Sanoussi Diakité invite l’Etat à protéger les inventeurs

16 - Janvier - 2017

Le président de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’invention et de l’innovation (ASPI), Sanoussy Diakité, a invité, samedi à Dakar, l’Etat à protéger les inventeurs, mettant en garde contre les risques d’une dévalorisation de la propriété intellectuelle.

‘’Nous souhaitons attirer l’attention de l’opinion publique sur les risques de dévalorisation de la propriété intellectuelle et les risques de pertes économiques’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Cette rencontre avec la presse a été organisée en soutien à Mamadou Moustapha Ndiaye, l’inventeur d’une billetterie électronique utilisée dans le transport, victime d’une contrefaçon.

En tant que responsable moral de l’ASPI, Sanoussy Diakité a appelé les autorités à soutenir les inventeurs afin qu’ils soient protégés et que les inventions puissent être au service du développement du Sénégal.

Cette invention, dite système de solution ticketing, est enregistrée à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), sous le numéro 17225, délivré le 30 septembre 2015, a-t-il rappelé. Ce numéro, selon lui, reconnaît à Mamadou Ndiaye le droit de détenir la propriété intellectuelle sur le système qu’il a mis au point.

Selon lui, cette invention est porteuse de progrès techniques mais aussi de performances économiques pour le Sénégal.

‘’Cette invention qui a permis à notre système de transport d’être révolutionné, parce que pouvant assurer le contrôle à distance, a été illégalement saisie et exploitée dans d’autres pays africains par un de ses anciens collaborateurs’’, a-t-il fustigé.

‘’Quand une invention est née dans un pays, soutient encore le président de l’ASPI, elle devient porteuse de croissance, mais faudrait-il que ça rapporte une plus-value à la croissance de notre économie et soit un moyen d’exportation de notre potentiel intellectuel’’, a-t-il estimé.

Mamadou Ndiaye a, pour sa part, rappelé que le projet qui lui a permis de mettre au point la billetterie électronique a été élaboré à la demande de l’Association de financement des transports urbain du Sénégal (AFTU) en 2013.

Par la suite, le projet a été poursuivi avec ‘’un autre développeur’’, a-t-il poursuivi, signalant que son ‘’model business’’ a été détruit.

Mamadou Ndiaye sollicite, à ce sujet, l’intervention de l’Etat dans cette affaire dans le cadre de laquelle il dit avoir dépensé 35 millions de francs CFA. Selon lui, ’’le dossier est entre les mains de la justice depuis deux ans’’.

APS

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

08 - Août - 2020

Guédiawaye : Un mort et un blessé dans l'effondrement d'une dalle

Le réveil a été brutal, hier, au quartier Wakhinane-Nimzatt de Guédiawaye. Selon L'AS, la dalle d'une maison s'y est effondrée, faisant un mort et un...

08 - Août - 2020

UN ACCIDENT DE LA ROUTE FAIT DEUX MORTS À ZIGUINCHOR

Deux personnes sont mortes et cinq autres blessées dans un accident de la route survenu vendredi soir à Djibélor, dans la région de Ziguinchor (sud), a appris...

08 - Août - 2020

COVID-19 : 116 NOUVELLES CONTAMINATIONS, 4 DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES

Le directeur de la Prévention au ministère de la Santé a annoncé, samedi, 116 nouvelles contaminations au nouveau coronavirus, 4 décès et la...

08 - Août - 2020

Axe Ziguinchor-Cap-Skring: Un accident de la circulation fait 2 morts et 5 blessés

Un accident de la circulation d'une rare violence s'est produit la nuit dernière, sur l'axe Ziguinchor-Cap-Skring, à la hauteur du village de Djibélor. Un véhicule de...

07 - Août - 2020

L’Etat et les acteurs judiciaires invités à trouver "une solution heureuse"

Trois organisations de défense des droits de l’homme déplorent "l’exacerbation de la crise dans le secteur judiciaire" sénégalais et invitent le...