Sanoussi Diakité invite l’Etat à protéger les inventeurs

16 - Janvier - 2017

Le président de l’Association sénégalaise pour la promotion de l’invention et de l’innovation (ASPI), Sanoussy Diakité, a invité, samedi à Dakar, l’Etat à protéger les inventeurs, mettant en garde contre les risques d’une dévalorisation de la propriété intellectuelle.

‘’Nous souhaitons attirer l’attention de l’opinion publique sur les risques de dévalorisation de la propriété intellectuelle et les risques de pertes économiques’’, a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse.

Cette rencontre avec la presse a été organisée en soutien à Mamadou Moustapha Ndiaye, l’inventeur d’une billetterie électronique utilisée dans le transport, victime d’une contrefaçon.

En tant que responsable moral de l’ASPI, Sanoussy Diakité a appelé les autorités à soutenir les inventeurs afin qu’ils soient protégés et que les inventions puissent être au service du développement du Sénégal.

Cette invention, dite système de solution ticketing, est enregistrée à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI), sous le numéro 17225, délivré le 30 septembre 2015, a-t-il rappelé. Ce numéro, selon lui, reconnaît à Mamadou Ndiaye le droit de détenir la propriété intellectuelle sur le système qu’il a mis au point.

Selon lui, cette invention est porteuse de progrès techniques mais aussi de performances économiques pour le Sénégal.

‘’Cette invention qui a permis à notre système de transport d’être révolutionné, parce que pouvant assurer le contrôle à distance, a été illégalement saisie et exploitée dans d’autres pays africains par un de ses anciens collaborateurs’’, a-t-il fustigé.

‘’Quand une invention est née dans un pays, soutient encore le président de l’ASPI, elle devient porteuse de croissance, mais faudrait-il que ça rapporte une plus-value à la croissance de notre économie et soit un moyen d’exportation de notre potentiel intellectuel’’, a-t-il estimé.

Mamadou Ndiaye a, pour sa part, rappelé que le projet qui lui a permis de mettre au point la billetterie électronique a été élaboré à la demande de l’Association de financement des transports urbain du Sénégal (AFTU) en 2013.

Par la suite, le projet a été poursuivi avec ‘’un autre développeur’’, a-t-il poursuivi, signalant que son ‘’model business’’ a été détruit.

Mamadou Ndiaye sollicite, à ce sujet, l’intervention de l’Etat dans cette affaire dans le cadre de laquelle il dit avoir dépensé 35 millions de francs CFA. Selon lui, ’’le dossier est entre les mains de la justice depuis deux ans’’.

APS

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

24 - Août - 2019

AMATH DANSOKHO : "SI JE MEURS, JE NE VOUDRAIS PAS D’HOMMAGE…"

Dans une interview prémonitoire accordée en 2010 au défunt quotidien Walf Grand Place, Amath Dansokho martelait des propos qui avaient valeur de testament : "Si je meurs, je...

24 - Août - 2019

Sen Café Actu de ce Samedi 24 Août 2019 : Le résumé de l’actualité au Sénégal

A la Une : Amath Dansokho tire sa révérence, le Sénégal perd son baobab et champion des conquêtes démocratiques; Inondations; Serigne Mbaye Thiam se...

24 - Août - 2019

DANSOKHO, LE DERNIER MOSSI ! (PAR ABDOULAYE THIAM )

Le Sénégal est une démocratie. C’est une réalité. Nous sommes un peuple libre. Libre dans ses pensées et ses actes. Mais pour en arriver là,...

23 - Août - 2019

Sen Café Actu de ce Vendredi 23 Août 2019 : L’essentiel de l’actualité au Sénégal

A la Une: Les pluies inondent plusieurs zones du Sénégal, 2 enfants emportés par les eaux à Bambilor; Contre la main mise de la génération du concret de...

23 - Août - 2019

RESSOURCES NATURELLES, APRÈS LA MENACE, LE MENSONGE ET LA MANIPULATION, AUTOUR DE LA PEUR

Le tableau en illustration de ce texte suivi d’explications, illustre la répartition injuste, au détriment des Sénégalais, des retombées de nos ressources...