AG DE L'ONU: L'invasion de l'Ukraine par la Russie est un "retour à l'âge des impérialismes", accuse Macron devant l'ONU

21 - Septembre - 2022

Emmanuel Macron a déclaré devant l'Assemblée générale de l'ONU : "Ne nous résignons pas à la fracture du monde." Le président a notamment exhorté les dirigeants mondiaux à rejeter "le nouvel ordre" de division qu'essaie d'imposer la Russie qu'il a qualifié comme étant "impérialiste". Emmanuel Macron souhaite la création de "nouvelles coopérations" pour relever les différents challenges qui se posent au monde, comme la crise environnementale.

Il a ajouté : "La situation de notre planète accroît nos exigences", appelant à "un sursaut collectif" pour "bâtir un nouveau contrat entre le nord et le sud". L'autre problématique à régler est le conflit ukrainien. À ce sujet, le président de la République a déclaré : "Nous avons tous un rôle pour y mettre un terme, car nous en payons tous le prix."

"Ce à quoi nous assistons depuis le 24 février est un retour à l'âge des impérialismes et des colonies", a dénoncé Emmanuel Macron. Le chef de l'État a tenu à rappeler que l'impérialisme contemporrain n'est pas européen. Il a aussi développé les différentes conséquences que le conflit ukrainien a sur les pays du monde. Pour lui l'impérialisme moderne se caractérise par "une invasion territoriale adossée à une guerre hybride mondialisée qui utilise le prix de l'énergie, la sécurité alimentaire, la sûreté nucléaire, l'accès à l'information et les mouvements de population comme des armes de division et de destruction."

Emmanuel Macron a aussi dénoncé les pays "qui se taisent aujourd'hui" en expliquant qu'ils "servent malgré eux, ou secrètement, avec une certaine complicité, la cause d'un nouvel impérialisme, d'un cynisme contemporain qui désagrège notre ordre international sans lequel la paix n'est possible." Le président a été plus loin en se projetant dans un futur à long-terme, où selon lui, la "tentative de partition du monde (...) renforce la tension entre les États-Unis et la Chine."

 

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

01 - Octobre - 2022

TROIS ANCIENS DÉPUTÉS MAINTIENNENT MIMI À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

Le débat est clos! Moustapha Diakhaté, ancien président du Groupe parlementaire Benno Bokk Yaakaar, comme les anciens députés Cheikh Oumar Sy et...

01 - Octobre - 2022

Situation de la Poste : Thierno Alassane Sall se désole de la quasi-faillite de la société

Pour avoir été un ancien directeur de l’Artp, Thierno Alassane Sall est très sensible à la situation que traverse la Poste. Dans un tweet,...

30 - Septembre - 2022

UN DISCOURS BILAN QUI REVIENT SUR LES ACTIONS PHARES PENDANT LES 3 ANS ET 5 MOIS PASSES A LA TETE DU SE-MAESE (MOISE SARR)

《 Il est des moments, dans la vie d’un individu, qui marquent. On ne pourra jamais les exprimer, on ne fera que les vivre. Être choisi parmi ses pairs pour intégrer un...

30 - Septembre - 2022

Burkina Faso: Tirs entendus dans le quartier de la présidence à Ouagadougou

Des tirs ont été entendus vendredi matin avant l'aube à Ouagadougou dans le quartier abritant la présidence et le QG de la junte militaire au pouvoir depuis janvier...

30 - Septembre - 2022

Amnistie de Khalifa Sall et Karim Wade: Mimi Touré votera contre car c'est deal politique, selon elle

Mimi Touré est contre contre toute idée visant à amnistier Khalifa Sall et Karim Wade, comme le veut le président, Macky Sall qui l'a suggéré lors du...