CASAMANCE : LE COSEC ET LE COSAMA AFFRETENT UN NAVIRE DE PRES DE 5000 TONNES POUR TRANSPORTER LES NOIX D’ACAJOU DE LA REGION

05 - Juin - 2018

Un bateau porte-containers d’une capacité de près de 5000 tonnes, a accosté, le lundi soir, au port de Ziguinchor, pour permettre de transporter les 50 000 tonnes de cajou de la Casamance.

Ce grand navire qui bat pavillon panamien et dont l’équipage est composé, en grande majorité de Turcs, a été accueilli au port de Ziguinchor en présence du gouverneur de la région, Guédj Diouf, accompagné d’autorités administratives, du directeur général du Conseil sénégalais des chargeurs (COSEC), Mamadou Dione, du directeur général du Consortium sénégalais des activités maritimes (Cosama), le commandant Mactar Fall, des armateurs, des acteurs de la filière anacarde,...

Une forte ambiance commence à régner déjà au niveau de ce port de Ziguinchor où plusieurs camions, chargés de centaines de tonnes de noix d'acajou attendaient depuis des jours l’arrivée de de ce gros navire pour être déchargés. Les dockers affichent un visage heureux. Les commerçants et les transporteurs ne cachent pas leur joie de voir, enfin, ce navire débarquer à Ziguinchor.

"Cela va faire vivre le port. Il y aura beaucoup de boulot pour nous. Cela a été une grande promesse des autorités. Elle vient de se réaliser avec l’arrivée de MV Teos. Nous sommes vraiment heureux", s’est réjoui Sadibou Djité, président de l’association des dockers du port de Ziguinchor qui souligne qu’avec l’arrivée de ce navire le volume de travail de lui et ses amis va considérablement augmenté.

Ce navire de 4 800 tonnes de capacité et 297 containers est affrété avec l'aide du COSEC par notre armateur national COSAMA pour traduire en acte concret la vision du président Macky Sall de faire du port de Ziguinchor le lieu de transit des 50 000 tonnes de noix de cajou des trois régions de la Casamance, Ziguinchor, Kolda et Sedhiou, a indiqué Dione le directeur du Cosec. En plus de l'anacarde, ces trois régions aux potentialités immenses pourront également, à partir du port de Ziguinchor, mener plusieurs activités économiques et exporter plusieurs autres produits agricoles et halieutiques de la Casamance, dans une approche logistique globale nationale, voire sous-régionale, note t-il.

"Le COSEC en collaboration avec d’autres structures, a aidé à l’affrètement de ce navire MV Teos venu en renfort pour relever le défi du transport maritime des plus de 50 000 tonnes d’anacarde via le port de Ziguinchor. Ce navire vient renforcer le bateau Diogué qui était déjà en service en attendant l’arrive de Djilor, un autre navire", a relevé Mamadou Ndione.

Le directeur du COSEC a estimé que l’arrivée des bateaux à grand tirant va aider à booster la filière anacarde et faire vivre les collecteurs, les stockeurs, les transporteurs, les armateurs en vue de faire de la structure portuaire de Ziguinchor le deuxième port du Sénégal.

Mamadou Ndione fait remarquer que le port de Ziguinchor, vu sa proximité avec les lignes frontières que sont la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry et le Mali, sera un grand atout pour permettre au Sénégal d’intégrer la liste restreinte des pays exportateurs d’anacarde dans le monde.

"Nous en sommes qu’au début. Au-delà de la filière anacarde, nous allons travailler sur d’autres spéculations pour faciliter leur transport par voie fluviale vers Dakar ou même vers d’autres pays", a assuré, pour sa part, Bassamba Diédhiou, le secrétaire général de la Chambre de commerce de Ziguinchor qui pense que le port de Ziguinchor doit être une grande plateforme économique au bonheur des acteurs économiques locaux.

"Les producteurs et les acteurs de tous bords ont besoin d’une infrastructure portuaire dynamique pour écouler toutes les variétés. Nous y travaillons avec l’ensemble des acteurs", a assuré le gouverneur de la région de Ziguinchor Guédj Diouf dont le rêve est de voir des navires venant de l’étranger débarquer directement des marchandises à Ziguinchor.

Mamadou Alpha Diallo (infos15.com)

Commentaires
0 commentaire
Laisser un commentaire
Recopiez les lettres afficher ci-dessous : Image de Contrôle

Autres actualités

12 - Juin - 2024

DÉBUT D’EXTRACTION DU PÉTROLE DU CHAMP DE SANGOMAR : LE SÉNÉGAL VA REMBOURSER 70% SUR LES INVESTISSEMENTS AVANT LE PARTAGE DE LA PRODUCTION

C’est un jour historique pour le Sénégal qui vient de franchir un cap important dans le cadre de la production du pétrole notamment avec le bloc de Sangomar. Une...

12 - Juin - 2024

Pétrole : Woodside possède 82% du projet, l'Etat du Sénégal 18%

Après plusieurs années de retard, la compagnie Woodside a annoncé, mardi 11 juin, avoir démarré l’exploitation du gisement offshore de Sangomar,...

11 - Juin - 2024

Pétrole au Sénégal : Woodside annonce la production du premier baril du champ Sangomar

Dans un communiqué en date du mardi 11 juin, « Woodside, opérateur de la coentreprise Rufisque Offshore, Sangomar Offshore et Sangomar Offshore Profond (RSSD) annonce...

11 - Juin - 2024

Artisanat : Diomaye Faye réitère son engagement à promouvoir le « Made in Sénégal »

Le Président de la République, S.E.M. Bassirou Diomaye Faye, a visité aujourd’hui le village artisanal de Soumbédioune en compagnie du Ministre du Tourisme et de...

11 - Juin - 2024

Exploitation du champ pétrolier de Sangomar : Le coût de la première phase estimé à 5,2 milliards de dollars

C’est maintenant officiel ! Le Sénégal vient d’intégrer le cercle des pays producteurs de pétrole. En effet, la société Woodside Energy Group...