Sanoussi Diakité invite l’Etat à protéger les inventeurs

16 - Janvier - 2017

Le président de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’invention et de l’innovation (ASPI), Sanoussy Diakité, a invité, samedi à Dakar, l’Etat à protéger les inventeurs, mettant en garde contre les risques d’une dévalorisation de la propriété intellectuelle.

‘’Nous souhaitons attirer l’attention de l’opinion publique sur les risques de dévalorisation de la propriété intellectuelle et les risques de pertes économiques’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Cette rencontre avec la presse a été organisée en soutien à Mamadou Moustapha Ndiaye, l’inventeur d’une billetterie électronique utilisée dans le transport, victime d’une contrefaçon.

En tant que responsable moral de l’ASPI, Sanoussy Diakité a appelé les autorités à soutenir les inventeurs afin qu’ils soient protégés et que les inventions puissent être au service du développement du Sénégal.

Cette invention, dite système de solution ticketing, est enregistrée à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), sous le numéro 17225, délivré le 30 septembre 2015, a-t-il rappelé. Ce numéro, selon lui, reconnaît à Mamadou Ndiaye le droit de détenir la propriété intellectuelle sur le système qu’il a mis au point.

Selon lui, cette invention est porteuse de progrès techniques mais aussi de performances économiques pour le Sénégal.

‘’Cette invention qui a permis à notre système de transport d’être révolutionné, parce que pouvant assurer le contrôle à distance, a été illégalement saisie et exploitée dans d’autres pays africains par un de ses anciens collaborateurs’’, a-t-il fustigé.

‘’Quand une invention est née dans un pays, soutient encore le président de l’ASPI, elle devient porteuse de croissance, mais faudrait-il que ça rapporte une plus-value à la croissance de notre économie et soit un moyen d’exportation de notre potentiel intellectuel’’, a-t-il estimé.

Mamadou Ndiaye a, pour sa part, rappelé que le projet qui lui a permis de mettre au point la billetterie électronique a été élaboré à la demande de l’Association de financement des transports urbain du Sénégal (AFTU) en 2013.

Par la suite, le projet a été poursuivi avec ‘’un autre développeur’’, a-t-il poursuivi, signalant que son ‘’model business’’ a été détruit.

Mamadou Ndiaye sollicite, à ce sujet, l’intervention de l’Etat dans cette affaire dans le cadre de laquelle il dit avoir dépensé 35 millions de francs CFA. Selon lui, ’’le dossier est entre les mains de la justice depuis deux ans’’.

APS

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

21 - Octobre - 2019

TOUBA : SERIGNE MOUNTAKHA MBAQUE MET FIN AU KHALIFAT DE SOKHNA AÏDA DIALLO

Le Khalif général des mourides, Serigne Mountakha Mbaqué a convoqué la troisième épouse du défunt guide des Thiantacônes, Sokhna Aïda...

21 - Octobre - 2019

Sen Café Actu de ce Lundi 21 Octobre 2019 : L’essentiel de toute l’actualité au Sénégal

A la Une : Serigne Mountakha Mbacké arrête Sokhna Aida Diallo et la met en demeure ; Khalifa Sall parle aux sénégalais ce lundi ; Affaire des 94 milliards : Sonko met un...

21 - Octobre - 2019

A quand une (op)position commune ?(Par Amadou Tidiane WONE)

Une des marques de fabrique de l’opposition politique sénégalaise, c’est sa division pour ne pas dire son morcellement. Prompte à bâtir des coalitions...

21 - Octobre - 2019

MUNICIPALES 2009: LA STRATÉGIE DE LAMINE DIACK POUR BARRER LA ROUTE A KARIM WADE

Pris dans les griffes de la justice française, l’ancien patron de l’athlétisme mondial a avoué avoir posé des actes concrets pour empêcher Karim Wade...

21 - Octobre - 2019

Le secteur privé dans la réduction des risques de catastrophes en Afrique de l’Ouest: historique, état actuel et perspectives.

La promotion de la résilience se pose avec acuité à tous les continents et particulièrement en Afrique de l’Ouest. Il est admis que malgré une bonne...