projet de loi n°07/2022 portant loi de finances...

20 - Mai - 2022

DR BABACAR DIOP FAIT L'ÉTAT DES LIEUX À LA VILLE DE THIÈS : «LES DÉGÂTS ONT DÉPASSÉ MES SOUPÇONS »

Le maire de la ville de Thiès a fait face hier à la presse pour livrer un état des lieux. Dr Babacar Diop a mis à jour plusieurs scandales. "A l’issue des...