Revue de presse: Les quotidiens commentent les violences en marge du procès entre Mame Mbaye Niang et Ousmane Sonko

18 - Mars - 2023

Les violences survenues jeudi en marge du procès en diffamation entre le ministre Mame Mbaye Niang et le maire de Ziguinchor (sud) dominent la presse du week-end.

Des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre ont eu lieu le même jour. Ils ont fait deux morts, selon plusieurs journaux, dont Vox Populi.

L’une des victimes est un employé de la mairie de La Médina qui, selon ce journal, s’est blessé en tentant de s’opposer au saccage des locaux de la municipalité.

La seconde personne décédée dans les heurts est un livreur, qui a été heurté par un pick-up dans lequel se trouvaient des nervis, affirme Vox Populi.

‘’Au moins deux morts’’, confirme Bés Bi Le Jour.

‘’L’Etat semble être dans un dilemme : maintenir l’ordre tout en préservant l’image du pays. Comment trouver l’équilibre ?’’ lit-on dans L’Observateur.

‘’L’ordre devient désordre quand il sert à brimer et à harceler ses opposants. L’ordre sans la justice, sans une justice indépendante, est un boulevard vers l’autocratie’’, a dit un analyste politique au même journal.

Le Quotidien constate que ‘’la traque des casseurs et des pilleurs est lancée’’. ‘’Plusieurs arrestations ont été menées par les FDS (les forces de défense et de sécurité). On déplore la mort de deux personnes, dont un agent municipal de la commune de La Médina’’, écrit-t-il.

L’As signale que ‘’le mouvement ‘Y en a marre’ est très remonté contre les violences exercées sur Ousmane Sonko lors du procès l’opposant à Mame Mbaye Niang’’.

‘’Nous disons aux chefs religieux qu’il est temps de parler à Macky Sall pendant qu’il est encore temps’’, note-t-il en citant Aliou Sané, l’un des dirigeants de ‘’Y en a marre’’.

‘’Sonko, la prise en charge difficile’’, titre EnQuête, affirmant que ‘’le maire de Ziguinchor est encore hospitalisé dans une clinique privée, au moment où la société civile s’indigne des dérives’’.

Selon le même journal, Ciré Clédor Ly, l’un des avocats d’Ousmane Sonko, a été ‘’évacué’’ en France pour se faire soigner, après avoir inhalé du gaz asphyxiant lors des échauffourées survenues en marge de la dernière audience du procès en diffamation entre le ministre du Tourisme et des Loisirs et l’opposant Ousmane Sonko.

Des ‘’moments difficiles’’

‘’Nous avons un contentieux électoral prématuré sur l’éligibilité des candidats en 2024 et non une banale affaire de diffamation’’, commente le militant des droits de l’homme Alioune Tine. Une analyse relayée par Sud Quotidien.

‘’Qui gagne, qui perd ?’’ se demande WalfQuotidien. L’affrontement auquel ‘’se livrent le pouvoir et la principale coalition de l’opposition ne profite à aucun des camps’’, affirme un sociologue interrogé par le même journal.

Parmi les personnes arrêtées pendant et après les affrontements de jeudi se trouve le directeur adjoint chargé de la législation et de la coopération internationale à la direction générale des impôts et des domaines, selon Libération.

Les quotidiens se sont intéressés aussi à la liste de joueurs publiée vendredi par le sélectionneur national pour le prochain match du Sénégal aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2023, contre le Mozambique.

Aliou Cissé donne les raisons pour lesquelles il n’a pas sélectionné Edouard Mendy, Bouna Sarr, Abdou Diallo, Cheikhou Kouyaté et d’autres joueurs, qui, pour la plupart, ‘’passent des moments difficiles’’ à cause de blessures notamment, rapporte Record.

Le journal Stades constate l’absence de 11 joueurs qui avaient été sélectionnés pour la Coupe du monde 2022.

En revanche, absent de la Coupe du monde, ‘’Sadio Mané retrouve [l’équipe] avec l’objectif d’aider les Lions à prendre leur ticket pour la prochaine CAN prévue en Côte d’Ivoire’’, ajoute Stades.

Le Soleil note surtout le ‘’retour’’ en équipe nationale des champions d’Afrique Sadio Mané et Habib Diallo.

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

01 - Juin - 2024

APR FRANCE : OU SONT LES 80 MILLE EUROS RESTANTS DE LA CAMPAGNE ELECTORALE ?

C’est une bombe à retardement qui pourrait faire voler en éclats ce qui reste de la DSE APR France. Un flou épais entoure le sort qui est réservé aux 80...

31 - Mai - 2024

Sonko : «Nous savons d'où viennent tous ces agissements... rien ni personne ne peut déstabiliser le Sénégal»

Dans une déclaration de plus de 8 minutes, le Premier ministre Ousmane Sonko a brisé le silence jeudi, mettant ainsi fin aux polémiques récentes. Pour le chef du...

31 - Mai - 2024

A Bamako, Bassirou Diomaye Faye et Assimi Goita ont parlé de partenariat et d’intégration

(APS) – Le chef de l’Etat sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, et son homologue du Mali, le colonel Assimi Goita, ont passé en revue, jeudi à Bamako, les axes...

31 - Mai - 2024

Le renforcement de la coopération bilatérale au menu des échanges entre les présidents Faye et Traoré

Le président du Sénégal Bassirou Diomaye Faye et son homologue du Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, ont échangé jeudi à Ouagadougou sur...

30 - Mai - 2024

APR FRANCE : LES 10 000 EUROS DE LA DISCORDE

Enorme crêpage de chignon des femmes de l’APR/France. A l’origine de la brouille, l’utilisation des dix mille euros offerts par l’ancien président, Macky Sall,...