FACT-CHECKING : LE LUTTEUR « ARMEE » N’A PAS ETE MIS AUX ARRETS

13 - Février - 2020

A classer dans la rubrique des Fake News. L’information publiée par certains sites d’information selon laquelle le lutteur « Armée » a été arrêté pour agression est un tissu de mensonges.
« Les hommes du Commissaire Khady Diouf de Malika ont mis la main sur un lutteur qui excelle également dans l’agression. Surnommé « Armée » dans le monde de la lutte, il avait établi son quartier général à Mbeubeuss. Sadique, il n’hésitait pas avec sa bande de trois personnes à utiliser des manchettes pour s’attaquer violemment aux passants même en plein jour. Mais les éléments du commissaire Khadr Diouf ont mis fin à ses activités délictuelles. Le lutteur est mis aux arrêts depuis lundi dernier pour vols avec violence. Il a été déféré au parquet hier et placé sous mandat de dépôt », lit-on sur plusieurs sites d’information.

Cheikh Ndoye

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

18 - Février - 2020

REVUE DE PRESSE : DIVERS SUJETS À LA UNE

La presse quotidienne aborde divers sujets se rapportant aux relations entre la Mauritanie et le Sénégal, le dialogue politique, les infrastructures, la gestion des déchets...

18 - Février - 2020

Mort suspecte d’un talibé de 13 ans à Louga

La situation des enfants talibés constitue une véritable préoccupation. Dans la région de Louga. Alors qu’on n’a pas encore fini d’épiloguer...

18 - Février - 2020

UNE POLICE DÉLATRICE ? (PAR ABDOULAYE CISSÉ)

L'incident de la disparition-réapparition de la fille de Mame Makhtar de Jamra et la communication désastreuse du chef du bureau des relations publiques de la police inspirent cette...

18 - Février - 2020

La Gambie ferme ses frontières aux transports en commun sénégalais

A compter du 19 février, plus aucun véhicule de transport en commun, en provenance du Sénégal, ne pourra entrer en Gambie. L’annonce est du président du...

18 - Février - 2020

Ziguinchor: moyennant un tissu et 3 500 francs, l'infirmière aurait aidé une dame à avorter

Une infirmière nommée E. S. officiant à l’institut sanitaire «Hopital Silence de Ziguinchor», âgée de 35 ans, ainsi qu’une de ses...