JUSTICE : INITIALEMENT PREVU A ZIGUINCHOR, TELIKO ENTENDU A DAKAR, LE 28 OCTOBRE

17 - Octobre - 2020

L e président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums), Souleymane Téliko, fera face au Conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature (Csm). L’on nous informe que la convocation annoncée initialement pour ce lundi 19 octobre, aura lieu finalement le 28 octobre prochain. D’ores et déjà, le Comité de ressort de Dakar, sonne l’alerte. «Le mercredi 14 octobre 2020, le Procureur général près la Cour d’appel de Ziguinchor, Assane Ndiaye, qui a été désigné comme rapporteur du Conseil supérieur de la magistrature, a appelé au téléphone le président de l’Union des magistrats sénégalais (Ums), pour lui notifier sa convocation fixée au 19 octobre à 11 heures à Ziguinchor pour être auditionné», souligne-t-il, dans un communiqué publié hier, vendredi 16 octobre. Le Comité de ressort des magistrats de Dakar voit aussi à travers cette convocation «un empressement dans le cadre de la procédure disciplinaire enclenchée contre le président de l’Ums». Mieux, sa «convocation à Ziguinchor, distant de plusieurs kilomètres (plus de 450 km, ndlr) de Dakar, révèle à suffisance la volonté de déstabiliser l’Ums», indique-t-il.

Cette convocation de Souleymane Téliko, initialement prévue le lundi 19 octobre et intervenant une semaine après le communiqué du Premier président de la Cour suprême appelant à la responsabilité tous les acteurs du système judiciaire, «n’est pas de nature à instaurer un climat de sérénité indispensable à la bonne marche de la justice», lit-on dans la note. Le Comité de ressort de Dakar, tout en réaffirmant son soutien au président Souleymane Téliko, a invité tous les magistrats, particulièrement ceux établis dans le ressort de la Cour d’appel de Ziguinchor, à se mobiliser pour faire face à ceux qui s’emploient à remettre en cause l’indépendance et la dignité des magistrats. A signaler que le Bureau exécutif de l’Ums et les avocats commis pour défendre Souleymane Téliko, avaient fait face à la presse pour mettre en garde contre toute convocation du président de l’Ums devant au Conseil de discipline. Mieux, le Premier président de la Cour Suprême, Cheikh Tidiane Coulibaly, avait sorti un communiqué pour remettre de l’ordre dans les rangs notamment en appelant les acteurs de la justice à la retenue.
avec Sud quotidien

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

24 - Octobre - 2020

Erdogan dénonce l'attitude de Macron envers les musulmans et interroge sa «santé mentale»

Il y a deux semaines, le président turc avait déjà dénoncé comme une provocation les déclarations de son homologue français sur le...

23 - Octobre - 2020

LE PREFET DE DAKAR MENACE DE RAPATRIEMENT LES MANIFESTANTS GUINEENS

Après mercredi, des Guinéens pro-Cellou Dalein Diallo se sont encore rassemblés hier devant l’ambassade de Guinée au Sénégal pour réclamer la...

23 - Octobre - 2020

Poste: un receveur détourne 100 millions Fcfa

Les détournements de fonds s’enchaînent à La Poste. Après que S. Ndoye, chef du bureau de Poste de Dakar Étoile, a été arrêté par...

23 - Octobre - 2020

DIX-SEPT NOUVELLES CONTAMINATIONS AU COVID-19

Le Sénégal a enregistré 17 nouvelles contaminations au coronavirus, pour un total de 15.525 cas positifs au Covid-19, dont 14.082 patients guéris depuis le 2 mars,...

23 - Octobre - 2020

REVUE DE PRESSE : LA PRESSE COMMENTE LA MISE EN GARDE DE MACKY SALL SUR LE BRADAGE DES TERRES

Les quotidiens ont largement commenté, pour leur édition de vendredi, les propos du président de la République, qui a dénoncé le bradage des terres...